Étrange anomalie lors de l’arrestation de Mehdi Nemmouche

À partir du moment où les médias ont commencé à évoquer (mais pour une très courte durée) que deux des victimes étaient proches du Mossad, on pouvait se poser une question essentielle: qu’est-ce que cela cache? Depuis, Mehdi Nemmouche s’est laissé arrêté bien gentiment au cours d’un contrôle hasardeux, et il avait gardé sur lui toutes les preuves de ses actes…

217834nemmouche12

Le témoignage du douanier à l’origine de l’interpellation de Mehdi Nemmouche contient un détail troublant.

Mercredi 4 juin, BFM TV annoncait avoir obtenu « en exclusivité » le témoignage d’un personnage-clé dans l’affaire de la tuerie survenue au Musée juif de Bruxelles: le douanier de Marseille qui a interpellé -vendredi 30 mai- l’homme suspecté d’avoir perpétré ces meurtres. C’est ainsi que la chaîne tout-info diffusa la brève séquence en question: 1 minute chrono au cours de laquelle ce douanier raconte, visage hors-caméra, ce qui se serait passé au terme du voyage effectué par le bus Amsterdam-Bruxelles-Marseille.

En réalité, cette « exclusivité » n’en était pas une : le même jour, le site du quotidien marseillais La Provence publiait un article accompagné du témoignage vidéo du douanier (dont des extraits seront retranscrits le lendemain dans un nouveau papier).

D’une durée approximative de 14 mn, cette longue vidéo a été nettement moins visionnée (au vu du nombre de clics sur Dailymotion) que la séquence courte réalisée par BFM TV.

Cliquez ici pour découvrir la vidéo de La Provence

C’est fort dommage car un élément troublant émerge de ce témoignage. À la fin du monologue, face caméra et voix floutée, le douanier insiste (à 12’17) pour exprimer une « précision qui a sa petite importance »: l’énumération des affaires retrouvées dans le sac de Mehdi Nemmouche dont la « panoplie » est tacitement censée incriminer le suspect. Parmi les objets signalés, il évoque notamment « une veste bleu ciel avec un appareil numérique fixé, visiblement collé en amateur, sur la partie gauche ».

La caméra en question est la GoPro censée avoir été utilisée par le tueur de Bruxelles.

Problème: selon la presse belge du 26 mai (La Dernière Heure & Sud Info) ainsi que le Procureur de la République de Paris (lors de sa conférence de presse du 1er juin), la GoPro était fixée sur la bandoulière du sac porté par le tueur – et non « collée » directement sur sa veste.

Les images de surveillance attestent d’ailleurs de son emplacement.

capture_ecran_tueur_musee_juif

Question: comment cette caméra, utilisée initialement en mode portatif sur le sac, se retrouve-t-elle « collée en amateur » sur la veste?

De deux choses l’une:

* Soit le témoignage du douanier constitue une affabulation qui ne s’appuie sur aucun fait matériel (il ne peut confondre une caméra fixée sur une bandoulière avec une caméra « collée » contre une veste).

* Soit il a réellement trouvé une telle veste, munie d’une caméra ainsi « collée en amateur », auquel cas celui qui a inséré cet équipement dans le sac de Nemmouche (qu’il s’agisse d’un complice, de Nemmouche lui-même ou d’un tiers auquel il aurait « volé » le sac) croyait imiter, à tort, la combinaison du tueur de Bruxelles.

Le détail a son importance.

De nombreux citoyens, ainsi que des experts du terrorisme, ont fait connaître -notamment sur les réseaux sociaux- leur stupéfaction en découvrant les circonstances rocambolesques de l’arrestation de Nemmouche: un type de bus réputé pour transporter des trafiquants de drogue, un fusil qui dépasse presque d’un sachet Décathlon entrebâillé, quatre Unes de journaux (relatives à la tuerie) en sa possession, une casquette similaire à celle ayant servi au tueur, et l’enregistrement audio d’une voix qui revendique la tuerie et qui sera retrouvée dans le « fichier caché » d’un autre appareil numérique rangé dans sa poche.

Flashback

Le 26 mai, Panamza était le premier média francophone à évoquer, avec des détails inédits, la piste d’un assassinat ciblé à propos du couple israélien (auquel Yitzhak Aharonovich, ministre de la Sécurité publique et proche de son collègue Avigdor Lieberman, a rendu hommage).

Aujourd’hui, il est possible de confirmer que Miriam Riva et son époux, présentés par certains comme de simples « comptables », ont bien pris leurs fonctions à Berlin en août 2007 (exactement lors du lancement de « l’Opération Allemagne » -animé par « deux émissaires »– sous la tutelle de Lieberman) grâce à la trace figurant sur un site allemand géré par le ministère israélien du Tourisme. Chose intéressante, Miriam Riva y dispose du titre d’« attachée » diplomatique (couverture typique dans le monde de l’espionnage) tandis que son mari est laconiquement mentionné à ses côtés. Son patronyme figure également sur un autre site dévolu à l’identification du « corps diplomatique » opérant en Allemagne.

