Qui attend le Président Providentiel ?

Pour prendre un peu de hauteur sur nos problèmes, en particulier les manipulations pour nous diviser, les politiciens, les médias, le système financier, et bien d’autres sujets, je vous propose un livre qui est plus qu’un roman où j’analyse tout cela et je mets le système à nu :

Le Président Providentiel est sorti

Quelques citations pour donner un peu le ton :

  • Sur le chômage : « Comment voulez-vous combattre le chômage en obligeant ceux qui travaillent déjà à travailler plus et plus longtemps ? »
  • Sur les politiciens donneurs de leçons : « Combien de fois des hauts fonctionnaires, sénateurs, ministres, vous ont-ils fait des leçons de morale, demandé de vous serrer la ceinture, pendant qu’ils se votaient eux-mêmes des augmentations parfois de 20 % ou même plus ? »
  • Sur les avantages des politiciens : « On commence à tous connaître les abus des élus : cumuls divers, salaires monstrueux sans même se rendre dans l’hémicycle, retraites de rois, cabinets d’avocats montés en parallèle de leurs mandats publics au mépris des conflits d’intérêts que cela génère, treize semaines de congés payés, emplois fictifs, salaires au black, querelles de partis, manque de transparence sur tout ce qu’ils font, magouilles d’achat d’appartements avec leurs indemnités qu’ils pompent à mort et sans aucun scrupule, lois de plus en plus illisibles pour le commun des mortels, et surtout ivresse d’être élu et du pouvoir »
  • Sur les lanceurs d’alerte : « Nous devons choyer les lanceurs d’alertes : ce sont eux qui rendent nos entreprises plus vertueuses »
  • Sur la justice : « Comment voulez-vous qu’on prenne au sérieux une loi condamnant les regards appuyés d’hommes sur des femmes alors que dans le même temps on condamne à du sursis pour une agression sexuelle sur un mineur ? »
  • Sur les services publics : « Une centrale nucléaire, ça fait de l’électricité, pas du fric ! »
  • Sur la liberté d’expression : « Où est donc passé la liberté d’expression dans ce pays ? Le politiquement correct, ou encore la pensée dominante, bloque totalement les débats. »
  • Sur la dette et la monnaie : « Quand va-t-on arrêter d’exploiter les pays par la dette, alors qu’il leur suffirait simplement de créer leur propre monnaie ? »
  • Sur l’écologie et la permaculture : « Au lieu de combattre la nature et de tuer des dizaines de milliers d’espèces chaque année en utilisant de manière intensive pesticides, charrues, équipements industriels, nous devrions comprendre et tirer parti des symbioses et des cycles naturels pour assurer la survie de l’espèce humaine et un avenir serein à nos enfants et petits enfants. »
  • Sur le progrès technologique : « nous ne devons pas avoir peur du progrès technologique. Ce dont il faut avoir peur, c’est d’avoir d’un côté une technologie qui évolue et transforme totalement la manière de créer de la valeur, sans que la société elle-même ne transforme sa propre structure économique pour s’adapter à ces changements. »
  • Sur les inégalités : « Depuis quand est-ce qu’on mesure la richesse d’un pays au nombre de milliardaires qui y habitent ? Ce serait plutôt la mesure de la corruption qui permet aux milliardaires de faire les poches de la population »

Bonne lecture à tous !

https://blog.denislaplume.fr/

12 commentaires

  • Leveilleur

    Macron, STOP au mensonge des baisses d’impôts ! Pétition.

    Les impôts viennent de passer la barre des 1 000 milliards d’euros.

    Pendant que nous galérons pour boucler nos fins de mois et devons compter chaque euro, l’État gâche tout cet argent en cadeaux fiscaux aux ultra-riches et aux députés et sénateurs.

    Nos impôts ne servent plus à protéger les plus faibles : en France nous redistribuons moins d’aides directes qu’au Royaume-Uni pourtant réputé bien plus inégalitaire.

    Pendant que nous souffrons, non seulement ils se gavent, mais en plus ils nous font culpabiliser.

    Quel est le ministre qui a dit en parlant des gens au RSA: « Les vacances à 400 euros doivent finir !  » Mais ce Monsieur devrait se munir de 400 euros et faire l’expérience de vivre 1 mois avec ! Non mais il faut être complètement déconnecté de la réalité et sans coeur pour dire ça, et ça, ça prétend nous représenter ?

    Les seuls qui voient leur pouvoir d’achat augmenter et BEAUCOUP grâce aux mesures fiscales de Macron et sa clique, ce ne sont pas les riches, mais les ultra-riches qui mangent dans notre assiette !

    https://www.mesopinions.com/petition/politique/macron-stop-mensonge-baisses-impots/51002

    • denislaplume

      La baisse des impôts ne pourra se faire qu’en changeant de système monétaire. Le système de monnaie-dette actuel ne peut conduire à terme qu’à des confiscations de plus en plus lourdes pour permettre d’alimenter les intérêts que perçoit le secteur bancaire.

