Grande-Bretagne : des livres jeunesse trop « choquants » en bibliothèque

Attention, au niveau connerie humaine nous atteignons des sommets encore jamais atteints! Donc des livres inadaptés pour les enfants devraient être interdits suivant certains, par ce qu’ils sont raciste, effrayants ou sinistres, par exemple: Babar, Casse-Noisette et Ali Baba et les 40 voleurs!

http://strawberrymag.com/wp-content/uploads/babar.jpg

Attention, voici un personnage raciste!

Une nouvelle vague de protestation est venue se briser sur les murs des bibliothèques britanniques. Des parents se sont plaints en haut lieu des contenus de certains livres pour enfants que l’on trouve en bibliothèque. Et la liste des titres sur la sellette est pour le moins fournie.

Une centaine de bibliothèques britanniques ont recensé des plaintes de lecteurs concernant des livres dont le contenu est jugé par les plaignants comme « inadapté, inapproprié et choquant » à divers titres.

Ainsi, la moitié des plaintes portent sur des livres pour les enfants. Babar est désigné comme « raciste », au même titre que Tintin au Congo. Ali Baba et les Quarante voleurs et Casse-Noisette sont, pour leur part, trop « effrayants et sinistres ».

La série Horrible Histories (voir notre actualitté) est elle-même accusée de « banaliser la violence », notamment avec le titre Rotten Rulers. Roald Dahl, enfin, est l’auteur d’ouvrages au langage « outrancier », dans Revolting Rhymes. Le Guardian fait état d’une adaptation dahlienne critiquée du Petit Chaperon Rouge, où cette dernière abat le loup d’un coup de revolver.

Rotten Rulers, de la série Horrible Histories, serait considéré comme une invitation à la violence par les plaignants. Des livres pour adultes sont aussi concernés par cette série de plaintes, rapporte le Guardian. Louise Mensch, écrivant sous le pseudonyme Louise Bagshawe, est l’auteure de romans pour femmes dont le langage a été lui aussi critiqué.

 

Enquête avant le retrait

En cas de plainte, et avant de prendre des mesures aussi sérieuses que le retrait d’un titre du catalogue, les bibliothèques enquêtent sur le livre.

Ian Clark, de l’association Voices for Libraries, estime pour sa part que des retraits permanents de certains livres est très rares, et doit être sérieusement motivé. « Aucun bibliothécaire professionnel ne retirerait un livre en raison d’une plainte à moins qu’il ne s’agisse de circonstances exceptionnelles. Des livres peuvent être retirés temporairement, (…) mais il est exceptionnel qu’ils le soient de façon permanente. Dans le cas de la plupart des livres, ils retourneront sur les étagères après un laps de temps raisonnable ».

Quid de certains ouvrages tels que Casse-Noisette (à l’origine, Nussknacker und Mausekönig, de Hoffman, publié en 1816 pour la première fois) ? Serait-il possible que des générations de parents aient exposé leurs enfants pendant tout ce temps à des histoires aussi peu recommandables ?

 

« Prêcher le satanisme »

L’auteur Alan Gibbons a réagi sur son blog à cette affaire. Un parent s’était plaint du fait qu’il avait fait la lecture de Meg and Mog à de très jeunes enfants, qualifiant l’ouvrage de « satanique ». La réponse de l’auteur n’est pas allée dans son sens : « J’ai refusé de ne pas lire d’histoires contenant des sorcières, et lui ai dit que sil le fallait,il avait le droit de placer son enfant dans une autre classe tandis que je prêche  le satanisme lors de session de lectures avec les enfants. Il a refusé mon offre ».

