La France va bien finir par vendre la Joconde pour remplir un peu les caisses…

« À vendre: Tableau réputé peint par Léonard De Vinci pour pouvoir payer les fonctionnaires ». Si une telle annonce est impossible, nous nous en rapprochons tout de même puisque l’idée a été émise dans un rapport parlementaire que des oeuvres d’art jamais exposées de nos musées pourraient être vendues afin d’en tirer quelques profits. En effet, la commission des affaires culturelles et de l’éducation propose de vendre des oeuvres du patrimoine soit pour en racheter d’autres comme ont pu le faire des musées américains ou allemands, soit tout simplement pour remplir les caisses de l’état. Celui qui est l’origine de cette idée folle est Guillaume Cerutti, le patron de Sotheby’s France, qui suivant l’article (et dit vite-fait) n’est pas totalement désintéressé. Pour ceux qui ne connaîtraient pas Guillaume Cerruti, une simple recherche nous apprend qu’il s’agit d’un énarque, qu’il possède un certain talent en tant que lobbyiste, et qu’il se réjouit d’une prochaine réforme du marché de l’art qui va permettre à la France de s’aligner sur les marchés internationaux. Comprenez par là qu’il y a une nouvelle fois les vapeurs sulfureuses du traité transatlantique derrière cela…

Vendre le patrimoine immobilier du pays ne suffit pas, des églises sont également bradées, des terrains offerts aux plus offrants, des entreprises privatisées, il ne restait plus grand chose à vendre, ils ont trouvé… Reste à savoir s’ils vont également s’emparer au passage des découvertes de Mohamed « Bucket » Bekada, puisque cela peut remplir les caisses…

mona_lisa

Principe d’inaliénabilité

Dans le récent  rapport  de la commission des affaires culturelles de l’Assemblée nationale consacré à la politique des musées français, Guillaume Cerutti, le patron de Sotheby’s France, n’a pas hésité à évoquer cette hypothèse. Même s’il n’est pas totalement désintéressé par le sujet.

Mais d’autres avant lui avaient estimé que le principe de l’inaliénabilité des oeuvres d’art des collections publiques inscrit dans la loi « musée » de 2002 devait être assoupli. Une façon de gérer de manière plus dynamique les collections des musées.

sic…

Réserves pléthoriques

Si la question de la vente de certaines oeuvres se pose, c’est qu’en France, les réserves des musées débordent de pièces mal conservées et jamais exposées, lorsqu’elles ne sont pas entassées dans des conditions de sécurité insuffisantes. Ce manque d’espace « ne fera que s’accentuer du fait de l’accroissement tendanciel du volume des collections publiques régulièrement enrichies par la voie des acquisitions ou des dons ou legs », constate le rapport.

Plutôt que de garder autant d’oeuvres, pourquoi alors ne pas en céder certaines jamais exposées ? D’autant que les musées publics rechignent souvent à prêter à d’autres musées français ou étrangers des oeuvres ou objets de leurs réserves. C’est ce que déplore d’ailleurs le rapport parlementaire.

Il note également « la trop fréquente mise en réserve d’oeuvres qui ne devraient pas s’y trouver, comme celles qui ne sont plus en état d’être exposées faute d’avoir pu être restaurées ». Ce fut longtemps le cas de La Vénus du Pardo, de Titien, restée des années dans un sous-sol du Louvre avant d’être finalement restaurée.

Ce tableau prestigieux n’est pas le seul à avoir connu une telle mésaventure : 250.000 objets et oeuvres du plus grand musée du monde sont encore entassés dans des réserves inondables. Heureusement, ils devraient être transférés en 2016 dans de nouvelles réserves en cours de construction à Liévin, près du nouveau Louvre-Lens. Un nouveau musée qui fait d’ailleurs visiter ses réserves. Tout comme celui du Quai Branly à Paris. Mais il s’agit encore d’exceptions.

