Les dernières petites news d’Areva…

Vous savez pourquoi en France on ne parle pas beaucoup de Fukushima à la télévision? Car il ne faut pas trop égratigner l’image du nucléaire auprès du grand public. Dès qu’il s’agit de l’atome, les mensonges peuvent être très nombreux, et on ne parle pas que du nuage de Tchernobyl, cela va bien au delà. Bref, le nucléaire à une place très importante en France, et de ce fait, il faut protéger l’image comme les marchés dans le domaine…

Le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius et le président mongol Elbegdorj Tsakhia, le 26 octobre à Oulan Bator.

Le groupe nucléaire français Areva a signé, samedi 26 octobre à Oulan Bator, un accord de partenariat stratégique avec le mongol Mon-Atom et le japonais Mitsubishi Corporation pour l’exploitation de deux gisements d’uranium dans le sud-est de la Mongolie.

Selon une source diplomatique française, il s’agirait d’un partenariat à égalité, un tiers pour chaque partie, afin d’exploiter ces gisements situés dans le désert de Gobi. L’accord a été signé par les PDG des trois groupes d’énergie nucléaire, en présence des ministres français et mongol des affaires étrangères, Laurent Fabius et Luvsanvandan Bold.

Une coopération tripartite destinée à « développer le secteur de l’uranium en Mongolie et poursuivre la diversification géographique des activités minières d’Areva », a affirmé son PDG, Luc Oursel. Areva, présent en Mongolie depuis 1997, a annoncé la création d’une co-entreprise baptisée Areva Mines LLC, détenue à 66 % par Areva et à 34 % par la société publique mongole Mon-Atom

MOUVEMENT ANTINUCLÉAIRE MONGOL

Le ministre mongol des affaires étrangères a souligné que la nouvelle coopération qui s’engage dans le domaine nucléaire est un « pas important », et s’est dit « certain que le principe de sécurité et de respect de la nation mongole sera respecté ». Des groupes antinucléaires mongols avaient critiqué la veille la perspective de cet accord, estimant que l’exploitation des réserves d’uranium du pays pourrait représenter un danger de contamination du sous-sol et des ressources…

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr via Boursorama.com

 

26 commentaires

  • polemile

    C’est une bonne chose que voilà. Il est important de diversifier les sources d’énergie pour éviter une pénurie en cas de conflit.

    Le nucléaire, en France est une chance. S’il fallait tout arrêter demain, on serait dans un sacré caca, déjà qu’on y est enfoncé jusqu’aux genoux.

    Vous savez que pour remplacer l’énergie colossale produite par les centrales nucléaires en France, il faudrait brûler 300 trains de charbon par jour ou 200 trains de fuel lourd ou de gaz naturel.
    A l’époque ou l’on se révolte contre l’exploitation du gaz de schiste et qu’on connait le ravage planétaire annoncé à cause du CO 2, Je ne vois pas très bien la solution de rechange.
    Ne me parlez pas d’énergie renouvelable et d’isolation des maison, je connais le refrain et répète à qui veut l’entendre, preuves à l’appui, que les énergies renouvelables ne pourront couvrir au maximum, que l’équivalent de 30 % de nos besoin. Encore faudra-t-il qu’il fasse jour pour les panneaux solaires et qu’il y ait du vent pour faire tourner les éoliennes.

    Comparer le parc nucléaire français à Fukushima n’est pas sérieux. IL y a deux différences fondamentales entre ces deux types d’installation. Le japon est une île à forte sismicité. L’acceptation de l’installation de centrales dans les conditions que l’on connait maintenant est lié à une mentalité, certes honorable
    mais assez kamikaze de nos amis nippons. C’est une mentalité encore très marquée de l’honneur et du respect absolu de la hiérarchie.
    D’ailleurs, après l’analyse de l’accident de Tchernobyl, il se trouve que la cause profonde était également liée à la mentalité particulière du régime soviétique en place à l’époque. Il s’agissait pour eux de respecter une décision hiérarchique sous peine de graves sanctions ce qui a conduit la direction du site à outre passer les règles de conduite du réacteur. D’ailleurs, l’événement aurait certainement été caché s’il n’y avait pas eu d’accident.
    Je ne dis pas qu’en France, nous n’avons pas une mentalité particulière. Nous sommes bien connus pour être des râleurs et pour mettre en cause les décisions hiérarchiques. Suite à l’accident de TMI pour diverses raison dont celle de lever tout risque d’erreurs lié à des analyses et action inappropriées en urgence, des procédures très élaborées ont été créées et testées pour faire face aux incidents. Ces procédures doivent être appliquées impérativement à la lettre par les opérateurs et aucun écart ne saurait être toléré. En cas de difficulté d’application, deux analyses indépendantes de la situation sont confrontées pour aboutir à une décisions si elles concordent. En cas de non concordance, une équipe de crise est convoquée. En attendant, l’opérateur poursuit l’application stricte de sa procédure.
    Il est à noter qu’aucune procédure ne peut conduire l’installation à la catastrophe car toutes les actions consistent à ramener les paramètres de sûreté dans leur domaine de fonctionnement normal.
    Mais comme je dis toujours, le risque zéro n’existe pas. C’est pourquoi, des installations de sauvegarde sont installée et dimensionnées pour faire face au risque probable, le pire que l’on puisse s’imaginer. Ces installations sont constamment améliorées en fonction du retour d’expérience mondial des incidents connus.