L’auteur reconnaît néanmoins que les accusations de racisme portant sur certains ouvrages, notamment Tintin au Congo (voir notre actualitté), ne doivent pas être prises à la légère. « Tintin au Congo est un exemple bien connu, et il provoque une lecture peu confortable chez un public contemporain. Je connais de nombreuses bibliothèques qui, sans retirer le livre, y ajoutent une note précisant que des lecteurs pourraient se sentir bouleversés par des images négatives appartenant à une autre époque quand les stéréotypes racistes étaient nombreux. (…) Bien que de nombreuses personnes aimeraient que cela soit vrai dans le meilleur des mondes possibles, les oeuvres de littératures, même les livres pour enfants, ne sont pas dénués de valeurs, et continueront de susciter des réactions passionnées ».

Sources :
The Guardian
The Telegraph
Blog d’Alan Gibbons
RT

Source: actualitte.com

59 commentaires

  • pokefric pokefric

    Euh ? Rien ! , c’est l’image qui m’a attiré loll

  • pokefric pokefric

    C’est pas ali baba et les 40 voyeurs , lol

  • pokefric pokefric

    Une histoire de trompes quoi…..

  • guelop

    tiens la famille flamby

  • hopix

    Bonne conscience low-coast … quelle hypocrisie.
    De nos jours, évidemment, le racisme est éradiqué partout. On nous le cachait bien, mais pour notre bien.

    • Clair; par contre, il suffit d’allumer la sacrosainte télévision pour y voir des putes se trémousser, des gangsters massacrer des « innocents », et des flics tuer des gangsters, le tout emballé dans une jovialité peu commune de télé-réalité pitoyable et de publicité plus que provoquante, destinée de plus en plus aux enfants…

      Je crache sur cette société de merde.
      Elle pourra toujours faire un prélèvement ADN pour me ficher !

  • Tex

    Que dire alors de la VILAINE LULU d’ Yves St Laurent ???

    ALLEZ VOIR CA!! « Ali babar » à côté c de la petite bière!!
    http://www.youtube.com/watch?v=ZRqjB6MOjfo&feature=player_embedded#!

    http://www.wat.tv/video/satanisme-yves-saint-laurent-1rmzm_2iijf_.html

    • dudul

      oui, j’en ai entendu parler…
      un ouvrage sataniste pour enfant, sous forme de bd…
      cruel et monstrueux…. ça devrait être interdit.

      mais regardons qui sont les auteur et editeur….

      • Tex

        Regarde les liens c édifiant!!

      • engel

        Edifiant et traumatisant !

      • dudul

        peut-on qualifier ça ‘d’apologie de la violence’ ? oui
        peut-on qualifier ça d’oeuvre? non
        aussi bien dans les dessin que dans l’histoire, il n’y a rien de bien…
        ysl à clairement voulu faire passer un message…

        doit-il être condamné? le livre doit-il être interdit?

      • Tex

        Il est mort… !
        A partir du moment où il y a de l’indécence et où certains dessins peuvent être traumatisants pour un enfant, je pense qu’il ne doit pas être vendu pour les enfants…
        Et il y a des dessins traumatisants et indécents ds ce bouquin…

        Rien à voir avec Babar…

  • Tex

    « Tintin au Congo est un exemple bien connu, et il provoque une lecture peu confortable chez un public contemporain. »
    Et bien utilisons-le pour dénoncer le racisme et pour expliquer aux enfants l’évolution des mentalités…

    • Bogart

      Hergé à travers « tintin au Congo » ne faisait que relaté les faits de notre époque colonialiste..parce que c’était ainsi…pourquoi aurait-il dût édulcorer…il retranscrit la vérité, aucun racisme la dessous…sauf pour les bien- pensant souvent les pires…bref..

  • Tex

    Effrayants,sinistres,inadaptés,inappropriés,choquants …
    Alors, on va retirer de la vente les contes de Grimm, les livres d’histoires, certains saints livres etc
    Il restera les Bisounours…

    Pourquoi supprimer des livres de la vente? Les gens ne sont même plus capables de choisir des bouquins pour leurs enfants? Il faut que ce soit l’état qui fasse le tri?