Les musées français en chiffres

> 1.220 « musées de France » dont 83% gérés par les collectivités locales et 5% par l’Etat.
> 128 musées fermés ces dernières années.
> 8,35 millions d’euros affectés par l’Etat aux acquisitions d’oeuvres en 2015.
340 millions consacrés à la conservation et à la rénovation des musées

Source et article complet sur Bfmbusiness.bfmtv.com

15 commentaires

  • Michele DRAYE

    DEMOSOPHIE

    http://mail.voila.fr/webmail/fr_FR/read.html?FOLDER=SF_INBOX&IDMSG=48437&check=&SORTBY=1

    Bonjour,

    Une année « pas comme les autres » puisque depuis le 1er janvier 2015, la loi est entrée en vigueur permettant la surveillance totale de tous nos moyens de communication. Une première année sous l’oeil de Big Brother donc.

    Est-il utile de dire que cela s’agite? Les artisans, commerçants et petites entreprises sont étranglés, les faillites vont encore battre tous les records. Les fonctionnaires sont de plus en plus nombreux à avoir compris qu’ils seraient prochainement sacrifiés. Les suicides se multiplient autant dans la police que chez les agriculteurs, parmi les jeunes comme parmi les retraités… et pour couronner le tout, la résolution américaine 758 du 4 décembre approuvant de déclencher la guerre contre la Russie… Et puis, tout à coup, au milieu de toute cette morosité, un ESPOIR!

    LE MOUVEMENT DU 14 JUILLET SE RÉPAND PARTOUT

    N’HÉSITEZ PAS À PARTICIPER AUX RENCONTRES

    Pour une belle année 2015!

    Eric Fiorile

  • Michele DRAYE

    Quand va-t-on récupérer les TRESORS du LOUVRE « prêtés » aux Emirats
    arabes unis du temps de N.Sarkosy?

    C’est curieux de constater que plus on nous dépossède des avoirs français
    plus nos dettes augmentent…

    Dans quelle escarcelle tombe le produit de ces ventes?

  • vaick

    cela ne leur suffira pas holland et son gouvernement font penser a un liquidateur malheureusement c est de la france dont il s agit et ils ne sont plus légitime pour vendre la france
    et apres!!! demander le programme !!
    Le FMI a trouvé la solution miracle à la dette : prélever 10% de l’épargne financière

    http://www.atlantico.fr/decryptage/fmi-trouve-solution-miracle-dette-prelever-10-epargne-financiere-simone-wapler-867380.html#XSE3TPf8uF8O4vvS.99

    Spoliation de l’épargne des français……c’est déjà voté

    http://denissto.eu/node/564
    meme le grand gourou jacques attila l a dit

    http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2014/05/jacques-attali-predit-la-spoliation-de.html

    le choix de la Nation est la bravoure et la vendre est une trahison que l’Histoire retiendra ainsi et pas autrement

    Pourquoi des mecs élus par nous pour faire ce qu’on veut, au lendemain des élections, font ce qu’ils veulent ?
    Michel Colucci

  • paprika

    Et pourquoi Pas ? Surtout la Joconde, elle est hors de prix ! Songeons donc à la vendre pour 2000 milliards d’Euros, et sortons de la loi 73. les compteurs à 0 !

    • voltigeur voltigeur

      Pour moi ce qui m’inquiète c’est qu’après avoir déjà
      vendu pas mal, nous n’allons pas mieux… A moins
      que ça fasse partie de la méthode Coué:
      « Je vais bien! tout va bien! » ;)

  • ROY

    Des mafieux ! Des mafieux que tous ces gens là !
    Le patrimoine d’un peuple est inaliénable.

    Pourquoi ne pas vendre la Tour Eiffel à une casse, elle a fait son temps et puis pour moi elle est loin de représenter Paris, elle est le bel exemple d’une privatisation…
    Quand les sionistes vendront le Mur des lamentations…il sera temps de pleurer, nous approcherons de la fin de notre civilisation, mais pour le moment et au dernières nouvelles les gangs (appelés partis politiques) ne prévoient pas cette éventualité…La « White House » n’est pas non plus à vendre pour le moment, la Kaaba en Arabie Saoudite non plus, quant aux immeubles du Vatican (et ses richesses) rien n’est prévu pour le moment.
    Et une fois que toutes ses richesses seront rassemblées ?…
    Que les peuples spoliés seront à la merci de tous ces malfrats, que se passera t’il ?…
    Tiens je préfère ne pas y penser pour tout l’or du Monde je préfère vivre ma vie car leur vie à tous ces gens là elle est loin très loin du bonheur, toutefois : il y a des choses qui ne peuvent pas perdurer.

