Un filtre qui pourrait révolutionner l’accès à l’eau potable pour l’Humanité ..

Les nanoparticules d’argent sont à la base du système de filtration, encore faudra t-il prouver leur innocuité pour la mise en vente de ce filtre..

Un purificateur d’eau constitué de nanoparticules d’argent pourraient révolutionner l’accès à l’eau potable pour des millions de personnes dans le monde.

Transformer de l’eau impropre à la consommation en eau parfaitement potable, en quantité suffisante pour subvenir aux besoins annuels d’une famille de cinq personnes, et ce grâce à un simple filtre purificateur, fonctionnant sans électricité, et coûtant à peine 2 euros ? La chose sera peut-être bientôt possible, grâce aux travaux menés par le chimiste indien Thalappil Pradeep, de l’Institut de Technologie Indien de Madras (Chennai, Inde).

En effet, Thalappil Pradeep et son équipe ont réussi à mettre au point un prototype de filtre purificateur d’eau, doté d’un matériau composite à base d’aluminium couplé à des nanoparticules d’argent, dont les performances se sont révélées particulièrement intéressantes. Et pour cause, puisque ce filtre purificateur a permis de filtrer efficacement 1500 litres d’une eau initialement impropre à la consommation, en produisant au final une eau parfaitement potable. Tout cela d’une seule traite, sans que ce filtre soit réactivé ou nettoyé au cours de la phase de filtration.

Cerise sur le gâteau, le dispositif inventé par Thalappil Pradeep ne nécessite pas la moindre alimentation électrique : un atout de poids, puisque un grand nombre des 900 millions de personnes dans le monde qui n’ont pas d’accès à l’eau potable… n’ont également pas accès à l’électricité.  

Le filtre purificateur d’eau conçu par le chimiste indien permet de tuer les virus et les bactéries contenus dans l’eau, tout en neutralisant des composés chimiques toxiques tels que l’arsenic ou le plomb.

Comment fonctionne ce purificateur d’un point de vue chimique ? En fait, son efficacité réside dans le recours aux nanoparticules d’argent. En effet, pendant que l’eau coule à travers le filtre purificateur, les nanoparticules d’argent sont oxydées, et relâchent alors des ions, ce qui a pour effet d’annihiler virus et bactéries, et de neutraliser certaines substances toxiques comme le plomb et l’arsenic.

Il est à noter que le prototype de filtre purificateur d’eau fabriqué par Thalappil Pradeep est un petit dispositif, qui pèse 50 grammes. Thalappil Pradeep estime que pour proposer un dispositif véritablement opérationnel, il faudrait construire un filtre à eau un peu plus gros, pesant autour de 120 g. Un dispositif qui, selon ses calculs, ne coûterait que deux euros et permettrait en contrepartie de procurer de l’eau potable à une famille de cinq personnes durant une année.

Cette invention a été publiée le 6 mai 2013 dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), dans un article intitulé « Biopolymer-reinforced synthetic granular nanocomposites for affordable point-of-use water purification ».

Si les travaux du chimiste indien Thalappil Pradeep sont à l’évidence extrêmement prometteurs, il faut toutefois rappeler que le recours aux nanoparticules pour le traitement de l’eau n’est pas récent. Ainsi, en 2006, des chercheurs de l’université Rice (États-Unis) avaient déjà mis au point un dispositif recourant à des nanoparticules de rouille, qui permettait d’éliminer l’arsenic contenu dans l’eau (lire « Nanorust et Arsenic » publié par la Rice University suite à cette découverte)……

[…]

Lire la suite

Sources : Journal de la Science / Le Journal du Siècle

10 commentaires

  • pokefric pokefric

    Il y a tout à parier que Veolia va y mettre son grain de sel,quelle belle et indispensable découverte……..

  • enebre enebre

    L’inde c’est le pays aux nouveaux brevets qui à le vent en poupe.

    Je confectionne mon argent colloïdal par électrolyse avec des pièces en argent titrées à 99.9%.

    j’avale chaque matin ma petite coupelle de colloïde à jeun et je range les pièces d’argent dans une jarre pleine d’eau du robinet, l’eau devient ainsi potable et saine.

    Prochaine étape Or colloïdal par plasma.
    J’utilise déjà le procédé électrochimique mais j’aimerais ne pas ajouter d’éléments chimiques, donc seul solution le plasma.

    Toute suggestion pour ce procédé est bienvenue. J’hésite entre la bobine haute tension et le MOT…

    Ps : Depuis que j’utilise le colloïde Ag, je ne prends plus d’antibiotique pour ma Lyme chronique !!!!
    L’objectif est maintenant le colloïde Au pour réparer les dommages du système nerveux.

    • vanvoght

      cet indien n’as pas inventé grand chose . moi je place des pansements avec des fils d’argent dans mes filtres a eau a la place du charbon actif ;
      pour l’AC j’ais mis un post sur le site pour expliquer comment je le fabrique . effectivement avec ma tit dose quotidienne plus aucuns problèmes . je soigne même la conjonctivite de mes York et soigne les blessures de mon chat .
      qu’entend tu par colloïde Au ?

      • voltigeur voltigeur

        AU est le symbole chimique de l’or, il doit parler
        d’or colloïdal ♥♥

      • enebre enebre

        Tout à fait pour l’or colloïdal Au symbole chimique.
        Pour faire le colloïde c’est pas si simple mais pas insurmontable, je suis à la recherche d’une alternative au MOT (transfo d’un micro-onde) utilisé par beaucoup de passionnés.
        Très intéressant ton article vanvoght on y trouve de bons liens aussi. merci

      • vanvoght

        pas de quoi . ont est la pour partager .

  • Yanne Hamar

    L’argent , c’est connu pour désinfecter mais l’aluminium…Comme s’il n’y en avait déjà pas assez dans la nourriture.
    Au demeurant,le fait de permettre de boire une eau potable est une belle chose. On en saura sans doute plus long dans quelques temps.

  • lotof

    salut,
    ça me fait penser à l’émission d’M6 d’il y a quelques semaines, qui parlait de l’eau recyclée en Californie. Leur eau potable arrive des toilettes, douches, les égouts quoi.
    Ils ont un système de filtration/purification qui semble très ingénieux. De l’eau sale, propulsée ves des micros filtres à une vitesse calculée qui ne laisse passé que l’H2O (eau pure), et fait écran contre les bactéries. L’eau est alors trop pure pour être bue telle quelle. Il y ajoutent alors des minéraux pour la rendre absorbable sans risque. C’est malin. Est-ce mieux ou moins bien que ce système ?
    Bien trouvé le titre -moutons enragés- :)

    Amicalement.

    • rouletabille rouletabille

      heu ,merci de votre commentaire,ils ajoutent du Fluor aussi ?
      Cela me semble intox ,c’est juste pour dire qu’avec le Gaz de Schiste on a trouver un moyen de rendre les nappes phréatiques polluées buvables,c’est juste mon avis.