Certains pays occidentaux ont armé les terroristes de l’État islamique

Les terroristes contre lesquels les USA (entre autres pays serviles) luttent armés sous la surveillance de l’OTAN? C’est ce qu’affirme un article du site Cameroonvoice. Cela confirmerait mes doutes quand à ce conflit, les États-Unis veulent leur guerre, et ont réellement réagit à partir de moment où le pétrole est entré en ligne de compte, et cela pour deux raisons:

De plus, il y a cette histoire de journaliste exécuté dont les médias parlent beaucoup, comment faire monter le sentiment nationaliste des américains, le patriotisme et finir par avoir leur accord pour intervenir totalement en Irak? On ne s’y serait pas pris autrement… Bref, vu que tous les coups bas sont permis et que les dirigeants et financiers osent tout, je me dis que tout est possible…

866778-militants-etat-islamique-irak-levant

« Des convois d’armes ont été livrés aux extrémistes de l’EI sous la surveillance de l’Otan. il s’agit des convois venus de la Bulgarie, de la Croatie, de la Roumanie et de l’Ukraine et qui contiennent des missiles anti-chars, des roquettes, des gilets pare-balle, des équipements de télécommunication », écrit ce média, cité par des sites d’information en ligne.

Toujours selon ce journal, « les services de renseignement des pays membres de l’Otan ont rendu possible le trafic de ces armes depuis l’Europe vers la Syrie, et ce, sous prétexte humanitaire ». L’EI avait demandé, dès 2013, d’être armé et de recevoir des armements et des équipements de télécommunication.

L’organisation terroriste Daech, armée au nom de « la lutte contre le pouvoir de Bachar Al Assad », poursuit ses massacres en Irak et en Syrie.

Les terroristes de l’EI, engagés dans la guerre en Syrie, ont tué ces deux dernières semaines, plus de 700 membres d’une tribu dans l’est du pays, selon une ONG (Organisation non gouvernementale), citée par des médias.

Les criminels faisant partie de cette organisation terroriste qui sévit en Syrie, multipliant les massacres contre les civils, ont parallèlement lancé, en juin, une offensive d’envergure chez le voisin irakien, où ils se sont emparés de larges pans du territoire, proclamant un califat islamique sur les régions qu’ils contrôlent à cheval entre la Syrie et l’Irak.

C’est la même organisation terroriste Daech qui, par la voix de son sanguinaire « émir », Abou Bakr Al Baghdadi auto proclamé « calife », qui a annoncé, pendant l’agression criminelle israélienne contre les habitants de Ghaza, que cette nébuleuse refuse de « faire le djihad » contre Israël, suscitant moult interrogations sur les raisons réelles de la création de cette organisation.

Les États-Unis d’Amérique qui, est-il utile de rappeler, avaient créé Al Qaïda en Afghanistan, ne sont intervenus en Irak contre Daech que lorsque cette organisation criminelle est arrivée à Erbil, capitale de la Région autonome du Kurdistan, ce qui a suscité des interrogations parmi les spécialistes de la question sécuritaire au Moyen-Orient.

Source: Cameroonvoice

 

 

 

19 commentaires