Israël presse ses alliés de ne plus financer la Cour pénale internationale

Quand la CPI travaille dans le sens d’Israël, alors la CPI doit être financée, puisqu’elle rend service avec des décisions justes. Mais quand c’est Israël qui est visé par une enquête de la Cours Pénale Internationale, alors le pays décide que non, le tribunal n’a pas le droit de parole puisqu’il s’agit d’une institution politique injustifiée. Et hop, retournement de veste! Mais si Israël compte faire pression sur deux-trois pays, il reste les autres, et ils sont nombreux…

Le ministre des Affaires étrangères israélien Avigdor Lieberman souhaite faire pression sur ses alliés canadiens, australiens et allemands pour cesser le financement 292901__flag-israel-the-color_pde la Cour pénale internationale.

 

12 commentaires

  • Thierry92 Thierry92

    Non? auraient ils la conscience pas tranquille?
    Ont ils une conscience?

  • Grumpy boby

    Preuve de leur influence mondiale par l’argent ? …

    Avant de me faire traiter d’antisémite, il n’y pas qu’eux …

    Et puis je parle bien des Israëliens … pas des juifs … Petite précision for utile en ces temps de liberté d’expression à 2 ou 3 vitesse ….

    http://www.bdsfrance.org/

  • Bonjour les moutons. Jamais contents ces sionistes. Insatiables mêmes, tant ils veulent une planète au pied et tout un peuple biffé de la carte ! Pourtant, on ne peut pas dire que la CPI se montre trop pugnace à leur égard…
    Caillasse du jour : Je suis, je suis, je suis… la future fiche signalétique chez Big Brother ?

  • supermouton supermouton

    Pour reprendre une expression favorite de notre chère (couteuse?) élite : pas de risques si on n’a rien a se reprocher…

  • baron william baron william

    je souhaite au peuple de base 99% des citoyens y se raelien compose de 20% de palestiniens et 80% de juifs de faire une union sacree et de bloquer le pays juqu a changer de gouvernants et de constitution comme en tunisie

    mais pour ca les forces de securite du pays doivent se placer du cote du peuple comme contre ben ali

    ce qui peut les motiver c est d imaginer qu ils sont coinces comme a varsovie pendant les annes 40 et qu a part finir par un embrassement general du moyen orient qui les tuera tous les campagnes belliqueuses de son gouvernement les meneront a rien

  • mais je croyais que les sionistes oeuvraient via israël pour le nouvel ordre mondial dont la CPI est un des pilliers …
    faudrait savoir !

    • engel

      T’aimes bien simplifier quand cela t’arranges…

      « Quand l’appareillage devient trop compliqué, les innombrables ficelles du marionnettiste s’emmêlent et la machinerie cachée en devient visible pour tous ».

      …Espère que toi avoir compris métaphore allégorique.

      • baron william baron william

        la j avoue j ai rien ajouter sauf peut etre que la mafia fionniste a rien a faire d israel et pourra prochainement avoir besoin d un sacrifice de taille pour renouveler sa pleurniche

      • engel

        Surtout,
        Ne pas confondre les marionnettistes avec les marionnettes!

        Il en fut de même avec nous, les millions de français en 14/18.
        Les israèliens ne sont qu’une nouvelle chair à canon. Un pion de plus dans l’échiquier mondial.

        Je les plains, comme tous ceux qui seront entraînés dans cette spirale de violence mondiale.

  • engel

    Fric violence racisme, quel mauvais roman noir!

    • baron william baron william

      arrete jvais degobiller

      le pire dans cette histoire de malades c est que les tireurs de ficelles croient pouvoir s en sortir a la fin alors que presque tout semble indiquer la fin de l aveuglement des individus qui vont decimer cette engeance qui souille le globe terrestre depuis trop longtemps de ses crimes innommables

      • engel

        Oui c’est probable,
        Mais j’espère que la populace ne se trompe pas.
        Ce ne sont qu’une minorité d’une minorité les responsables.
        Ceux qui adorent le frics et le mal. Ceux qui sèment terreur et désolation….Et eux, uniquement eux!
        Et ceci au delà, de toute notion de religion et de « race ».