      Pour le comprendre, il suffit de se placer sur une île avec 10 naufragés + 1 banquier. Pour permettre les échanges sur l’île, le banquier, qui est un banquier moderne utilisant le système de crédit des banques actuelles, propose de faire un crédit de 100 à chaque naufragé. Il n’a presque rien en poche, mais c’est un banquier et les autres naufragés lui font confiance car il a encore sa cravate. Il leur propose alors de lui rembourser 100 ainsi que 5 d’intérêts à la fin de l’année. Il est simple de comprendre que :

      – il y a 100 x 10 = 1000 au total en circulation dans l’île.
      – le total des remboursement devra être de (100+5) x 10 = 1050, ce qui est totalement impossible puisqu’il n’y a pas assez de monnaie en circulation.

      Pour résoudre ce problème, la seule solution est qu’à la fin de l’année, les naufragés fassent de nouveaux crédits pour obtenir plus de monnaie… ce qui causera encore davantage d’intérêts. À noter que, lorsqu’on rembourse 105 au banquier en fin d’année, il détruit 100, c’est le principe même des crédits à l’heure actuelle.

      Tout le système monétaire actuel est basé sur ce concept, ce qui crée :

      – l’accaparement de la monnaie par ceux qui octroient des crédits (les banques),
      – l’endettement croissant des états, des entreprises et des ménages,
      – la course à la croissance économique (et les ravages qu’elle occasionne), qui est une condition sine qua non pour que le système monétaire continue de fonctionner.

      Ce n’est qu’une fois qu’on a compris ce principe simple, mais qui n’est jamais expliqué aussi simplement aux citoyens, qu’on peut envisager des solutions alternatives.

  • Bad-boy

    Etonnant choix que de classer ce livre dans la catégorie « roman », choix de l’éditeur ou de l’auteur ?

    Pamphlet ou pensées lui siérait mieux, à moins que les protagonistes ne souhaitent se mouiller.

    • denislaplume

      Bonjour Bad-boy,
      c’est effectivement un roman et donc à classer dans la catégorie « roman ». En revanche, s’il y a bel et bien des personnages, des intrigues et une trame, ce ne sont que des prétextes pour provoquer la réflexion sur un maximum de sujets importants de société dans l’esprit du lecteur. Avec des positions, idées et actions qui dérangent le plus souvent pour soulever des questions trop peu abordées, en particulier dans nos médias.

      • boubou38

        Bonjour denis,
        Je ne savais pas que tu fréquentais les ME https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif
        Ton livre m’intrigue, un mélange d’histoire et de questionnement similaire au réel est très intéressant. Je me demandais si dans le livre tes personnages s’arrêtaient aux questionnement (impression que tes intrigues me donnent), ou les personnages finissent par arborer quelques réponses, autre que le changement monétaire ?
        Ton histoire s’apparente à la vie réel, ou c’est plutôt un fiction qui fait référence à des questionnements réel ?

        • denislaplume

          Bonjour @boubou38,
          il y a surtout de l’action qui amène des questionnements. Sans tout dévoiler, c’est toute la société qui en prend un coup, et certainement pas seulement la monnaie ! C’est très clairement une fiction, une utopie en quelque sorte. Quant aux solutions, le livre en regorge. Et attention, le début, même s’il décape déjà un peu et que tu peux lire gratuitement sur amazon en feuilletant l’aperçu peut être très trompeur…

  • predateur

    il vient pas trés loin de chez moi …..une file d attente importante ,pour espérer allez le voir ,il faut s inscrire sur le net
    http://www.aisnenouvelle.fr/80056/article/2018-10-21/la-flamengrie-se-prepare-en-attendant-le-president

  • keg

    Quand la baisse de la taxe d’habitation baise les heureux bénéficiaires de la Hausse de la CSG. Il est peut-être temps de compter les vrais pauvres du pays, puisque à 500€ mois, on en bénéfice. Quand est-on réellement pauvre ? Quand on est indigent…. ? Mais voilà c’est que les indigents coûtent un max selon le macronniquetonpeuple…. Version bons jours les dégâts collatéraux… Le peuple va bientôt le remercier.

    https://wp.me/p4Im0Q-2B8

    • denislaplume

      Sachant qu’en fait la taxe d’habitation a plutôt augmenté pour l’instant… et que la taxe foncière a explosé à certains endroits. Il faut bien que localement les collectivités y retrouvent leur compte quelque part. C’est quand même facile de la part du gouvernement d’« offrir des baisses » en faisant porter la charge aux collectivités territoriales déjà exsangues.

Laisser un commentaire