En outre, mercredi 4 juin, Intelligence Online, une lettre confidentielle française spécialisée dans les services de renseignement, a publié une brève information (réservée aux abonnés) selon laquelle, d’après leurs sources, Emanuel Riva aurait été un agent spécialiste du « Hezbollah et des mouvements chiites combattants ». En voici le cache Google:

Là encore, à l’instar de l’appartenance désormais avérée des Riva dans le renseignement israélien, ce détail n’a pas été creusé, ni même rapporté, par la presse hexagonale.

Qu’il s’agisse des éléments relatifs au passé trouble du couple abattu par revolver à Bruxelles ou des faits troublants concernant l’arrestation du suspect à Marseille, l’affaire Nemmouche n’a pas fini de dévoiler ses arcanes.

Source: Panamza.com via Sott.net

 

 

8 commentaires

  • Maverick Maverick

    Bizarre. Si le couple était bien Mr&Mme Mossad, et le mari un « spécialiste des mouvances chiites et du Hezbollah », il pensait peut-être recruter un défecteur syrien ou iranien ? Et ça ne s’est pas passé comme prévu ? (un piège, ou un autre agent qui tape l’incruste et descend tout le monde)
    Après, on s’arrange pour maquiller ça en attentat, alors que c’est une affaire entre services secrets sur fond de guerre en Syrie ou d’espionnage de l’Iran … Et Paris mettrait en scène une arrestation bidon pour conclure.
    Bonus : Mehdi N. servirait à justifier un certain nombre de choses (les écoutes de la LPM, la censure d’Internet, des interpellations, …) et pourrait servir à infiltrer/appâter les islamistes dans les prisons belges …

  • tjrsaucourant

    On peux aussi se rappeler que selon les infos officielles la go pro retrouvé « n’a pas fonctionné » et ne contient pas d’images de la tuerie

  • Grand marabout 3.0.1 Grand marabout 3.0.1

    toute cette histoire pue,le mec il était sous contrôle ou vraiment très bête

    “Le monde se divise en trois catégories de personnes : un très petit nombre qui fait se produire les évènements,

    un groupe un peu plus important qui veille à leur exécution et les regarde s’accomplir,

    et enfin une vaste majorité qui ne sait jamais ce qui s’est produit en réalité.”

  • razorback

    Je pense aussi que cette histoire pue depuis le debut,trop de choses ne concordent pas,comment un gars qui soi disant a commis cet attentat garde sur lui toutes les preuves de son acte?pourquoi ne s’est il pas tout de suite rendu à la police dans ce cas la…

  • Alex

    Ouais, et l’énorme bourde des medias que j’ai relevée et qui est passée totalement inaperçue…

    La fusillade a donc eu lieu le 24 mai annonçant 3 victimes + une quatrième entre la vie et la mort.

    Le lendemain 25 mai, en début d’après-midi, RTL-TVI nous annonce que cette 4ème victime est décédée. Ils le répètent plusieurs fois durant l’après-midi (émission spéciale élections).

    De même, les médias français l’annoncent dans leurs journaux. Par exemple ici :

    « Une quatrième victime, dont on ignore la nationalité, a été grièvement blessée lors de la fusillade. Transportée à l’hôpital, elle est décédée ce dimanche, vingt-quatre heures après les faits. »

    http://www.francebleu.fr/infos/belgique-trois-morts-lors-d-une-fusillade-dans-un-musee-juif-bruxelles-1549975

    Quelle ne fut pas ma réaction lorsque j’ai lu, il y a 2 jours, que la 4ème victime était décédée … il y a 2 jours çàd le vendredi 6 juin !!

    http://www.lesoir.be/565488/article/actualite/belgique/2014-06-06/4eme-victime-l-attentat-au-musee-juif-bruxelles-est-decedee

    On se fiche de nous ma parole !! Et bravo pour la crédibilité !! De qui se moque t-on ??

    Le pire dans l’histoire, c’est que PERSONNE sur le net ne parle de cette bourde. Et quand j’en parle, personne ne réagit !!

    Suis-je la seule à l’avoir remarquée ou quoi ??

    • nykko

      Alex, la bourde ils l’ont commises délibérément afin que cette 4ème victime encore vivante quelques jours après les faits ne puissent être entendus par des journalistes ou autres curieux de savoir la verité sur ce qu’il s’est vraiment passé… en tout cas merci d’avoir relevé cette incohérence qui démontre bien que c’est très très louche cette histoire !