    • Zugzwang

      Quand j’entends des discours comme celui-là, j’ai envie d’hurler.

      « Vous savez que pour remplacer l’énergie colossale produite par les centrales nucléaires en France, il faudrait brûler 300 trains de charbon par jour ou 200 trains de fuel lourd ou de gaz naturel ».

      Comme d’habitude, plutôt que de résoudre le problème à la base, on cherche toujours à trouver une autre solution (dite alternative), en général détournée d’une précédente solution qui ne fonctionnait pas. Et pour le coup, dans ton propos c’est flagrant : « Je ne vois pas très bien la solution de rechange ». Il n’en existe aucune, en 1 siècle nous sommes revenus du charbon puis du pétrole, puis du nucléaire, puis du gaz de schiste… Et puis quoi pour l’avenir ? Et on a toujours pas résolu le problème à la base… Alors avant de se dire qu’il faut utiliser ou non une nouvelle solution révolutionnaire, alternative, économique et écologique, il serait temps de comprendre quel est le problème à la base. Je te laisse chercher par toi même parce que les gens acceptent toujours mieux un fait et une solution quand elle vient d’eux, ils sont naturellement réfractaires quand ça vient des autres.

      « Comparer le parc nucléaire français à Fukushima n’est pas sérieux. Il y a deux différences fondamentales entre ces deux types d’installation ». En effet, l’une a été installé par un pays qui a 20 d’avance technologique sur la France à tous les niveaux. Après le tremblement de Kobe de 1995, le japon n’a mis que quelques années à se reconstruire et aujourd’hui quand il y a un tremblement de terre, les immeubles bougent mais rares sont ceux qui s’écroulent. Le japon, c’est aussi le pays de ceux qui mettent dans leurs installations nucléaires des enceintes de confinement en béton 3 fois plus épaisses qu’en France. Malgré tout ça, les Japonais n’ont pas évité le pire, et depuis toutes ces années, le pays de la technologie reste les bras ballants face à une situation qu’il ne sont pas en situation de gérer. Ils ont perdu les coriums !!! C’est le pays le plus avancé technologiquement et ils ont fabriqué (par erreur) puis perdu de vue les substances les plus radioactives de la planète !!! Et alors qu’aucun pays au monde n’est aujourd’hui encore capable d’émettre la moindre solution face à la catastrophe sans fin qui dure depuis des années, on entends des gens dire qu’il existe encore d’autres solutions alternatives et que le nucléaire reste une solution viable pour continuer de tenir sous perfusion une population qui ne peut plus se passer de doses de plus en plus massives d’énergies pour alimenter leur train de vie égoïste. A vous tous drogués, l’overdose n’est pas un mythe et vous êtes en train de dépasser les limites tolérables.

      Aller, il faut chercher un tout petit peu pour trouver le problème à la base. Tu veux un indice ? Demande toi à quoi sert la petite lumière qui en permanence allumé sur ton micro-onde, même quand tu ne l’utilise pas (cherche bien, encore… encore…). Pour celle-là aussi, il va falloir prendre le risque d’une nouvelle centrale nucléaire… Ou la solution du charbon, ou celle du pétrole ou du gaz de schiste, bref, n’importe quelle solution alterno-révolutio-écolo-nomique pourvu que cette putain de lumière de micro-onde reste allumée ! Et il y aura certainement toujours des gens pour venir justifier que grâce à ça, on brûle pas de train et que donc c’est bien. Au passage ça évite aussi aux égoïstes de tendre le bras pour débrancher leur micro-onde même s’ils ne s’en servent pas.

      • Natacha Natacha

        Cerveau au micro-ondes au nucléaire. Chaud le programme d’irradiations !

      • Freija Freija

        « des procédures très élaborées ont été créées et testées pour faire face aux incidents »

        On les connait ces procédures:
        -avortements obligatoire
        -déplacements obligatoires de populations avec destruction de tout ce qu’ils possédaient
        -Envoi de liquidateurs pour justement liquider les conséquences d’un tel accident…
        -et déclarer toute une zone inhabitable pendant 24 000 ans…

        Bien!
        Comment pouvez vous être aussi naif?
        Imaginez que cela se produise à la centrale de Nogent sur Seine? Vos propos me font sourire. On dirait un chargé de communication de bas étages de chez Areva…

        Ah si il y a un avantage: la Nature reprendrait ses droits sur Paris et les sangliers pourront aller visiter la Tour Eiffel!

