Le Texas veut rapatrier son or de la Réserve Fédérale américaine (FED)

C’est certainement l’une des plus intéressantes histoires qu’on a pu lire au sujet du métal jaune depuis longtemps. Le républicain texan Giovanni Capriglione serait en train de travailler sur une proposition de loi qui viserait à rapatrier l’or du Texas, qui est actuellement dans les locaux de la Réserve Fédérale à New York, afin qu’il soit stocké quelque part au Texas.

La raison pour laquelle cette proposition de loi est surprenante est que l’or est habituellement échangé internationalement sans que les acheteurs ou les vendeurs ne possèdent physiquement le métal précieux. Seuls quelques pays, comme par exemple la Chine, la Russie ou encore l’Iran détiennent tout leur or à l’intérieur de leurs frontières. Les autres pays achètent l’or mais ne détiennent qu’un certificat qui stipule qu’ils en possèdent à Londres ou à New York. En d’autres termes, ils ne possèdent pas de lingots d’or dans les coffres forts de leur banque centrale nationale, ou alors en faible quantité.

L’objectif du républicain est de rapatrier jusqu’à 1 milliard de dollars de lingots d’or qui appartiennent à l’University of Texas Investment Management Co. Soulignant que l’or est une valeur refuge, il considère, comme il l’a expliqué dans un récent article publié dans The Texas Tribune, que l’or doit donc être aussi proche physiquement que possible de l’entité détentrice.

Il déclare que le Texas, dont certains parlementaires sont partisans de la sécession, sera en meilleure position vis à vis des investisseurs, notamment dans le cadre de la crise financière, s’il sait exactement où se trouve son or, que de dépendre de la bonne volonté de la FED.

Ron Paul, ardent critique de la banque centrale américaine, va évidemment aimer de tels propos!

Loin d’être une fantaisie de la part de Giovanni Capriglione, la proposition de loi pourrait être votée car elle reçoit un accueil favorable à la fois des républicains et des démocrates texans et est soutenue aussi par l’ancien candidat aux primaires républicaines, le gouverneur Rick Perry.

Cette volonté de rapatrier l’or du Texas au sein de l’Etat répond, selon de nombreux observateurs extérieurs, à une volonté politicienne d’Austin de s’affirmer face à Washington. Pour justifier sa proposition de loi, Giovanni Capriglione a ainsi déclaré qu’il est extrêmement difficile de transporter de l’or en cas d’urgence de New York vers le Texas pour des raisons de sécurité et de logistique. Pourtant, l’or est transporté presque chaque jour à travers le monde, parfois en grande quantité, sans problème particulier. La proposition de loi, qui devrait être étudiée dans les semaines à venir à Austin, s’inscrit d’une certaine manière dans la droite ligne de la pétition pour la sécession du Texas qui a circulé en fin d’année dernière et qui avait recueilli plus de 80 000 signatures.

Forex.fr Via. La Tribune

Trouvé sur les brindherbes

10 commentaires

  • Resistant

    Haha les Etats Désunis d’Amérique ! Quand on regarde bien, il est clair que le pays est totalement disparate. Comment veulent ils dans ce contexte de crise, que les Etats soient sur la même longueur d’onde si les différences de richesses sont flagrantes ? Difficile de croire que la Californie ou le Texas en l’occurrence fassent partie d’un même état que le Michigan ou l’Ohio par exemple.
    La Californie serait la 8ème puissance mondiale au passage ! Ca serait drôle de la voir indépendante..

  • Spike636

    Chacun pour soi et Dieu pour tous ^^

  • WeAreAnimals WeAreAnimals

    La confiance est complètement perdue, ça se sent.

  • Maverick Maverick

    Attention … Le premier avril approche … Il y en a qui vont se faire avoir :)

  • labichedesbois labichedesbois

    tiens tiens , c’est bizarre !!
    je ne sais plus où j’ai lu que dans le futur , le texas et 3 autres états allaient faire secession !!

    • rouletabille rouletabille

      Bisous ma biche.
      La Flandre désire aussi faire sécession,De Beever de son quartier Ultra Chic,super protégé aime les Flamands et leur prépare un avenir EUROPÉEN,hhaahah …