    • Danaï

      Ces quelques bien pensants ont-ils le droit de décider de ce que les autres ont le droit de lire ou ne doivent pas lire? Quels exemples donnent-ils à leurs enfants?
      En plus s’ils les laissent regarder la télé ce genre de plaintes parait déplacée. Belle logique de ce monde qui marche sur la tête.

  • barkayal

    Bienvenue dans le meilleur des mondes. Il vont faire quoi ? Un autodafé nazi ? D’un autre côté ces abrutis de « parents » laissent sans doute leurs gosses devant la télé, écouter lady gaga, madonna, etc. Alors si le c’est le satanisme qui les inquiète ils n’ont plus qu’à faire exorciser leurs enfants, et ça ne sera pas la faute de Babar ! :D

  • engel

    Ca y est, je l’ai vu!

    C’est le singe, il n’aime pas les blancs…qui l’on dans le babar !

  • KD.2-mésou-6

    Par contre cela ne les gêne pas de faire de la propagande sur les mensuels destinés aux enfants comme OKAPI

    http://www.nationspresse.info/?p=160936

    Mais ça, c’est noraml!!!

  • KD.2-mésou-6

    non c’est pas noraml mais NORMAL!!pffff j’écris trop vite!

  • Vif argent

    Engel
    .
    discussion non terminée à propos des pesticides (où vous me traitiez de « perroquet utile au lobby chimico-agro-alimentaire », j’attends vos réponses face à mes arguments, merci.
    http://lesmoutonsenrages.fr/2012/04/17/melanchon-le-pen-ennemis-de-toujours/#comment-94063

    • Tex

      Si je peux me permettre…
      76.000 tonnes de pesticides par an pour le monde agricole
      pour 290.000 km² soit 0,26 tonnes de pesticides au km²
      .
      3.600 tonnes de pesticides pour les jardiniers « amateurs »
      pour 10.000 km² soit 0,36 tonnes de pesticides au km²
      .
      démonstration est faite que les jardiniers amateurs répandent plus de pesticides à l’hectare que les agriculteurs.

      Je n’ai pas vérifié tes chiffres mais ça ne m’étonnerait pas du tout.. j’ai déjà remarqué que les papys aiment bien les produits « phytosanitaires » Hé pardi!! avec un nom pareil, ça ne peut pas être mauvais!!…
      Mais ce qui importe c la quantité totale d’herbicides déversés dans la nature…

      Tu es bien d’accord que pour la planète, vu la surface traitée, il serait plus urgent que les agriculteurs arrêtent leurs conneries… de plus, le jardinier amateur n’empoisonne que sa production (je ne parle pas du sol ni de l’eau bien sûr…) tandis que les agriculteurs empoisonnent les aliments de tout le monde + le sol + l’eau!

      Bon bref c une bande d’assassins inconscients de toutes façons… chacun à leur échelle!

      • Vif argent

        Je suis d’accord pour que l’on repense notre modèle agricole, lorsque j’ai commencé cette discussion c’était pour relativiser sur les agriculteurs ; encore une fois balayer devant sa porte avant de critiquer les autres : proportionnellement les particuliers utilisent plus de pesticides à l’hectare.
        .
        Évidemment les quantités de pesticides épandues par les agriculteurs est énorme, et il y a à faire !
        .
        Des études en Europe ont montré que la conversion doit en premier lieu venir du centre de la cité : les municipalité décident d’arrêter les phytos, puis les particuliers se décident à abandonner les produits chimiques, et enfin les agriculteurs se lancent dans l’aventure.
        .
        Montrer du doigt et critiquer les agriculteurs est contre-productif…

      • Vif argent

        Les agriculteurs se sont lancés dans l’agriculture « moderne » sous l’impulsions des ploitiques et des technocrates qui ont balayé d’un revers de la main des siècles de bon sens paysan.
        .
        Aujourd’hui endettés jusqu’au cou par ce système vérolé qui fait tout pour aller vers la surproduction grâce aux produits phyto, OGM…
        .
        Beaucoup de copains – fils d’agriculteurs – ont passé en bio l’exploitation héritée des parents. Mais ce n’est pas facile, ça coûte beaucoup de fric, et surtout remet en question le travail de la génération précédente.

