Justice à la française: 4 mineurs tortionnaires dont un psychopathe remis en liberté!

Abominable! Ayons fois en la justice, et que les forces de l’ordre continuent à travailler dur pour de tels aboutissements! Et si en plus, nous rajoutons à tous cela la loi Taubira qui veut libérer les courtes peines pour désengorger les prisons…

Sur le fond, l’affaire peut s’apparenter au « gang des barbares », à la différence que la victime n’est pas morte. On entraîne un jeune dans une cave et on lui fait subir toute une série de sévices, avec une désinvolture glaçante, sans réel motif. Ce mercredi, quatre jeunes dunkerquois mineurs au moment des faits ont été jugés dans ce dossier qui avait été ouvert sur une qualification criminelle d’actes de torture et de barbarie, avant d’être correctionnalisé.

La victime avait été suppliciée durant près de six heures dans une cave d e la rue Poincaré.
La victime avait été suppliciée durant près de six heures dans une cave d e la rue Poincaré.

Le 29 mars 2012, vers 16 h, Vincent, un jeune homme de 18 ans est entraîné de force par quatre mineurs âgés de 14 à 16 ans, dans une cave de la rue Poincaré. Il y restera près de six heures.

Il est déshabillé, se retrouve ligoté, en slip. On lui enfonce une chaussette dans la bouche pour étouffer les cris.

Les sévices peuvent commencer : on lui brûle le corps avec des cigarettes et des briquets, on le frappe au visage avec les pieds, avec les poings, on lui entaille les chairs avec un cutter. L’un des agresseurs ira jusqu’à graver des initiales au cutter sur le corps de la victime.

Vincent a bien pensé qu’il ne ressortirait jamais vivant de cet enfer.

Il a aussi été question d’un viol à l’aide d’une bouteille dans ce dossier. Mais faute d’éléments de preuve et devant le mutisme de la victime, cette charge n’a pas été retenue contre les mineurs. De même qu’il n’a pas été établi qu’ils lui avaient uriné dessus, comme cela transparaissait à l’origine de l’affaire.

Vincent a été libéré de cette « cave aux châtiments » dans la soirée, vivant, mais complètement démoli. Physiquement, il était méconnaissable. Psychiquement, il ne s’en remettra probablement jamais.

Les quatre mineurs, reconnus coupables ce mercredi pour tous ces actes, avaient fait preuve d’une désinvolture inquiétante, lorsqu’ils avaient été placés en garde à vue, quelques jours après les faits, prenant cette affaire à la rigolade, fanfaronnant, enfonçant encore un peu plus leur victime. À aucun moment, ils n’ont exprimé la moindre empathie pour leur souffre-douleur.

L’un des meneurs, un petit caïd décrit par les experts comme ayant des traits de psychopathie prononcés et présentant une réelle dangerosité, ancré dans la violence, sans garde-fou, avait mis un coup de tête au policier qui l’escortait devant le juge d’instruction. Il n’avait pas hésité à cracher sur la victime et à l’insulter, juste avant la confrontation dans le bureau du juge.

Des petits caïds

Un autre, le deuxième meneur de ce dossier, dont les experts ont noté les tendances sadiques et perverses, avait trouvé amusant de rédiger en détention un « mandat d’arrêt de mort » à l’encontre de la victime, lui promettant une mort longue et douloureuse. Il avait d’ailleurs été réincarcéré, sous l’effet d’un mandat d’arrêt, après s’être évadé du centre éducatif fermé qui le suivait. Dans ce dossier, deux éducateurs qui encadraient ces mineurs avaient exercé leur droit de retrait, après des menaces de mort sur leurs familles.

Les explications initiales de ces actes de sévices étaient de faire passer l’envie à leur victime – qu’ils connaissaient de vue dans le cadre scolaire – de fumer du cannabis. Cette correction avait un rôle « éducatif », avait déclaré, goguenard, l’un des mis en cause. Plus prosaïquement, au fil de l’enquête, il est apparu que les quatre mineurs voulaient tout simplement lui extorquer du cannabis. La victime, terrorisée, était absente à l’audience.