    La transposition du dernier Hobbit (La bataille des cinq armées ) pourrait se faire à notre civilisation : « L’or rend fou les hommes… » c’est l’une des conclusions de ce grand film.
    Pour conclure, la vraie valeur de la vie ce n’est pas s’enrichir mais vivre en communion avec la Nature, et là les « sauvages » l’ont compris, chose que nous « civilisés » avons bien du mal à comprendre.

    A quand le retour de l’esclavagisme? Il existe bien encore dans certains pays, (par exemple) on ne parle pas de tous ces travailleurs qui meurent sur les chantiers du Qatar, quel courage ont les « journalistes » de notre époque…surtout il ne faut pas créer de tsunami médiatique chacun aura sa part du gâteau probablement quant à celui qui se meure là bas pour le seul crime d’avoir tenté de nourrir sa famille avec un salaire du Moyen-Âge il ne mérite pas que les journaleux s’y attarde, les droits de l’homme et du citoyen sont aujourd’hui dit-on universel…sauf qu’il y aura toujours des maîtres et des esclaves tant que certains hommes conserveront leurs chaines…

    Modèle des valeurs universelles selon Shalom Schwartz (psychologue israélien) :

    http://valeurs.universelles.free.fr/test.html

    La valeur de la vie humaine sur un plan économique:

    http://books.openedition.org/cdf/1671?lang=fr

    • paprika

      Shalm Schwartz, SS, un humaniste israélien, la bonne blague !!!

      • ROY

        Je ne pense pas que l’universalisme dont les objectifs comprennent : compréhension, estime, tolérance, protection du bien-être de tous et de la nature soient des valeurs idéologiques.
        Les valeurs d’universalisme proviennent principalement du besoin de survie des individus et des groupes.
        Elles peuvent être divisées en deux sous-catégories : celles qui sont relatives aux êtres humains et celles qui concernent la Nature.

        Alors en ce qui concerne Schwartz (qui est un psychologue avant tout) je ne connais pas son appartenance à une quelconque idéologie, si vous avez des éléments qui sont probants je vous remercie de m’en informer.
        Votre contribution sera utile à tout le monde. Après chacun en fait ce qu’il en veut.
        Mais l’important est d’aller plus loin, d’avancer en quelque sorte avec des éléments probants.

  • Pandy

    « Vendre les bijoux de familles », style Mona Lisa ou pourquoi pas carrément le Louvre… pas du tout.
    L’Etat français a bien d’autres ressources en cas de défaut (sur la dette).. la première est d’aller taper dans l’épargne des moutons français, comme l’explique très bien Fiorentino ici : https://http://www.youtube.com/watch?v=X6LZbsAieYo

  • BA

    Que nous apprend l’Histoire à propos des constructions supranationales ?

    Réponse :

    1- Au début du cycle, il y a des nations, des nations indépendantes et souveraines.

    2- Ensuite, à l’intérieur de ces nations, certaines élites décident de commencer à bâtir une construction supranationale.

    3- Ensuite, grâce à la propagande, ces élites parviennent à convaincre les peuples que cette construction supranationale va leur apporter la croissance économique, le progrès social, la baisse du chômage, la solidarité entre tous les hommes, et patati, et patata.

    4- Ensuite, les peuples votent pour cette construction supranationale, en pensant qu’elle va réaliser toutes ces belles promesses. Pendant des décennies, il y a de plus en plus d’intégration. C’est la PHASE ASCENDANTE.

    5- Ensuite, il arrive toujours un moment où les peuples finissent par comprendre que cette construction supranationale NE profite PAS aux peuples, mais qu’elle profite aux élites. Les peuples finissent par comprendre que cette construction supranationale ne profite qu’à la nomenklatura dans les pays communistes, aux élites politiques et aux élites financières dans les pays occidentaux.

    6- Ensuite, les peuples commencent par se révolter, parfois dans la rue, parfois dans les urnes. La construction supranationale entre dans une phase d’implosion, d’effondrement. C’est la PHASE DESCENDANTE.

    7- Dernière étape, la construction supranationale se désintègre, se disloque. Les nations qui la composaient reprennent leur indépendance. Fin du cycle.

    Aujourd’hui, l’Union européenne est à l’étape 5.

    Lundi 5 janvier 2015 :

    Europe : l’implosion qui vient.

    http://www.michelsanti.fr/europe-implosion/