    • Lionel

      Dommage que tu ne connaisses pas ton sujet, l’isolation des seuls bâtiments d’habitation collective permettrait d’éviter le gaspillage de 45% de l’énergie totale consommée en France, alors tes 35% je ne sais pas d’où tu les sorts, mais quand on décide de mentir éhontément, il faut avoir préparé son argumentation !
      Tu n’es pas sérieux, passe ton chemin…

      • rouletabille rouletabille

        Encore que la perte par transmission câblées est une forme KOLLOSAL d’idioties intellectuelle…
        LIONEL,ici t’as vraiment la crème de l’idiotie ,amuse toi ..

      • Lionel

        Mouai… quand on va faire un tour rapide sur Agoravox ou Rue89 ou… ben c’est pas beaucoup mieux, je crains que la crème de l’idiotie soit un état permanent du système corrupteur et que la seule chose que recherchent ces « idiots » c’est à être rassurés, à avoir juste un peu moins mal à l’espoir et ça rend con, c’est certain !

    • Freija Freija

      Allez donc raconter ceci aux habitants qui vivent autour de Tchernobyl et à leurs enfants.

      On oublies Tchernobyl peu à peu en Europe de l’Ouest…
      Mais les familles qui vivent là bas et dont personne ne parle n’oublient pas et subissent chaque jour les conséquences de cet accident.

      Heureusement pour nous que nos frontières ont arreté le nuage…

  • Natacha Natacha

    Pour mieux comprendre le cataclysme atomique, c’est le lieu parfait !!!

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    dans les partages des ressources le pétrole au ricains et le nucléaires pour les collabos français

  • robertespierre

    Et le mox il est où?

    ah des nouvelles de Francisco!
    après avoir déversé tout son contenu sur le Japon et Lekima au bord
    ils se sont chargés en radioactivité
    en distribuent aux nappes phréatiques
    ont fait « le boulot » à Fukushima ….suivez les nouvelles de la piscine début Novembre
    vous apprendrez par NHK que les glissements de terrains sont faits pour redessiner le décor avant de reboucher la « grande fosse »
    en fait vous ne saurez rien
    qu’auraient-ils à gagner
    l’effondrement du NIKKEI
    et du Yen
    qui y a intéret?
    et si fukushima est partie en fumée ou partait en fumée
    vous croyez vraiment qu’on vous avertirait?
    vous êtes naïfs
    voyez le mois dernier la demi victoire de Merkle
    comment les merdias Français en ont fait un triomphe
    Pour Fukushima vous aurez droit à des images du passé
    même une semaine,une journée de gagnée c’est du fric
    toujours bon à prendre
    même à bord du Titanic

  • rouletabille rouletabille

    Soigner son cancer à Fukushima,ces piscines,ses eaux pour sportifs ,UN MUST..

  • ktofe

    Les parties visibles de l’iceberg : Tchernobyl, Fukushima… D’autres parties invisibles : la demi vie du plutonium 239 ( 24300 ans ), bien pire pour quelques autres comme l’uranium.
    D’ailleurs l’uranium, c’est comme le pétrole, les réserves naturelles seront épuisées d’ici 50 ans ….

    On nous dit rien mais Fukushima est un danger pour le Japon, mais pour le reste de la planète aussi, il vont refroidir et stocker dans des barils pendant 10000 ans, le temps que la radioactivité naturelle baisse un peu ? ….

    Voilà ce qui se passe là bas, on colmate dans l’urgence, mais on ne répare rien. il vont faire ça pendant 6 mois, un an, 10 ans, 50 ans, 5000 ans ?

    http://www.dailymotion.com/video/x14bota_comprendre-la-situation-a-fukushima-en-deux-minutes_news

    Faut pas rêver la planète est dans une sacrée merde.

    • rouletabille rouletabille

      NON,c’est pas VRAIS,TF1 et les autres n’en parlent pas ,c’est vous qui êtes dans une sacrée merde quand personne vous crois…

      • Lionel

        Oui, Rouletabille je crois que c’est bien la question, comment toucher et être crédibles face à des monstres de manipulations ayant tous les crédits pour être efficaces !
        C’est vrai que nous sommes dans la merde faute d’auditoire, au mieux on fait marrer le commun, au pire ils ont envie de nous faire bouffer de la mort-aux-rats et généralement ils nous considèrent un peu comme des pièces de musées sans le moindre intérêt.
        Oui, c’est certain qu’Areva se fait bien moins de soucis que nous…

      • rouletabille rouletabille

        OK,t’est dans mes favoris..