Le mystère des cercles de fées africains résolu

On s’y attendait, mais maintenant c’est confirmé, ce ne sont pas des fées qui créent les « cercles des fées » en Afrique!

cercle des fées

Le mystère des cercles de fées africains, d’énigmatiques zones circulaires dénudées de 2 à 12 mètres de diamètre entourées d’une couronne d’herbe, a été résolu: les termites en sont responsables, révèle une étude publiée jeudi aux Etats-Unis dans Science.

Ces conclusions devraient mettre fin à plus de 25 ans de recherche pour tenter de comprendre ces formations fréquentes dans les prairies du sud-ouest de l’Afrique, particulièrement en Namibie où le peuple autochtone des Himbas attribue ces cercles à la main divine.

La théorie des termites avait précédemment été écartée, faute d’indices suffisants.

Mais le botaniste Norbert Juergens, de l’Université de Hambourg en Allemagne, a repris l’enquête et a pu montrer qu’une espèce particulière de termites des sables appelés psammotermes est probablement en cause.

En étudiant une bande de désert longue de 2.000 km du centre de l’Angola au nord de l’Afrique du Sud, il a remarqué que ces termites étaient les seuls organismes vivants toujours présents à l’intérieur de ces cercles, et ce, dès le début de leur formation.


Ce chercheur, dont l’étude est publiée dans la revue Science (datée du 29 mars), a pu observer que les termites se nourrissaient des racines des herbes et de toutes les plantes qui finissent pas disparaître de ces zones.

L’absence de végétation à l’intérieur de ces cercles fait que l’eau de pluie ne s’évapore pas et reste stockée en profondeur dans le sol sablonneux.

Cette eau permet aux termites de subsister et d’être actifs pendant la saison sèche et explique aussi pourquoi la végétation peut pousser au bord du cercle de fées.

Pour Norbert Juergens, ceci est un exemple d’écosystème résultant de l’activité des termites, dont les cercles de fées rendent permanente une végétation normalement temporaire dans le désert. Ces cercles peuvent perdurer pendant plusieurs décennies.

Source: 7sur7.be

le-mystere-des-cercles-de-fees-cos-fiche-prog-visuel

Cercles2

16 commentaires

  • Maverick Maverick

    Expliqué comme ça, on se demande comment il a fallu 25 ans pour trouver, MDR …

  • Natacha Natacha

    Ah ! Les fées du désert sont donc les termites, ils vont être contents de leur montée en grade !

  • odin29

    Maverick. Moi aussi m.d.r!… 25 ans d’étude pour s’apercevoir qu’il n’y a que des termites dans ces cercles. Sont forts ces chercheurs. Z’ont été payés pour ces 25 ans de dur labeur???

  • Emy Emy

    les termites savent faire des ronds et pourquoi pas des triangles ou des carrées.

  • Il n’y a que moi pour lire le mot « probablement »

    dans la phrase : « Mais le botaniste Norbert Juergens, de l’Université de Hambourg en Allemagne, a repris l’enquête et a pu montrer qu’une espèce particulière de termites des sables appelés psammotermes est probablement en cause. »

    Le titre de 7sur7.be aurait du plutôt être « Le mystère des cercles de fées africains probablement résolu »

  • bilyboy

    Dommage ça m’aurait bien plu moi que ça soit des fées.

  • rouletabille rouletabille

    il y en a aussi qui se demandent d’où viennent les ronds dans l’eau ?

  • romulus

    c’est la fameuse légende des termites errants…

  • yann

    Et pour les crop circles , ce sont aussi des termites vous croyez ??

    Comme quoi , memes chez les animaux , ils sont moins évolués . lol .

  • 2013-SuperHot 2013-SuperHot

    …dans l’hypothèse de la probabilité d’un possible… 25 ans quand même, hein !!! ça travaille mou du cerveau là !!! Et en plus, ils ne sont mêmes pas sûr !!! A croire que certains scientifiques spéculent dans leurs domaines comme des traders sur les marchés financiers ; Navrant, navrant et ridicule !!!

  • galouleo

    25 ans pour trouver ça, sur le fond je suis d’accord, c’est assez fort. Mais bon, il fallait trouver un gars qui était prêt à se taper des relevés et des analyses sur 2000km de désert et aussi les fonds pour le financer!

    Je suis curieux de savoir comment les Himbas vont réagir à la démonstration que leur(s) dieu(x) n’y sont pour rien!