Ebola: L’épidémie s’étend, l’ONU et MSF pessimistes…

Aux conflits en tous genres qui secouent l’Afrique, vient s’ajouter l’horreur d’un virus mortel. Entre ignorance, paranoïa et mise en quarantaine, la situation est explosive. Un syndicat appelle les navigants d’Air France à refuser des vols.

Ebola_virus_virionL’ONU et Médecins Sans Frontières (MSF) se préparent au risque d’une nouvelle flambée de l’épidémie d’Ebola au Liberia, dont il faudra sans doute six à neuf mois pour stopper la progression. Le virus s’est désormais propagé à l’ensemble du territoire.

Le centre récemment installé par MSF à Monrovia, la capitale du Liberia, est toujours en cours d’agrandissement, pour quasiment quadrupler sa capacité dans les dix prochains jours, de 120 à 400 lits, ont constaté les correspondants de l’AFP.

« C’est une situation sans précédent », a déclaré le directeur adjoint de l’OMS pour la sécurité sanitaire, Keiji Fukuda, au cours d’une conférence de presse au siège de la Mission des Nations unies au Liberia (Minul). « Nous n’avons pas connu d’épidémie d’Ebola se propageant dans les villes, les zones rurales, si rapidement, et sur une telle étendue géographique », a-t-il insisté.

« Cela ne va pas s’inverser du jour au lendemain, cela ne va pas être facile. Nous nous attendons à plusieurs mois de travail acharné », a prévenu le responsable de l’OMS. En comparant cette épidémie aux précédentes, « nous pensons que six à neuf mois est l’estimation raisonnable sur laquelle nous devons tabler pour la flambée d’Ebola », a-t-il précisé.

Le coordinateur de l’ONU contre l’épidémie, le Dr David Nabarro, qui participait également à la conférence de presse, a indiqué jeudi se fixer pour objectif de mettre les structures sanitaires en état de « pouvoir affronter si nécessaire une flambée » supplémentaire, au début de sa tournée dans les quatre pays touchés (Liberia, Guinée, Sierra Leone, Nigeria)…Inquiétudes congolaises

Une nouvelle inquiétude est alimentée par la République démocratique du Congo (RDC), dans la même province de l’Equateur où le virus Ebola a été découvert pour la première fois en 1976. Le gouvernement y a annoncé jeudi la mort de 13 personnes, victimes d’une « fièvre hémorragique d’origine indéterminée » depuis le 11 août.

[…]

Lire la suite

Source Romandie/News

Voir aussi:

Var: Une personne contracte la dengue… sur le territoire métropolitain

Manifestation à Bangui contre l’armée française

18 commentaires