La célèbre photo de Coluche interdite d’utilisation par les restos du coeur!

© afp.

Les Restos du coeur ne pourront plus utiliser le célèbre cliché de Coluche qui apparaissait jusqu’ici à chaque campagne depuis 1985. L’auteur de la photo aurait rompu l’accord passé avec l’humoriste et ne souhaite plus voir la photographie affublée du logo de l’association.

Elle a marqué tous les esprits et rappelle la mémoire de Coluche à tous ceux qui chaque année, donnent ou profitent de l’association qui lutte contre la faim. Et pourtant, la fameuse photo de Michel Colucci appuyé sur ses bras croisés, que l’on a l’habitude de voir réapparaître dans tous les Restos, à chaque campagne de récolte de vivres ou à chaque concert des Enfoirés, ne sera plus si l’on en croit Numerama.

Son auteur, le photographe Gaston Bergeret, a décidé il y a quinze jours que l’oeuvre dont il a toujours gardé les droits malgré un accord verbal passé avec Coluche au début des Restos du Coeur ne pourrait plus être exploitée par l’association sur des affiches, des logos, des communiqués ou son site internet (elle apparaît encore sur le site belge des Restos) qu’en échange d’une rémunération sur son utilisation passée et future. Son argument est simple: Coluche, en acceptant d’être photographié, a perdu tout droit sur la photo dont il est le sujet et ce au profit du photographe. Il ne pouvait donc pas en céder les droits, même à une association caritative et ce malgré le « contrat » verbal auquel avait consenti Bergeret au début des Restaurants du coeur.


Nul ne sait actuellement – hormis l’appât du gain évidemment – ce qui a conduit le photographe à une telle saute d’humeur. On sait seulement que le siège social a prié ses antennes locales d’exécuter sa demande séance tenante après avoir dans un premier temps refusé d’y accéder, estimant tout d’abord que l’accord conclu avec l’artiste décédé était forcément toujours valable.

Le photographe aurait alors lancé une procédure judiciaire pour contrefaçon à l’encontre des Restaurants du coeur et réclamerait par ailleurs des dommages et intérêts pour la diffusion de la photo au profit de l’association durant près de 30 ans. Face à de telles menaces officielles, les Restos auraient capitulé. La photo ne sera donc plus associée à l’organisation caritative, du moins pas tant qu’un juge n’en aura décidé autrement. Gaston Bergeret, lui, ne vient pas de se faire une très bonne pub.

Source de la mauvaise nouvelle: 7sur7.be

coluche_reference

Je ne cesserai de le dire, tu nous manque enfoiré!

20 commentaires

  • yann

    Voyons voir maintenant si toutes ces personnalités du showbiz qui aiment se faire voir en y allant et la principale chaine de télévision qui diffuse leurs concerts vont se manifester !!

  • romulus

    Les temps sont durs

  • Kiline Kiline

    Dès que j’ai lu cet article, ça m’a fait penser qu’on essaye encore une fois de nous mentir d’un pretexte bidon afin qu’on ne s’indigne ou révolte pas et ainsi effacer toute trace à l’avenir de ces grands hommes comme Coluche , vouloir effacer ses grandes oeuvres et humanités. Peut être que je délire, mais peut être pas.

    • Chegoku Chegoku

      En même temps, il existe bien d’autres photos de Coluche qui ne sont pas soumises au droit d’auteur.

      On change la photo avec une de l’album de famille et c’est terminé la polémique.

      Faut quand même être gonflé de la part de ce photographe pour agir ainsi.

  • le chat

    c’est très clair;
    juste après le déterrage du vieux chauffeur de poid lourd , on nous sort cette histoire de photo.
    Ils ont peur de quoi !?

    on veut clairement détruire et faire oublier son image.

    A qui profite le crime…

    cherchez 2 secondes…
    ça va loin, très loin …

    • Eagleeyes Eagleeyes

      On s’évertue à salir la mémoire de ces gens dans le seul but qu’ils soient maudits par les générations futures. Seuls les oligarches actuels seront adulés dans le futur, comme étant les artisans du monde qu’ils nous préparent.

  • azteck

    Un signe du déclin de la morale.
    Dans les campagnes, il n’y à pas longtemps les affaires se traitaient avec une poignée de main.
    Celui qui reniait ça parole était mis au ban par la société.

