Les islamistes déclarent le djihad à l’Inde

La menace serait sérieuse, et une chose indéniable, elle est géopolitiquement possible. Les intérêts étasuniens ne sont pas vraiment en accord avec l’Inde qui appartient aux BRICS (coallition Brésil-Russie-Inde-Chine-Afrique du sud), puisque non seulement l’Inde a depuis longtemps abandonné le dollar pour acheter le pétrole iranien qu’elle paie maintenant avec de l’or (donc fragilisation du dollar dans le même temps), et le pays souhaite également acquérir des actifs pétroliers à l’étranger, dont aux USA et au Canada. Bien sur, Al Qaïda ne s’intéresse pas à l’Inde pour rien, mais nous pouvons librement nous demander si leur décision de s’en prendre à ce pays des BRICS n’a pas été orientée par un pays bien plus puissant…

inde-drapeau-566x353Par La Voix de la Russie | Al-Qaïda aurait l’intention de transformer l’Inde en une nouvelle Syrie ou en un nouvel Irak. Les services secrets indiens disposent de renseignements dignes de confiance. Ils ont intercepté des courriels d’Al-Qaïda et du groupe Moudjahidine indiens et sont parvenus à interroger des suspects. Il a été établi que ces deux organisations terroristes ont déclaré le djihad à l’Inde.

Ils projettent notamment des enlèvements d’étrangers en Inde en vue d’obtenir la libération de la neurologiste pakistanaise Aafia Siddiqui condamnée à 86 ans de prison aux Etats-Unis pour les attaques contre des enquêteurs américains en Afghanistan. Des actions similaires sont planifiées au Népal. En Birmanie, les djihadistes se proposent d’ouvrir une base et de se venger sur les bouddhistes locaux pour leurs attaques contre les musulmans. Le renseignement indien dispose de centaines de témoignages sur les rencontres entre les combattants d’Inde, du Pakistan et d’Afghanistan consacrées à l’organisation d’un réseau clandestin.

Ces rencontres se sont tenues quand Al-Qaïda avait déjà annoncé son intention de pulvériser toutes les frontières en Asie du Sud et de réunir les musulmans au sein d’un califat. A l’en croire le terroriste numéro un Ayman al-Zaouhiri, une aile indienne de ce groupe radical a été créée à cette fin. Elle a pour mission de « porter la bannière du djihad dans les pays d’Asie du Sud ».

La menace de djihad et d’islamisation de l’Inde a vivement préoccupé les autorités indiennes. L’expert de l’Institut d’orientalisme de l’Académie des sciences de Russie Valeri Kachine estime que l’Inde a quoi opposer à cette menace :

« L’Inde a beaucoup de moyens de faire face à Al-Qaïda. Elle possède une riche expérience de lutte contre le terrorisme. Elle a subi de nombreuses attaques des fondamentalistes islamiques, le plus souvent depuis le territoire du Pakistan. L’Inde a surmonté ces problèmes, les a résolus et a repoussé ces attaques. Elle suit attentivement la situation sur ses frontières, dans le nord et surtout dans le nord-est. Elle s’intéresse à la situation politique dans les pays islamiques, surtout en Afghanistan et en Asie centrale étant donnée la menace de califat. Si cette dernière n’est pas réelle à l’heure actuelle, personne ne sait ce qui pourra advenir prochainement. »

Les services secrets indiens ont établis que les Moudjahidine indiens s’entraînaient au Pakistan et en Afghanistan avec les combattants d’Al-Qaïda et d’autres organisations radicales. Leur savoir-faire en matière d’organisation d’attentats terroristes sera testé en Afghanistan. Il est probable que la vague de violence qui sévit actuellement en Syrie et en Irak pourra gagner l’Inde quand ils rentreront chez eux.

L’Inde se rend parfaitement compte de la menace qui existe à l’intérieur du pays et vient des organisations radicales. C’est pourquoi, selon l’expert Piotr Tomytchanov, les organisations islamistes radicales n’ont pas de chances de créer quelque chose comme en Irak ou en Syrie :

« En Inde la formation des services secrets et des forces armées s’améliore constamment. Ils sont toujours mieux approvisionnés en armes et matériel de guerre modernes. C’est pourquoi les groupes islamistes radicaux n’auront pas de chances de créer un Etat sur le territoire de l’Inde ».

Cependant les services secrets de l’Inde ont toutes les raisons d’être préoccupés. Un important attentat terroriste perpétré le week-end dernier sur la frontière entre le Pakistan et l’Inde confirme que les liens entre les Moudjahidine indiens et le terrorisme mondial se renforcent. Tout comme les informations sur une nouvelle attaque fomentée qui ont même obligé le commandement de la marine indienne de rappeler deux navires de Calcutta.

Source: La voix de la Russie

 

9 commentaires

  • hasjalil

    L’Inde compte 138 millions de musulmans, soit 13,4 % de la population.Les sages et les raisonnables seront assez nombreux pour empêcher les dérives commandités par les USA. La majorité des djihadistes sont fiancés par les pays occidentaux parfois directement par des multinationales d’ailleurs le terme Jihad a été utilisé par la presse occidentale lors de la guerre d’Afghanistan à l’époque de l’ex URSS.La multiplication des mouvements montre qu’aujourd’hui chaque puissance possède son propre mouvement djihadiste leur seul dénominateur commun c’est que tout l’armement qu’il utilisent provient des états-unis!.

    • Les sages et les raisonnables sont surtout non armés ! lol
      Pourquoi tout d’un coups pourraient arrêter une guerre ? Ils ont attendu quoi pendant 2 dernières milles ans pour stopper les dérives impérialistes ?

      Donc l’Inde a plus ou moins la même proportion de musulmans que nous. Et c’est ce qui fait de l’Inde une cible privilégiée.
      Déjà plus ou moins en guerre avec l’afghanistan.

  • vaick

    Les islamistes déclarent le djihad à l’Inde

    non Les usa déclarent le djihad à l’Inde par l intermédiaire des monstruosités qu ils ont engendrés eil isis etc
    bien sur on a compris c est toujours le meme scenario partout
    tous les brics sont menaces par les terroristes pilotés par les us et leur laquais de l Organisation Terroriste d Asservissement des Nations

  • Maverick Maverick

    La semaine dernière, c’était « ISIS veut répandre Ebola »; cette semaine, c’est « ISIS déclare le Djihad contre l’Inde ». La semaine prochaine c’est « ISIS a marché sur la Lune » ?

  • Thierry92 Thierry92

    Vaick est plus pres de la réalité.

    L’empire a déclaré la guerre aux brics. Après une pseudo tentative de conciliation avec l’Afrique du sud, en lui demandant d’accueillir des émigrants climatologiques US, après le refus de ceux ci ils ont déclaré la guerre de plusieurs façons a leurs ennemis.

    Si on enlève les ennemis a l’Amérique du nord, on leur enlève leurs raison d’exister. C’est pathologique.