Pourquoi François Hollande a congédié Delphine Batho

François Hollande a mis fin aux fonctions de sa ministre de l'Écologie, Delphine Batho, qui contestait les coupes prévues par le budget 2014 pour son ministère.
François Hollande a mis fin aux fonctions de sa ministre de l’Écologie, Delphine Batho, qui contestait les coupes prévues par le budget 2014 pour son ministère. / Crédits : AFP

Cette fois, François Hollande n’a pas tergiversé. Vexé par sa ministre de l’Ecologie qui a ouvertement critiqué la préparation du budget 2014, le chef de l’Etat a mis fin ce mardi aux fonctions de Delphine Batho. En quelques heures.

Exit donc Delphine Batho. Quelques heures à peine après avoir critiqué le budget préparé par le gouvernement pour 2014, la ministre de l’Ecologie a dû faire ses cartons. François Hollande et  Jean-Marc Ayrault n’ont visiblement pas supporté que Delphine Batho fasse publiquement état de son mécontentement. En effet, dans le futur budget, son ministère est l‘un des plus sévèrement touchés par les économies prévues avec une baisse de 7%.

Mais si cette exfiltration du gouvernement a surpris, elle n’est pourtant pas si étonnante. Depuis son élection, François Hollande a plusieurs fois été victime d’une parole trop libre de ses ministres. Vincent Peillon et Cécile Duflot sur le cannabis en début de quinquennat ou encore Arnaud Montebourg sur le dossier Florange : chaque fois, le chef de l’Etat s’est montré magnanime et n’avait pas jugé bon de sanctionner ces ministres. Peu à peu, son autorité a été ecornée. Alors pour éviter qu’elle soit une nouvelle fois contestée, il a pris les devants en congédiant la frondeuse du jour.

Le ministère de l’Ecologie devient ainsi un poste à haut risque dans ce gouvernement. En juin 2012, en s’opposant aux forages pétroliers exploratoires au large de la Guyane, Nicole Bricq en avait déjà fait les frais. Clément, François Hollande l’avait recasée au Commerce extérieur. Mais aujourd’hui, Delphine Batho n’a pas cette chance et quitte le gouvernement pour de bon. « C’est la question de la cohérence de la politique gouvernementale qui a été posée », a jugé le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

Un départ des écologistes du gouvernement pas à exclure

Selon une source gouvernementale, on estimait, avant son limogeage, que Delphine Batho « n’avait pas maîtrisé le curseur, le rapport de force » et risquait, sans troupes, « de se retrouver bien seule » et même de « se lancer dans une traversée du désert qui ne se terminera jamais ».

Car cette décision a pu être prise si vite, c’est avant tout parce que Delphine Batho, contrairement à Arnaud Montebourg, n’a pas de poids politique considérable. Ex-fidèle de Ségolène Royal, elle n’appartient à aucun courant socialiste et ne bénéficie donc d’aucune protection particulière à l’intérieur du PS. Toutefois, si aucun éléphant socialiste n’ira pleurer sur son sort, François Hollande va devoir affronter la colère des écologistes, eux aussi mécontents des coupes budgétaires infligées au ministère de l’Ecologie.

Beaucoup ont rapidement réagi à cette éviction surprise et se disent scandalisés. Une réunion de crise est d’ailleurs prévue dans la soirée entre Pascal Durand, le secrétaire national d’EELV et les deux ministres écologistes Cécile Duflot et Pascal Canfin. Mais leur départ du gouvernement reste cependant peu probable.

 Les gagnants et les perdants du Budget 2014

Source: Lci.tf1.fr

14 commentaires

  • Lionel

    Les écologistes dignes de ce nom n’ont jamais rien eu à faire dans ce gouvernement de traîtres socio-libéraux, sans doute qu’ils laveraient un peu leur image en quittant toute fonction !

  • Fenrir

    Boarf ! Elle s’en fout, elle a été ministre plus de six mois…

  • Mortimer Mortimer

    Hi hi, les autres ecolos sont pas contents hein.
    Ils se sont réunis pour savoir s’il fallait partir ou rester.
    Alors?
    On reste parce que déjà qu’on existe pas beaucoup sur la scène politique…

  • lololasticot

    Bien fait pour elle.
    Si ça pouvait reporter linky aux calendes grecques…
    http://www.developpement-durable.gouv.fr/Delphine-BATHO-lance-les-groupes.html

  • arcadia grand marabout arcadia grand marabout

    congédier molester emprisonner toute personne qui contestera la bien pensante morale de ces cravatés,a tous les niveaux dans tous les sujets et les couleuvre qu’on va encore avaler

    le sort est jeté, malheur a celui qui le subira et voudras s’en défendre

  • walter kurtz walter kurtz

    C’est le rideau de fumée , boule de neige et puis qui vivra verra.

  • odin29

    Mais c’est parfait ça, elle fait la douloureuse expérience d’être victime de l’arbitraire de la part de ses  » amis  » gauchistes. Quid de la liberté d’expression dans ce pays. Elle rejoint, toute proportion gardée, Marine. J’me marre!  » Quand on est ministre soit on ferme sa gueule soit on démissionne  » , qui avait dit ça?… Les verts, rouges à l’intérieur, rient jaune mais restent, malgré tout, c’est qu’elles sont bonnes les places!

    • Itsmie

      Oui c’est ça!

      « On en a marre, on s’en va!
      Oups! Tout compte fait, on peut rester syouplait? »

      Haha!
      Sacrés Ecolos ils nous feront toujours rire!!

      • Jissaoui

        C’est normal, c’est de la politique, c’est pas fait pour autre chose qui divertir les masses de mougeons!

        Ta Marine elle est pareil que les écolo que les gauchistes et tout le reste…. une actrice de théatre! et toi , un simple spectateurs qui aprécie la mise en scène!

      • Chegoku Chegoku

        Tout bon jissaoui

  • Yanne Hamar

    Ce qui plane pardessus tout ça, c’est l’odeur ignoble de la dictature qui coupe les langues. Les exemples commencent à se multiplier dangereusement.

  • do39

    Cousteau avait déclaré lors de la Présidentielle de 1974 : « L’Ecologie n’a rien à faire en politique ! ».

    Soit l’écologie est présente et inspire tous les ministères, soit elle n’existe pas !

    Sinon comme Sarko avec ces ‘Grenelle’ de tartuffe, ce n’est que de la vaseline…