Le plafond du quotient familial abaissé à 1.500 euros

Le gouvernement n’a plus un rond, plus d’argent et tente de trouver comme il le peut des moyens de garder le pays dans une situation à peut-près viable, c’est à dire qui puisse continuer à vivre dans le déni le plus total de la gravité de la situation. Et tant qu’ils arriveront à ponctionner suffisamment les français, Hollande pourra repousser les reformes encouragées par Bruxelles, les anglais et les USA dont la baisse des salaires.

Copyright Reuters

Copyright Reuters
Le gouvernement baisse le plafond du quotient familial à 1.500 euros en 2014. Cette décision a été préférée à l’idée de diminuer le montant des allocations familiales pour les ménages les plus aisés, afin de respecter le principe d’universalité. La baisse du plafond du quotient familial touchera 12% des ménages avec enfants.
Sur le même sujet
Le gouvernement français a tranché lundi 3 juin en faveur d’une réduction du plafond du quotient familial, et donc d’une augmentation d’impôts pour 12% des ménages avec enfants, plutôt que d’une réduction des allocations familiales pour les plus riches afin de rétablir l’équilibre de la branche famille de la Sécurité sociale.

Cette seule mesure devrait permettre d’économiser un milliard d’euros dès 2014, selon les prévisions du gouvernement. Au total, la réforme vise 1,1 milliard d’euros d’économies dès 2014, portées à 1,7 milliard en 2016. Le déficit de la branche famille de la Sécurité sociale s’élevait à 2,5 milliards d’euros en 2012.

Tout juste tournée la page du mariage homosexuel, qui avait déclenché l’ire des défenseurs de la famille, l’exécutif a donc choisi l’option la moins risquée politiquement, quitte à sembler rétropédaler. Le président François Hollande avait en effet annoncé il y a quelques semaines une modulation des allocations familiales en fonction des revenus.

La piste abandonnée de la modulation des allocations

La solution retenue après arbitrage de François Hollande était préférée par les associations familiales à une modulation des allocations pour les familles les plus aisées, qui aurait remis en cause, selon elles, le « principe fondateur d’universalité », les allocations étant versées à toutes les familles sans conditions de ressources, à partir du deuxième enfant. La piste abandonnée recueillait l’approbation d’une majorité de Français – 68% y étaient favorables selon un récent sondage – mais suscitait des oppositions auprès des syndicats et même d’une partie de la gauche. L’ex-candidate PS à la présidentielle Ségolène Royal, qui fut également ministre de la Famille, avait appelé dimanche le gouvernement à agir avec « beaucoup de prudence ».

« Tout notre défi, alors que cette politique familiale et ce modèle français connaît des difficultés financières, c’est de le sauver, de le préserver et donc le défi du gouvernement c’est de trouver la bonne solution », a déclaré lundi le Premier ministre Jean-Marc Ayrault à l’issue d’une réunion à Matignon avec les membres du Haut Conseil à la Famille (HCF). « Pour y parvenir il faut réformer le modèle social français en le pérennisant dans ses financements, en le rendant plus juste dans sa mise en oeuvre, et en étant plus solidaire pour assurer son financement ».

1,3 million de ménages concernés

Le mécanisme du quotient familial permet aux ménages imposables d’obtenir une réduction d’impôt en fonction de leurs revenus et du nombre d’enfants à charge. Le plafond de cet avantage fiscal va être abaissé de 2.000 euros par demi-part actuellement à 1.500 euros. Selon Matignon, 1,3 million de ménages sont concernés, soit environ 12% des ménages avec enfants. Ils verront en moyenne leur impôt sur le revenu augmenter de 64 euros par mois. Plus de 95% de ces ménages appartiennent, selon le gouvernement, aux 20% des ménages les plus aisés.

D’autres prestations concernées

Parmi les autres mesures d’économies, certaines concerneront la prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE), « recentrée sur les familles en ayant le plus besoin », tandis que la réduction d’impôts pour frais de scolarité dans le secondaire sera supprimée. Parallèlement, le gouvernement entend favoriser les familles plus modestes, nombreuses ou monoparentales, qui recevront des aides supplémentaires. Il a aussi annoncé qu’il entendait développer 275.000 places d’accueil pour les enfants de moins de trois ans: 100.000 en crèche, 100.000 chez des assistantes maternelles et 75.000 en école maternelle.

Source: La tribune.fr

10 commentaires

  • chris314

    Bonjour tout le monde bonjour les admins du site.
    un petit billet d’humour pour changer de la ralerie habituelle he oui meme moi je suis fatigue de raler…

    Devant le constat que ces gens nous prennent pour des cons alors que nous voyons tres bien leur incompetence il serait temps de constater que vu qu’ils ne sont meme plus capables de nous faire croire qu’ils sont compétants nous devons tirer la conclusion suivante : ils sont vraiment cons a bouffer du foin tous autan qu’ils sont alors comment profiter de leur QI moulesques pour qu’ils nous lachent un peu…je lance quelques idées pour qu’ils nous lachent un peu.

    1°) leur faire croire qu’il y a des habitants sur la lune et qu’on à qu’a leur réclamer de payer la dette pour pouvoir leur vendre du coca,des hamburgers et surtout une redevance tele pour le spectable hillarant que leur offre notre planete et la connerie de nos dirigeants.

    2°) leur faire croire qu’on est tous millionnaires comme ca ils feront enfin payer des impots à ceux qui le sont vraiment.

    3°)leur faire croire qu’on veut un impot basé sur le soleil comme ca grace à leur foutues manipulations climatiques « secretes lol » on aura 365 jours de soleil par an tellement ils sont avides de leur pognon.

    4°)leur faire croire qu’on ne veut plus d’eau dans nos robinets mais du coca à la place comme ca ils arreteront de polluer les eaux du monde.

    5°)leur faire croire que les martiens veulent aderer à l’europe et qu’ils ont deposé un dossier de candidature comme ca ils nous lacheront avec les americains et leur dollards…

  • chantalouette chantalouette

    @ Chris 314
    Bon programme, merci!

  • hipopoentutu

    Moi j’ai un fils de 3 ans ne en janvier. Je paye en totalité 550 € de frais de garde et la caf me reverse 144€ parce que mon fils a 3 ans et que l’école n’a pas voulu le prendre et je bosse dans un secteur social et je vois bien ou on pourrai faire des économies. J’en connais qui a fait 3 fois appel parce qu’il ne veut pas verser de pension alimentaire pour ses enfants et il a eu toute les aides juridiction
    nelles alors que le procès du divorce a eu lieu en Algérie . ..