      • Tex

        Je sais que ce n’est pas facile pour eux et je mets un point d’honneur à les faire vivre autant que je le peux!

      • engel

        Vif argent,
        Dixit :

        – « lorsque j’ai commencé cette discussion c’était pour relativiser sur les agriculteurs. »

        – « Les agriculteurs se sont lancés dans l’agriculture « moderne » sous l’impulsions des ploitiques et des technocrates qui ont balayé d’un revers de la main des siècles de bon sens paysan. »
        ———

        Pour toi, les industrielles de la terres (cultivateur/exploitant agricole affiliés à la FNSEA) sont des victimes.

        Tandis que pour moi, seuls les véritables paysans peuvent prétendre à ce titre. Et eux, sont souvent affiliés à la confédération paysanne.
        Se sont leurs collègues devenus grands propriétaires fonciers qui se sont chargés de détruire la paysannerie. Certes avec l’aide des politicards, mais se sont qu’en même bien eux !

        Moi, je continue à penser que les industriels de la terre sont des assassins qui tuent à petit feu le consommateur.
        Et qu’ils le font en toute connaissance de cause !

        Ceci dit, il est un fait, que ces « spécialistes en poisons » maitrisent bien mieux ces produits de mort … que ne le font les jardiniers du dimanche. Donc si tu ne parles que de surdosage et non de quantité, alors tu as raison. Le petit jardinier est un monstre inconscient… Car il ose surdoser son carré de légumes.
        Honte à lui !!!

        Cette histoire de surdosage, c’est l’arbre qui cache la forêt.
        Et ceux qui disent le contraire, soit essayent de nous manipuler, ou sont eux-mêmes manipulés !

        Les vessies ne sont encore des lanternes…

        Bien à vous.

      • Vif argent

        « Les industriels de la terre »… pfff mettre tout le monde dans le même panier, c’est facile ça empêche de réfléchir. Mettre tous les paysans sous cette étiquette dénigrante c’est un aveux de méconnaissance de leur histoire. Un livre à se procurer :
        http://www.amazon.fr/Histoire-France-rurale-Depuis-1914/dp/2020173352/ref=pd_sim_b_4/277-8599149-1313520
        .
        ou lire le commentaire d’hier d’el loco :
        http://lesmoutonsenrages.fr/2012/04/24/nos-agriculteurs-sont-en-train-de-mourir-tous-contre-monsanto/#comment-94150

      • Vif argent

        A la sortie de la guerre la France est ruinée et son agriculture est à terre. Le plan Marshall est consentit à la France à la condition qu’elle intensifie sa production agricole : mécanisation, progrès technique.
        Puis traité de Rome et création de l’Europe, les fermes deviennent des entreprises agricoles gérées « scientifiquement » (création de l’INRA) : mécanisation et remembrement proné par les ingénieurs.
        Puis c’est la PAC & les lois d’orientation agricole avec les excédents agricoles, l’agriculture devient alors une force économique et prend une place importante dans la balance économique du pays, notamment avec un apport énorme de devises.
        Comme l’a dit Valéry Giscard d’Estaing : « l’agriculture est le pétrole vert de la France »
        .
        Je ne dis pas que les paysans sont des victimes, je dis qu’ils ont suivi une ligne directrice décidé par des ingénieurs sur-diplômés au niveau du pays et de l’Europe. N’oubliez pas que c’était une autre époque, la France était ruinée, en pleine décolonisation, on lançait même le programme nucléaire militaire et civil en croyant que ce serait l’avenir… Tout comme on croyait que la chimie allait nous sauver…

      • engel

        Vif d’argent ,

        Je constate que vous déformez mes dires, dés votre première phrase.