Tous remis en liberté

Les peines prononcées ce mercredi par le tribunal pour enfants, sont peu ou proue conformes aux réquisitions du parquet. Celui décrit comme le meneur et le plus violent des quatre comparaissait détenu. Il a été condamné à trois ans de prison dont dix-huit mois avec sursis mise à l’épreuve pendant trois ans. Il est ressorti libre de l’audience.

Le deuxième meneur de cette affaire écope de trois ans de prison dont vingt-deux mois avec sursis mise à l’épreuve. Lui aussi détenu avant l’audience, il est ressorti libre.

Les deux autres protagonistes, un peu moins impliqués, qui se sont laissés entraîner dans cette spirale de violences, écopent respectivement de trois ans dont vingt-six mois avec sursis mise à l’épreuve et deux ans dont dix-huit mois avec sursis mise à l‘épreuve. Eux aussi ne sont plus incarcérés.

Durant leurs mises à l’épreuve, tous ont interdiction d’entrer en contact avec la victime, cela va de soi. Mais il leur est interdit, de même, d’entrer en contact entre eux quatre. « A la moindre incartade, c’est la révocation du sursis et la prison directement », a martelé le juge des enfants.

Ils devront entamer des soins et effectuer des démarches pour se réinsérer.

La victime a obtenu un total de 11 900 € de dommages et intérêts pour ses préjudices divers. Les quatre condamnés devront lui verser cette somme solidairement.

Source: lavoixdunord.fr

28 commentaires

  • Nevenoe Nevenoe

    0’35: (Avocate?) « Ils n’ont pas été extrêmement courtois à son encontre, c’est vrai.. »

    http://www.dailymotion.com/video/xpxf0p_actes-de-barbarie-4-mineurs-en-detention_news

  • 11900 euros, même pas 12000. Une somme ridicule pour quelqu’un qui va devoir déménager, retrouver un boulot, faire une thérapie. Quand je pense qu’il y a des divorces à 10 millions de dollars aux states !

    • article 35

      « Les quatre cons damnés devront lui verser solidairement » : ça veut dire en clair qu’il peut s’assoir sur son indemnisation , tout simplement . Pour payer il faudrait encore que les crevures aient un travail et soient solvables . Ensuite il faudrait attendre une procédure de saisie sur salaire , parce-que si on attend qu’ils paient de leur plein grès, on va attendre longtemps. Donc en résumé : un jugement de merde où on remet des criminels en liberté ( car un acte de torture et barbarie est classé comme crime) et une victime a qui il ne reste que ses yeux pour pleurer. VIVE LA FRANCE .

      • BBc04 BBc04

        ne t’inquiétè pas il a juste à faire appel à la SARVI (Le Service d’Aide au Recouvrement des victimes), vu que la somme dépasse 1500euros.. pour être payé ! et par la suite les coupable devront remboursé directement à la SARVI et ils rigole pas.. une dette penal et une dette a vie enfin 66ans si mes souvenir son bon! et encore comme il sont mineur si les parents ont une bonne assurance ils devraient presque rien payé…

        j’avoue que c’est vraiment abusé ! des branleur comme ça qui n’ont même pas de remord et qui font ça pour le plaisir devrait être plus sévèrement puni ! de plus leurs peines son négociable en bracelet électronique ! je comprend pas pourquoi il ne sont pas passer au assis (surtout pour act de barbarie -_-) y en a qui ont pris beaucoup plus pour moins que ça…

        ont devraient les parachuté en Syrie ça leurs ferai les pied tien !

      • hotchiwawa

        La Belgique c’est aussi un beau pays de merde au niveau de la justice.

        Des incapables!