    L’article sous entend qu’un accord verbal existait,le photographe veut le briser …

    Sans être juriste, dans le droit fRançais
    Une parole donné si elle peut être prouvé fait office de contrat moral…

    Dans le nouvel ordre mondial seul les écrit paraphé par un bataillon de notaires à le droit à un coups d’oeil!

    Amis patron,défendez cet esprit, amis issus des 99%,reconnaissez votre camps et assumez le malgré qu’il soit en ce moment inconfortable,je n’ai jamais défié le champion au choulet de mon école de peur de perdre mon beau boulard bien que je reste convaincu que j’étais meilleur que lui!!!

    99ù-% contre 1% comment nos adeptes des probabilités peuvent nous enfumer à ce point?

  • Dalton Joey

    Rien ne sert d’épiloguer sur la pourriture du monde . J’y vais de ma petite idée : L’association « Restos du Cœur » peut utiliser l’image de Coluche ; qu’elle sollicite un dessinateur qui lui fera un portrait et le lui vendra pour l’€ symbolique . Personne ne pourra plus lui en contester l’utilisation .

  • Jissaoui

    Ca attaque la culture française….
    Trop enraciner le gars…. il l’auront pas de sitot.
    Ca c’étais un Homme comme il en faudrait d’autres!

  • nemandi nemandi

    « Son argument est simple: Coluche, en acceptant d’être photographié, a perdu tout droit sur la photo dont il est le sujet et ce au profit du photographe. »

    C’est moi ou il cherche à se faire des ronds ce con; avec du rétro-actif pour compenser ces années sans royalties…
    Après, vu comment la justification est tordue, je suis assez d’accord sur le fait de vouloir faire disparaître des hommes de valeurs, de courage, etc… pour ne laisser que ces ploutocrates psychopathes récupérer les lauriers de la gloire pour des choses, ou actes, qu’ils n’ont pas commis et attribués par le mensonge et la tromperie.

  • Coluche est immortel … les « restos » sont à Coluche … peu importe l’image .. au contraire … et il existe encore des « montrougiens » … connues et inconnues !! mais nous sommes encore là !! même si « Renau le renard » est tombé dans l’E.P.O …(Eau,Pastis,Olives)…sans noyaux, les olives !! … Coluche était un « Fou du Roy » … Yo aux Coyotes des quartiers Nord …

  • Schtroumpf Schtroumpf

    laissons les rats vouloir gagner de l’argent en reniant leur parole, ils montrent juste ce qu’ils valent.

    Il doit bien y avoir d’autres photos de Coluche, non ?

  • Yanne Hamar

    Comme il a été dit par Dalton Joey, un dessin de Coluche ferait très bien l’affaire, à condition de changer quelques détails afin que le photographe ne puisse pas crier au plagiat. Ainsi, il ira se faire voir , lui et sa foto !

  • .Anakin-Skywalker .Anakin-Skywalker

    photographe de merde qui pensent qu’au pognon , le pire il a dit lui même que c’est la photo la plus rapide qu’il est jamais prise ! il veut quoi des millions d’euros pour une photo que tout le monde y compris les enfants auraient pu prendre ? c’est un pauvre type et un gros co******

  • do39

    ATTENTION à NE PAS VOUS EMPORTER… lisez ceci :
    http://www.20minutes.fr/societe/1183805-20130703-restos-coeur-photographe-explique

    vous comprendrez mieux les motivations réelles… !

    • .Mario-Bros.

      ça change rien au faite qu’il a bossé 20 secondes pour cette photo et demandera probablement des centaines de milliers d’euro voir plus !

      il se disait probablement ami avec notre Coluche et en fin de compte c’est juste un connard et une ordure .

  • do39

    Lis l’article mis en lien ci-dessus :
    – il respecte l’accord verbal convenu avec Coluche, l’association peut ocntinuer à utiliser la photo
    – par contre il refuse l’utilisation commerciale de son oeuvre (droits d’auteur légitimes !) par des sociétés commerciales (citées) qui elles se font du beurre gratos… à ses dépens à lui…

    ça change tout de même les choses !
    Faut se renseigner avant de foncer… il y a souvent plusieurs points de vue sur une affaire… et là manifestement on ne peut pas dire qu’il ait bien tort de défendre ses intérêts à lui !