Monsanto : graine de voyou

Graine de génie

On pourrait croire, à première vue, que le type qui, il y a une centaine de siècles, a inventé l’agriculture, quelque part en Mésopotamie, était un génie… Mais cet idiot congénital n’a même pas eu l’intelligence de breveter sa technique, et ses nouvelles semences, permettant ainsi à n’importe quel bouseux de cultiver son jardin, comme ce propre à rien de Candide !

Dix millénaires plus tard, une nouvelle révolution d’ampleur équivalente se produit avec la mise au point et la diffusion des OGM par des géants de l’agro-alimentaire tel que Monsanto, lesquels ayant retenu la leçon, bétonnent la propriété juridique de leurs graines.

Evidemment, quelques savants bilieux, des abeilles agoniques, comme certains rats cancéreux et bubonneux, se plaignent d’effets secondaires regrettables ; il faut bien, comme toujours, des ringards attachés à l’obscurantisme naturaliste…

Or, ici, le progrès n’est pas que scientifique, il est aussi politico-financier puisque une machine parfaitement huilée de lobbying bien compris a permis, notamment aux Etats-Unis, mais également en Europe bruxellisée, de fermer les yeux de nos dirigeants sur ces peccadilles et, progressivement, limiter avant interdiction, les graines naturelles d’autrefois auto-reproductrices, à leur profit.

Car l’ultime génie de Monsanto and co. est de concevoir des semences qui donnent des fruits stériles, ce qui oblige le cul-terreux du système à lui en acheter tous les ans plutôt que de préparer bêtement, comme ses collègues avant lui, celles de la prochaine récolte…

Le monopole du poison, nécessaire et indispensable, au prix fort, ça c’est intelligent !

Un article de Jean Garnier, dessin de AH, publié par soyons-serieux.fr et relayé par Jacques pour SOS-planete

Aussi

Des OGM omniprésents dans les cultures

Aux Etats-Unis cet hiver, près d’un tiers des abeilles ont été décimées

 

4 commentaires

  • supermouton supermouton

    Il ne reste plus qu’a faire comme Monsanto eux mêmes. Chaque agriculteur doit attaquer immédiatement tous les cultivateurs Monsanto, dès qu’il constate des pousses « Monsanto » dans son champs pour pollution et intoxication. Chacun a le droit d’avoir une sérénité dans sa production, et donc ces produits chimiques stériles ne peuvent pas survivre dans la nature, et prouvent donc l’intention de nuire quand elles se retrouvent dans le champ du voisin. Assécher Monsanto par le porte-feuille (puisque les cultivateurs ne prendront plus le risque de se faire condamner en achetant ces merdes). Il faut devancer ces parasites.

  • anoushka35

    Monsanto avait dit au départ, les pays en voie de développement pourront bénéficer de plants nécessitant moins d’eau. Donc une production plus facile.Mais bien sûr il faut l’année suivante racheter les plants. Donc l’économie engrangée une année part dans l’achat des semences l’année suivante.
    Alors où est l’enrichissement???? A part bien sûr chez Monsanto!!!

  • walter kurtz walter kurtz

    Beau dessein , on dirait tiamat avec la glande pineale ,manque la coquille de saint jacques et on y est !

  • kat

    Il ne suffit pas de se révolter devant son pc, nous sommes tous écoeurés par Monsanto, il faut agir.
    Venez le 25 mai pour un sitting contre Monsanto devant l’assemblée nationale!!!

    http://www.facebook.com/events/160596650769757/