        J’écris :
        « Pour toi, les industrielles de la terres (cultivateur/exploitant agricole affiliés à la FNSEA) sont des victimes.
        Tandis que pour moi, seuls les véritables paysans peuvent prétendre à ce titre. Et eux, sont souvent affiliés à la confédération paysanne. » Etc…

        -Donc, on peut constater que d’entrée je fais le distinguo entre les affiliés FNSEA et ceux de la Confédération paysanne donc, deux catégories totalement différentes !!!

        Votre réponse :
        « « Les industriels de la terre »… pfff mettre tout le monde dans le même panier, c’est facile ça empêche de réfléchir. Mettre tous les paysans sous cette étiquette dénigrante c’est un aveux de méconnaissance de leur histoire. »

        Bravo Vif d’argent !…..C’est le summum de la mauvaise fois !…. Le saint Graal du mensonge !

        Maintenant, je sais pourquoi vous êtes là !
        Vous n’êtes pas un idiot inutile !…….. Mais bien en serviteur zélé du système, qui nous vend sa soupe.
        Pour moi nos échanges s’arrêteront donc là.

      • Tex

        Exactement!! Accuser le petit jardinier de polluer la planète parce qu’il emploie des doses trop importantes sur une superficie insignifiante est un leurre…
        C pour ça que je disais que ce qu’il faut voir est la quantité totale de produits utilisés par les une et les autres…

      • Vif argent

        Je n’ai jamais accusé le petits jardinier de quoi que ce soit, j’ai juste affirmé qu’individuellement ils utilisent plus de pesticides à l’hectare que les agriculteurs. Alors avant de jeter la pierre sur les paysans, les citoyens devraient peut-être remettre en question leur mode de jardinage.

      • Tex

        Les premiers à devoir remettre en question leur « jardinage » sont ceux qui nourrissent les autres et qui de par l’importance des surfaces traitées et des produits utilisés ont le plus grand impact sur la planète …
        Alors je pense que OUI les petits jardiniers peuvent sans crainte jeter la pierre aux paysans qui empoisonnent les autres! Ce qui n’exclut pas une remise en question personnelle!

        Les agriculteurs s’empoisonnent eux-mêmes, aussi, mais là , désolée, mais je n’arrive pas à m’apitoyer sur le sort de ceux qui font crever les gens et la planète délibérément!

        Rien ne justifie ça! RIEN!

      • Vif argent

        Jetez donc la pierre à l’Europe, à la Politique Agricole Commune qui ne donnent des subvention que pour l’agriculture intensive extrêmement dépendante de la chimie.
        .
        Jetez la pierre aux politiques qui autorisent la mise sur le marché de toutes ces substances toxiques pour environnement et l’humain.
        .
        Jetez la pierre au lobby industriel & chimique.
        .
        Jetez la pierre aux banquiers qui financent tout ce système, et refusent souvent de financer les agriculteur qui veulent changer de mode d’agriculture.
        .
        Jetez la pierre au consommateur qui ne fait rien pour changer son mode de consommation…

      • Tex

        Et bien que crois-tu que nous faisons??

        Combien de fois n’a t-on pas accusé la politique agricole sur ce site?
        Combien d’articles ici sur le banquiers, sur les lobbies, sur le politiques?
        Combien de fois n’ai-je pas incité les gens à consommer local et bio?

        Mais tout cela ne réduit en rien la responsabilité des agriculteurs qui EMPOISONNENT TOUTE LA PLANETE ET SES HABITANTS!
        Personne ne les a obligés à entrer dans ce cercle vicieux stupide et à jouer avec des poisons, avec leur vie, avec celle des autres…mais il y avait le profit et la facilité au bout du chemin…ben oui!!
        Alors STP maintenant qu’ils assument un peu leurs actes et leurs irresponsabilité…

        Attends!! Ils essayent de faire reconnaître leurs maladies comme maladies professionnelles, ça veut dire que ces produits seront reconnus comme poisons mortels.
        Alors là, moi j’ay=ttends

      • Tex

        ZUT!!

        Errata : leur irresponsabilité….

