Les profits des banques américaines s’envolent et signalent la reprise

Personnellement, j’ai beaucoup de mal à y croire, en économie, les miracles cela n’existe pas comme le disait Delamarche!

Bank of America a publié, mercredi 17 juillet, un bénéfice net en hausse de 70 % au deuxième trimestre, à 3,6 milliards de dollars (2,7 milliards d'euros), pour un chiffre d'affaires en hausse de 3 %, à 22,72 milliards de dollars.Morgan Stanley est la dernière banque américaine en date a avoir publié des résultats très au-dessus des attentes : jeudi 18 juillet, elle a annoncé un bénéfice en hausse de 42 % au deuxième trimestre, à 802 millions de dollars, et une progression de 17 % du chiffre d’affaires, à 8,3 milliards de dollars.

Bank of America (BofA), une des banques qui a survécu avec le plus de difficultés à la crise financière de l’automne 2008, a publié mercredi un bénéfice net en hausse de 70 % au deuxième trimestre, à 3,6 milliards de dollars, pour un chiffre d’affaires en hausse de 3 %, à 22,72 milliards de dollars.

La tendance est nette : depuis une semaine, les grandes banques américaines énoncent, l’une après l’autre, desrésultats trimestriels résolument bons.

JPMorgan Chase et Wells Fargo, respectivement première et deuxième banque en volume d’actifs gérés, ont lancé la salve, en fin de semaine dernière, avec des bénéfices en hausse respectivement de 31 % et de 19 %.

Lundi, Citigroup, considérée par beaucoup aux Etats-Unis comme la banque la plus fragilisée par l’explosion de la bulle des subprimes, ces crédits immobiliers à risque en 2007, et qui manifeste encore le plus de difficultés à s’en relever, a affiché un bénéfice net trimestriel en hausse de 42 %, à 4,2 milliards de dollars.

DES RÉSULTATS QUI DÉPASSENT LES PRONOSTICS DES ANALYSTES 

Le lendemain, Goldman Sachs, baromètre de la banque d’affaires, affichait un montant d’1,93 milliard de dollars de profits, contre 962 millions sur le même trimestre en 2012 – autrement dit plus du double.

Ces résultats n’ont pas tous impressionné les analystes. Ainsi, JPMorgan Chase, qui a affiché un bénéfice net en hausse de 31 %, à 6,5 milliards de dollars, d’avril à juin, avait dû inscrire en 2012 à la même période une provision exceptionnelle de 4,4 milliards de dollars pour couvrir les pertes engendrées par son opérateur des marchés, Bruno Iksil, surnommé la « Baleine de Londres » pour ses prises de risque monumentales sur les produits dérivés de dette.

Hors cette provision, les résultats trimestriels de la banque en 2013 sont inférieurs à ceux de 2012. Les analystes ne s’y sont pas trompés et l’action de JPMorgan Chase n’a suscité aucun engouement particulier à l’annonce de ses résultats.

Mais, en dehors de l’augmentation générale des prises de bénéfices sur les produits financiers, des conclusions, plus indicatives de l’état de l’économie américaine, ressortent de cette augmentation générale des profits du secteur.

D’abord, d’une banque à l’autre, tous ces résultats dépassent – pour certains de beaucoup – ceux que les analystes avaient quasi unanimement pronostiqués.

LES PME AMÉRICAINES RECHIGNENT À CONTRACTER DES EMPRUNTS

Comme l’ont fait les dirigeants de Goldman Sachs, d’autres banquiers et analystes y ont vu un indice supplémentaire de la reprise de l’économie aux Etats-Unis.

Cependant, ils ont noté que ce « bon signe » était contrebalancé par les risques croissants de ralentissement dans les pays émergents, où ces banques réalisent une part notoire de leurs recettes (43 % pour Citigroup).

Ensuite, si l’amélioration de la « qualité » du crédit impressionne, toutes les banques ont noté, comme Jamie Dimon, le patron de JPMorgan Chase, une « faiblesse de la croissance des prêts », qui ne se dément pas.

Surtout, les petites et moyennes entreprises américaines rechignent à contracter des emprunts pour financer leurs investissements. Elles se justifient par la crainte d’un retournement encore très présente, malgré les frémissements de l’économie.

Source et suite: Le monde

10 commentaires

  • rudolphe vandenberg rudolphe vandenberg

    le coup de fouet du cancereux avant de claqué ???

  • do39

    La rotative de la FED déverse des milliards de péku virtuel qui alimente la spéculation… mais l’économie réelle s’enfonce… combien d’américains aux tickets d’alimentation gouvernementaux ?… combien privés d’un vrai emploi et salaire ?… donc bernique pour la reprise.

    • arcadia grand marabout arcadia grand marabout

      combien d’américains aux tickets d’alimentation gouvernementaux ?…

      100.000.000 sur une population de 320.000.000.1/3

  • arcadia grand marabout arcadia grand marabout

    “Il n’est pas de la responsabilité de la Federal Reserve et il ne serait pas approprié de protéger les prêteurs et les investisseurs des conséquences de leurs décisions financières.”

    “Pour ce qui est de leur sécurité, les produits dérivés sont pour la plupart transigés entre des institutions financières très sophistiquées et des individus qui ont des incitatifs considérables à les comprendres et à les utiliser correctement.”

    bernanke,VRP en photocopieuse couleur et mirage économique

    Chaque seconde la dette publique américaine augmente de plus de 47 200 euros, soit de plus de 4 milliards de dollars chaque jour et de 1 489 795 918 367 chaque année. Une dette publique US hors de contrôle.

    ils sont là les 85 milliards:

    http://demonocracy.info/infographics/usa/world_debt/world_debt.html

  • Maverick Maverick

    Foutaises. Depuis quand les bénéfices des banques sont-ils liés à la bonne santé de l’économie ? Et elles ont encore le second semestre pour se prendre les pieds dans le tapis …

  • Itsmie

    Ben oui… faut bien amadouer le peuple européen pour faire passer le traité transatlantique!
    Vont nous faire croire que grâce à leur reprise, notre économie va reprendre ici aussi et qu’on a vraiment tout intérêt à s’allier avec eux!

    Bien essayé!

  • Freija Freija

    C’est normal, ils nous prennent tout, augmentent tout et font payer la moindre intervention sur nos comptes…et il n’y a quasiment que des automates.

    Cela n’a rien d’étonnant!

  • je ne sais pas si cette blague éculé va encore faire rire du monde, le comique de répétition ca va bien un moment ! le coup de la reprise hollandouille 1er la déjà fait…

  • yoyo

    L’idée est de retrouver la confiance des ménages pour relancer la consommation, les investissments des entreprises, et l’économie, avec des indicateurs au vert …

    C’est ce qu’essaie de faire Hollande, en « devançant » la reprise, …

    Hélas, aujourd’hui, avec internet, la stratégie est décortiquée, disséquée, l’effet d’annonce est broyé et l’on continue de s’enfoncer lamentablement, l’anticipation devient ridicule, grotesque … mais …

  • Fenrir

    « Les Charognards s’engraissent toujours lorsqu’il y a du cadavre…. »
    Ca, c’est du Fenrir dans le texte…!!!…
    Vais faire qu’une bouchée des Corbeaux d’Odin !
    (Pas le notre ! Xcuses Odin29, mais tu as dû(?GRRRR!) saisir l’allégorie…)
    PS: Pffff ! Me fais ch..r l’ortogaf…!!!…