Harlem Désir (PS) mis en examen

Justice à deux vitesse? Socialisme aux colères très sélectives? Car si Harlem Désir s’attaque à ce groupuscule d’extrême droite pour un « acte de haine commis par des fanatiques violents », pourquoi ne s’attaque-t-il pas aux Femen qui se sont attaqué à la grande mosquée de Paris (entre autres provocations haineuses) en brûlant un drapeau salafiste devant, à moins que cela ne soit pas là « un acte de haine commis par des fanatiques violents« ? Hé bien non, elles continuent en toute impunité tout en étant défendues par Patrick Klugman qui est, pour ceux qui l’ignoreraient l’ancien Président de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) et l’avocat de SOS Racisme.

image_1

Le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, a été mis en examen aujourd’hui à Paris pour « complicité d’injure » pour avoir qualifié en 2012 de « fanatiques violents » le mouvement d’extrême droite Génération identitaire après son occupation du chantier de la mosquée de Poitiers, d’après son avocat.

Sa mise en examen, qui fait suite à une plainte de ce mouvement, est presque automatique dans ce type de dossier, l’affaire se réglant ensuite devant le tribunal. « Harlem Désir ne regrette pas les propos qu’il a tenus et est confiant sur l’issue de la procédure », a déclaré Me Yves Baudelot.


L’occupation du chantier de la mosquée de Poitiers, menée par environ 70 militants de Génération identitaire, émanation du Bloc identitaire, avait provoqué l’ouverture d’une information judiciaire. Plusieurs militants avaient été mis en examen. Condamnant l’occupation, Harlem Désir avait alors demandé dans un communiqué « la dissolution de ce groupuscule fanatique dont les agissements violents sont une menace pour l’ordre public, la sécurité des personnes et pour la cohésion républicaine ». Il avait dénoncé un « acte de haine commis par des fanatiques violents ».

Dans sa plainte, Génération Identitaire estimait que « l’imputation de ‘fanatiques violents' » était « clairement injurieuse » et portait « atteinte à son honneur et à sa considération ».

Source: Le Figaro

6 commentaires