Israël première société sans argent?

Le gouvernement a autorisé, ce mardi, la création d’un comité qui se penchera sur les moyens d’éliminer l’utilisation de l’argent pour ainsi empêcher les citoyens de tricher sur leurs impôts. Le comité sera présidé par Harel Locker, directeur du cabinet du Premier ministre.
Les transactions en argent comptant peuvent avoir lieu sans la supervision du fisc, mais les transactions électroniques permettent un suivi beaucoup rigoureux de celles-ci.  Les membres du comité comprendront un haut-gradé de la police israélienne, un membre de l’administration fiscale, le président de l’autorité gouvernementale sur le blanchiment d’argent et le terrorisme, et d’autres fonctionnaires de l’État.
Selon bon nombre de ces fonctionnaires, l’argent est mauvais car il permet aux individus de fuir leurs responsabilités en matière de paiement des impôts.  Dans une économie sans argent, tous les dossiers seront électroniques et la collecte des impôts se fera avant que l’argent n’arrive dans les comptes.
 Les fonctionnaires du Bureau du Premier ministre ont déclaré qu’il est reconnu que l’argent comptant est un élément clé dans l’économie clandestine et le blanchiment d’argent.  Il permet un large fossé entre les revenus déclarés et réels, avec l’effet correspondant sur les recettes fiscales.
En éliminant la trésorerie, croient-ils, il sera possible d’élargir la base d’imposition et de prévenir le blanchiment d’argent.  Le comité doit étudier la question sous tous ses angles et faire des recommandations au cabinet du Premier ministre.
Traduction libre de l’article trouvé sur: israelnationalnews.com

41 commentaires