        …moi j’attends avec impatience que cette reconnaissance servent aux consommateurs qu’ils tuent, pour les attaquer en justice parce qu’ils le savent très bien que la nourriture qu’ils produisent est cancérigène… d’ailleurs, pas mal d’entre-eux ne mangeraient jamais ce qu’ils font bouffer aux autres…Comme C bizarre!!

        Alors STP, faut arrêter d’essayer de défendre l’indéfendable et d’excuser l’inexcusable….

        Ils font délibérément crever les consommateurs…POUR DU FRIC!!
        Mais quoi de plus normal voyons?
        C bien dans l’air du temps ça hein???

        Le jour où ils n’achèteront plus ces merdes à Mon sang tôt, le problème sera résolu, on ne fabrique pas ce qu’on ne vend pas !

      • Vif argent

        Naïf
        .
        lorsque le monde agricole s’est mis à utiliser la chimie, cela semblait inoffensif, c’était des ingénieurs et des représentants de l’État qui le certifiaient.
        Tout comme lors de la découverte du radium, on en mettait partout (vêtements, layette bébé, produits cosmétiques…), puis un jour on a découvert les dangers de la radioactivité, et là on a arrêté de s’en servir pour un usage domestique.
        .
        Seuls les scandales sanitaires de ces dernières années, et la volonté de quelques agriculteurs et de certains journalistes nous ont permis de nous rendre compte de la dangerosité de ces merdes chimiques.
        .
        Jusque là c’était la norme, c’était enseigné à l’école comme dogme, l’emploi de la chimie était valorisé, et bien sûr il y avait incitation financière à transformer son exploitation agricole.
        .
        Aujourd’hui les agriculteurs ont besoin de notre soutien, plutôt que d’une mise à l’index. Car c’est une responsabilité commune, ce sont nos voix d’électeur qui ont placé successivement ces politiques qui ont décidé de l’agriculture.
        Si les agriculteurs gagnaient autant d’argent que tu sembles le penser, s’ils étaient aussi fiers de leur modèle agricole ; crois-tu sincèrement qu’ils se suicideraient en si grand nombre ?!
        .
        .
        Lorsqu’il y aura une énorme catastrophe nucléaire en France, vous accuserez EDF. Mais qui aura voté pour les Verts, qui aura changé son mode de consommation énergétique, qui aura manifesté contre cette catastrophe à venir, qui aura fait pression sur nos politiques, qui aura demandé l’indépendance de l’autorité de sûreté nucléaire ?

      • engel

        Merci Tex pour ce rappel de quelques vérités.

      • Vif argent

        Vous lisez ce que j’écris ???

      • engel

        Ouais,
        J’aime lire la propagande.
        Histoire de voir si « l’ennemi » s’humanise ou s’il s’enferme dans sa vieille réthorique post Marchall!

  • delphine

    Salut Tex et les Moutons

    @ TEX

    j’ai bien peur que les bisounours
    soient jugés comme un livre raciste,
    car ils sont de toutes les couleurs,

    faudra les uniformiser en les multi-cul-turalisant
    par le bas et absence de couleurs.

    ceux qui prônent le multiculturalisme
    ne se rendent même pas compte qu’ils détruisent
    la réalité des différences.
    c’est un déni du réel érigé
    désormais en dogme de l’intolérance,
    qui vomit ses appels à une fausse tolérance.

    quand on prévient que la politique GOEBBELS
    est déjà là ,
    et que des monceaux de gogols
    merdiateux et intellos
    masturbent leurs cerveaux indigents,
    en applaudissant ce suicide intellectuel
    qui ne sert qu’à masquer leur ignorance
    et leur médiocrité…..
    ce n’est qu’un début!

    pas agréable de se répéter, mais n’oublions pas:

    il y a eu matin BRUN
    matin ROUGE,
    et ça n’a visiblement pas appris
    grand chose aux décérébrés,
    car ils nous préparent le matin VERT!

