Les Etats-Unis devraient réduire leur déficit de plus de 40% en 2013

Alors là, chapeau! 40%!!! Avec une promesse comme celle-là, on peut également s’attendre à une paix éternelle sur la planète, au retour de Jésus, et peut-être même à une remontée de la côte de François Hollande dans les sondages!

Les Etats-Unis devraient faire baisser leur déficit public de plus de 40% au cours de l’exercice fiscal 2013 pour le ramener à 642 milliards de dollars, son niveau le plus faible depuis 2008, selon une étude du Bureau du budget du Congrès américain (CBO) publiée mardi.

Etant donné que les recettes doivent augmenter plus vite que les dépenses selon le régime légal en vigueur, les projections de déficits du CBO continuent d’être revues à la baisse, écrit cet organisme indépendant dans son rapport.

Au terme de l’exercice fiscal 2012, achevé fin septembre, le déficit public américain s’est élevé à 1.087 milliards de dollars et devrait fondre de 40,9% cette année pour atteindre 642 milliards de dollars, d’après le CBO.

Début février, l’organisme tablait sur une baisse moins marquée du déficit de l’Etat fédéral en 2013, à 845 milliards de dollars.

Ces nouvelles prévisions prennent en compte les coupes budgétaires automatiques entrées en vigueur début mars qui devraient, faute d’accord au Congrès, amputer les dépenses fédérales de 85 milliards de dollars d’ici à la fin septembre.

En 2013, le déficit public américain ne devrait plus représenter que 4% du produit intérieur brut (PIB), contre 7% en 2012, avant de poursuivre sa décrue jusqu’en 2016, selon le CBO.

Il devrait toutefois augmenter dans les années suivantes, pour atteindre 3,5% en 2023, en raison notamment de la hausse des coûts de l’assurance-maladie et d’un alourdissement de la charge de la dette, indique le rapport.

Dans la même étude, le CBO écrit que le plafond de la dette américaine ne devra être relevé qu’en octobre ou novembre. Pour éviter de faire défaut sur les obligations de l’Etat fédéral, le plafond de la dette devra être relevé avant épuisement des mesures extraordinaires, probablement en octobre ou novembre, estiment les auteurs.

Aux Etats-Unis, l’exécutif ne peut emprunter qu’un certain montant maximum défini par le Congrès, qui doit revoter si ce plafond est atteint.

La limite actuelle (16.400 milliards de dollars) a été atteinte le 31 décembre, mais le Congrès a voté une loi permettant au Trésor de continuer à emprunter jusqu’à ce samedi inclus.

Le secrétaire au Trésor américain Jacob Lew a indiqué vendredi que grâce à des mesures exceptionnelles, comme la suspension de certains versements, l’Etat fédéral pourrait continuer à fonctionner jusqu’à Labor Day, la fête du Travail célébrée aux Etats-Unis début septembre.

Source: Agence de presse via Romandie

11 commentaires

  • Fenrir

    Et Adriana Karembeu me trouve beau et veut passer sa vie avec moi…
    Et demain, on rase gratis…

  • karbonn

    Donc, si on récapitule les infos de la semaine concernant les USA: En 2030, ils auront une base Martienne (selon Aldrin), la dette va etre diminuée par deux en 2013, ils arretent des gens basanés parce qu’ils se trimbalent avec des cocottes-minute, et la glace se la joue promoteur immobilier.

    Bref, tout va bien chez l’Oncle Sam.

  • toomuch

    Pour le retour de Jésus, tu peux en être sûr!! Pour le reste il ne s’agit que de parole d’homme alors…

  • Scoob

    ils vont bidouiller leur façon de calculer leur PIB et donc leur dette et hop le tour est jouer et tout le monde y verra que du feux , sauf que ça réglera strictement rien , juste un petit moment ou les bourses vont exploser vers le haut juste avant d’exploser vers le bas , histoire que les plus gros voyous se fassent un max de tune pour se tirer sur mars et nous laisser nous balancer des bombe nucléaires sur la face et se manger les un les autres .

    • fotoulaver fotoulaver

      Bien résumé dans l’ensemble Scoob. Par contre Fenrir, dommage mais c’est avec moi qu’Adriana veut passer sa vie. Pour Jésus il est clair qu’il n’a pas pris sont billet retour quand il c’est cassé. Pas con le type !

    • voltigeur voltigeur

      C’est un excellent et court article du Figaro qui explique que « la politique monétaire ultra-stimulante de la Réserve fédérale américaine engendre des risques croissants de bulles financières. Cette critique, adressée à la Banque centrale depuis des mois, est prise très au sérieux par Ben Bernanke, le patron de la FED ».

      Mais toujours selon le Figaro, le banquier central le plus puissant du monde s’est voulu rassurant : « Nous suivons de particulièrement près les exemples de “recherche du rendement” et les autres formes de prises de risques excessives qui peuvent affecter les prix des actifs et leurs relations avec les fondamentaux. »
      Il n’y a dans cette phrase rien de rassurant mais, au contraire, tout y est très inquiétant. Pourquoi ?
      Lire la suite http://www.lecontrarien.com/ Merci pour le lien ♥♥

  • legallbrebis

    mais la dette est d’au moins 17 000 milliards de dollars…je ne saisis pas.
    Le Brebis Galleux Blog

    • Scoob

      26.000 milliards si ont compte les  » ménages  » ( assurance , chomage , retraite etc )

      mais c’est du pipo rien que les 5 plus grandes banques française c’est pres de 100.000 milliards d’actif toxic je crois , alors les usa …….

      ils peuvent divisé leur dette par deux ça changera rien , ils seront toujours endetté . et meme si ont leur supprimé leur dette ils seraient à zero . et quand t’es à zero sur ton compte , logiquement tu peux plus payer , donc le probléme est tres tres tres loin d’etre régler , et a vrai dire il ne le serra jamais .
      du mois tant que le monde tournera sur un systeme baser sur l’argent et les hiérarchies .

  • Maverick Maverick

    Un déficit reste un déficit, non ?

  • halgar51

    Vraiment il y a un problème avec les infinitifs et les participes passés.
    JE VAIS VOUS DONNER UN TRUC INFAILLIBLE POUR NE PLUS FAIRE CE GENRE DE FAUTE : dans la phrase « ils peuvent divisé leur dette par deux » il faut remplacer le verbe « divisé » par le verbe « coudre » ou le participe « cousu », dans ce cas « ils peuvent coudre leur dette par deux (ils peuvent cousu leur dette par deux ne convient pas) donc c’est l’infinitif qui convient « ils peuvent divisER leur dette par deux ». Ensuite  » très très loin d’être règler » il faut remplacer par « très très loin d’être COUSU » (et non très très loin d’être COUDRE qui ne convient pas)donc participe passé « loin d’être règlé « é ».
    Esuite « système baser sur l’argent » c’est COUSU sur l’argent qui convient et non coudre sur l’argent donc participe « système basé,( et non er)sur l’argent etc…

    • voltigeur voltigeur

      On peut aussi remplacer par le verbe « battre » :)
      Mais c’est le fond qui compte, l’orthographe est accessoire,
      à partir du moment où c’est compréhensible.. ♥♥