  • odin29

    J’voudrais pas être mauvaise langue mais les tortionnaires c’est des Suèdois non? Ou alors des Norvègiens… Enfin grace aux nouvelles dispositions de notre « garde  » des sceaux ils s’en sortent super bien. Merci pour eux m’aame taubira. C’est beau une société libérale, libertaire, permissive, humaniste et tout et tout… non?

  • Nevenoe Nevenoe

    Lorsque le Nouvel Obs’ relativise la pédophilie.

    « Il faudrait cesser d’objetifier l’acte sexuel [avec les enfants], et plutôt le dédramatiser »

    Bien sûr, c’est différent de jouer à « touche-pipi » avec quelqu’un de son âge. Lorsque quelqu’un de plus âgé recherche une sexualité d’adulte avec un petit garçon ou une petite fille, l’enfant peut en garder des séquelles. Mais celles-ci peuvent être aussi bien négatives que positives(…)

    La véritable question, c’est comment l’individu est passé à l’acte et comment il vit cette relation. L’impératif, c’est d’être dans la demande de cette relation. Ensuite, si cette personne le vit mal, quel que soit son âge, il faut en tenir compte. Mais, si elle le vit bien, arrêtons alors de trouver cela anormal.

    (…) Il faudrait cesser d’objetifier l’acte sexuel, et plutôt le dédramatiser. L’important, c’est d’être à l’aise dans ce premier rapport, et les suivants. Le but du jeu est petit à petit d’être bien avec soi-même, d’arriver à une bonne relation à l’autre, dont fait partie la relation sexuelle.

    http://www.fdesouche.com/417003-le-nouvel-obs-il-faudrait-cesser-dobjetifier-lacte-sexuel-avec-les-enfants-et-plutot-le-dedramatiser

    Ah les belles valeurs de la gauche judéo maçonne …

    Pas facile à lire sans gerber

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    moralité touche pas à la drogue

  • odin29

    Pu… mais avec des raisonnements pareils, alors on peut tout justifier même les pires saloperies! Ben voui, du moment que le gamin a eu un petit frisson de  » plaisir  » le vieux salauds qui aime les enfants passera pour un brave type qui se dévoue pour leur apporter un peu de bonheur. Comme tu dis Nev.. c’est à gerber des articles pareils. C’est le con bandit qui doit être content et le lévy aussi, les JUDEO maçons continuent leur travail de sape pour bien pourrir les générations montantes. Scusez-moi j’vais vomir…

  • Itsmie

    Mais qu’ils ont de la chance que je ne suis pas la mère de ce Vincent, je mets à chacun une balle dans leur tête de dégénéré!

    • article 35

      J’en discutais avec quelqu’un qui tenais les mêmes propos mais qui a rajouté que lui irai aussi régler son compte au juge qui les a remis en liberté et qu’il aurait remonté la chaine des responsables jusqu’au plus haut niveau .Moi ce que j’en dis ….

  • Grand marabout 3.0.1 Grand marabout 3.0.1

    le nouveau règlement pour les nouvelles sanctions:

    http://www.youtube.com/watch?v=EFioleqDBlM

  • C est extrenement grave,
    l état n est plus capable d assurer notre protection,
    la justice n existe plus.
    il est temps de reflechire a ne plus payer nos impots
    et a s acheter des armes (pour ceux qui n en ont pas encore)

    • Maverick Maverick

      Si tu te fais choper avec des armes, tu prendras plus cher que ces « pauvres choux », auto-défense ou pas …

      • nuronuro nuronuro

        bonjou

        c’est exactement ce que je me disias !

        je suis passé devant un radar a58lm au lieu de 50 donc retenu a 53 km
        90 boules et des points en moins ! si je ne payais pas on me promettait sure le courrier les pires représailles de la justice française ,j’ai fait caca et j’ai craché la tune !

        ces sous merdes ont détruit une vie et ils sont libres et a peine puni ! libre de recommencer encore! Un jour ils auront mêmes des gosses , qui finiront dans un caniveau peut être et ils trouveront cela injuste !

        Pauvre france , je pleure pour toi…