La Russie ouvre son premier centre des situations d’urgence en Arctique…

Qui l’eut cru. Ca me fait penser à un reportage qui date un peu, sur les épaves nucléaires qui rouillent dans certains ports de Russie; une autre épée de Damoclès, mais CHUUUUT!..Un article sur cette inconscience! .Vous ne pensez pas qu’il y aurait urgence à s’en occuper, depuis le temps?? Oui je sais, là, c’est en cas de déversement de pétrole.. c’est plus facile?. Bien sur!! ils ne peuvent pas laisser les canadiens tout seuls….

Le premier centre arctique du ministère russe des situations d’urgence s’est ouvert mardi à Narian-Mar, chef-lieu du district autonome des Nenets situé au-delà du cercle polaire, a annoncé Elena Chakhova, porte-parole du ministère pour la région fédérale du Nord-Ouest.

La cérémonie d’ouverture du centre a eu lieu dans le cadre d’une conférence internationale consacrée à la prévention et à l’élimination des situations d’urgence, y compris des déversements de pétrole en Arctique, qui se tient à Narian-Mar du 20 au 22 août.

Le nouveau centre des situations d’urgence de Narian-Mar héberge un détachement de sauveteurs (40 personnes), une antenne de l’Inspection d’Etat pour les navires de petit tonnage (18 personnes) et le comité pour la Défense civile du district autonome des Nenets. Le centre possède un polygone d’entraînement pour secouristes et sapeurs-pompiers. Il dispose d’un système modulaire de chaudières à gaz, d’un générateur diesel 400 kW et des installations d’épuration d’eau.

La zone arctique de la Russie abrite des centrales nucléaires, des ports d’attache de brise-glaces à propulsion nucléaire et de sous-marins nucléaires, des sites à risque chimique ou présentant un danger d’explosion ou d’incendie, ainsi que d’autres infrastructures qui pourraient être le théâtre d’un accident technique.

La Russie compte y déployer dix centres des situations d’urgence en Arctique, dont les plus grands seront situés à Narian-Mar, Doudinka et Pevek. Le ministère des Situations d’urgence aura également des bases à Mourmansk, Arkhangelsk, Vorkouta, Nadym, Anadyr, Tiksi et dans la commune urbaine de Providenia. Les centres emploieront au total 974 personnes. Les travaux de création doivent prendre fin d’ici 2015. Le coût du projet s’élève à 910 millions de roubles (20,7 M EUR).

 

Note de Fred : ça chauffe dans le Grand Froid ! A voir en parallèle :
Ouverture du centre de formation des forces armées canadiennes dans l’Arctique

 

Un article de RIA Novosti, publié par fr.ria.ru et relayé par Fred pour  SOS-planete

 

Crédit image: laroyale.forum

3 commentaires