PSA en pleine guerre économique entre les BRICS et l’empire?

Une petite info bien plus grosse qu’on pourrait le croire… La société familiale PSA a beaucoup perdu avec l’interdiction de vendre en Iran suite à la pression d’un de ses gros actionnaires: General Motors (au nom de l’embargo des USA sur l’Iran). Cela faisait quand même du 100 000 véhicules/an, et c’est cela qui à entrainé la réduction d’effectifs de 8000 postes en France. Plus tard, une rumeur à circulé sur l’éventuel rachat de PSA par cette même entreprise américaine, hors voilà qu’il rapprochement pourrait se faire entre PSA et la Chine. Pas sur que les américains apprécient sur le coup, surtout si la Chine peut redresser les finances de la marque.

Illustrations of PSA Peugeot-Citroen in ParisSelon les Echos, PSA Peugeot Citroën a mandaté « deux banques internationales » pour étudier un rapprochement capitalistique avec son partenaire industriel en Chine, Dongfeng.

Peugeot-Citroën en quête d’une alliance asiatique ? Selon le site des Echos, le constructeur automobile français a mandaté « deux banques internationales » pour étudier un rapprochement capitalistique avec le groupe Dongfeng, qui est déjà son partenaire industriel en Chine.

Selon Les Echos, « les travaux préparatoires » à une alliance « ont déjà débuté », l’objectif étant de « définir des scénarios de partenariat à l’international entre les deux industriels, tout en préservant l’alliance actuelle de PSA avec General Motors en Europe ». Les Echos évoquent deux options étudiées: « la prise de participation directe de Dongfeng dans PSA dans le cadre d’une augmentation de capital » et la constitution d' »un joint-venture PSA-Dongfeng, qui serait centré sur les pays
émergents ».

Pour l’heure, le numéro un français de l’automobile s’est refusé à confirmer un tel scénario, déjà évoqué en juillet dans la presse chinoise. Il a seulement rappelé que les deux groupes possédaient une coentreprise, DPCA , exploitant trois usines à Wuhan (centre-est) Dans ce cadre, a-t-il ajouté, « nous réfléchissons en permanence aux opportunités pour approfondir notre partenariat avec Dongfeng ».

PSA Peugeot Citroën a inauguré en juillet sa troisième usine dans la ville de Wuhan, au centre-est de la Chine, ce qui doit lui permettre de produire jusqu’à 750.000 véhicules par an en 2015 et de se renforcer sur ce marché crucial.

Source: lci.tf1.fr

3 commentaires

  • Maverick Maverick

    Selon d’autres sources, c’était plutôt 450 000 véhicules par an que Peugeot vendait en Iran … Et pour les Ricains, couper cette source était le seul but du « rapprochement » PSA-General Motors. Mais nos génies de grands patrons qui ont fait une ou plusieurs grandes écoles sont tombés dans le panneau du rêve américain. Et maintenant, ils vont se faire refaire la même par les chinois (viens sur mon marché, il émerge!) … A ce niveau-là, ce n’est plus de la gourmandise … ;-)

    • C’est pas tant que les patrons sont tombé dans le panneau, c’est une guerre, tu me permet de prendre le controle de ton bébé ou je t’attaque en bourse et tu ne te relèveras jamais, les mêmes menaces pèsent sur la france depuis des années, c’est aussi pour ça que nos présidents remuent la queue comme personne, les taux d’emprunt de la france restent bas uniquement parce que nos dirigeants ont accepté certaines choses, comme le cas de PSA sur l’Iran, ou les refut de reprises d’entreprises par la Chine et la Russie, on serait déjà des grècques depuis plusieurs années si on n’avait pas baissé la tête.