    mais qu’ils se souviennent aussi de cela:
    IL Y A TOUJOURS UN NUREMBERG
    au bout du chemin!
    toutes les saloperies ont une fin.

    interdire des livres et des opinions,
    c’est la source tous les fascismes,
    de tous les totalitarismes,
    et finalement de toute la lâcheté et la connerie du monde!

    que les censeurs rangent plutôt leurs ciseaux,
    et qu’ils oeuvrent à développer l’intelligence
    et l’esprit critiques,
    qui sont les seules vraies instruments de l’évolution.
    mais c’est sans doute trop demander
    à leur neurone décati.

    jusqu’où ira-t-on?
    va-t-on blanchir tous les gens de couleurs,
    ou noircir tout le monde pour créer
    cette uniformité qui semble tant faire fantasmer
    le vulgum pecus
    qui se prétend nos zélites morales!

    si les zelites veulent frémir devant des livres choquants,
    pour titiller leur réflexion :
    il y en a plein certaines librairies
    soi-disant religieuses,
    où l’on appelle à la guerre, au meurtre
    de celui qui croit en autre chose,
    à la restriction des libertés,
    à la négations des droits de l’homme et de la femme.

    mais comme dab,
    les censeurs manipulateurs vont débarquer
    et hurler au racisme.

    CRIONS-LE :
    IL N’Y A PAS DE RACISME de masse,
    il y a juste une incapacité à vivre et fonctionner
    à cause de dirigeants aussi veules que véreux
    et incapables de faire fonctionner la DEMOCRATIE.

    Ce racisme de pacotille
    agité comme un épouvantail
    est un des outils les plus pervers
    que le NOM utilise pour manipuler les peuples.

    il y a désormais
    nécessité absolue
    de défendre la liberté de conscience
    et le droit à la libre expression
    ce que nous ne défendons pas aujourd’hui
    nous manquera cruellement demain!

    que dirons-nous à nos descendants?
    « j’ai pas osé ouvrir ma gueule,
    sauf devant les matchs de foot!
    j’étais trop occupé à prier Saint Fessebouc?
    je ruminais mes macMonsanto?
    quel jugement mériterons-nous de leur part,
    pour leur laisser un monde
    aussi pollué matériellement
    que moralement?

    Vive Babar, vive la République, vive la France, :-)

    • Tex

      Comme tu dis, développer l’esprit critique et l’intelligence est la meilleure source d’évolution… la censure se fera d’elle-même par les acheteurs…

      Toujours ce besoin du peuple d’être chaperonné par « papa état »!
      Lamentable que ce soit le peuple lui-même qui demande à avoir moins de choix!!

  • Justine

    L’idéologie du genre fait son chemin, toutes les vraies valeurs sont inversées !
    Bientôt un couple normalement constitué d’un homme et d’une femme sera montré du doigt.

  • lilithe lilithe

    drôle d’époque d’un côté on autorise la réedition de Mein Kampf et de l’autre on s’insurge contre des livres qui on bercer notre enfance…………..

  • hopix

    A noter également que, sous couvert des incriminations visant à retirer au public son patrimoine culturel (du domaine public), on tend à substituer à celui-ci des ersatz complètement édulcorés et vidés de leur substance, mais soumis à des droits d’auteur et de reproduction.
    Les productions qui en l’occurrence auront pillé ce patrimoine public, s’en attribuent in fine la paternité et l’usufruit.
    Ingénieux n’est-ce pas ?

  • Fantômette Fantômette

    Je rêve… c’est du grand n’importe quoi…
    Barbamaman est en fait habillée en burqa
    Le club des 5 font des tournantes zoophiles (à cause du chien Dagobert)
    et Fantômette? une suceuse masquée des temps modernes?

    bon, j’arrête là, mon pseudo m’en voudrait :)))

  • Ocay

    Babard est considéré comme raciste mais on dit aux petits Québéquois que les OGMs c’est bien.
    Cherchez l’erreur…