5 octobre 1582 : le jour qui n’a jamais existé….

Le saviez vous ?

Quand le souci scientifique et le rythme des saisons conduisirent le pape Ugo Boncompagni à effacer dix jours du calendrier.

Tous ceux qui s’intéressent à la vie des saints savent que Sainte Thérèse d’Avila, qui était née en Espagne le 28 mars 1515, est morte dans la nuit du 4 au 15 octobre 1582. Vous avez bien lu : il est écrit “la nuit du 4 au 15 octobre 1582” !!

Mesurer le temps a toujours été un enjeu essentiel. Pour ce faire, les hommes se sont souvent calés sur les cycles de la lune. Mais les Romains ont préféré construire un calendrier assis sur les mouvements du soleil. Officialisé sous Jules César, ce calendrier solaire qualifié depuis de “julien” repose sur l’année, qui est le temps mis par la terre pour parcourir son orbite. Les calculs faits par les Romains en fixaient la durée à 365 jours ¼. D’où une séquence de trois années de 365 jours suivies d’une année de 366, dite année bissextile.

“En 325, les chrétiens constatent que l’enchaînement trois ans plus une année bissextile conduit à un équinoxe de mars décalé”

Au concile de Nicée en 325, les chrétiens, en passe de prendre le pouvoir dans l’Empire, récupèrent le calendrier julien, mais constatent que l’enchaînement trois ans plus une année bissextile conduit à un équinoxe de mars décalé. Pourtant, préférant la tradition à une correction difficile à établir, le pouvoir qui s’installe à Constantinople garde le vieux calendrier.

Pour 12 minutes de moins

L’astronomie, qui est précise, s’appuie sur la nature, qui est malicieuse. Ainsi, l’année effective ne dure que 365 jours 5 heures 48 minutes, soit 12 minutes de moins que l’année du calendrier julien.

Au XVIe siècle, en pleine Renaissance, le souci scientifique et le décalage croissant entre le rythme vécu des saisons et celui décrit par les calendriers poussent les savants à envisager une révision. Pour qu’une décision de cette ampleur s’impose, il faut qu’elle vienne de la puissance dominante. Le calendrier julien était la référence car il était né sous Rome toute puissante. Au XVIe siècle, le pays qui joue ce rôle est l’Espagne. Les Espagnols, par conviction et par souci d’efficacité, tiennent à ce que le changement de calendrier se réalise sous l’autorité du pape.

Les Espagnols, par conviction et par souci d’efficacité, tiennent à ce que le changement de calendrier se réalise sous l’autorité du pape

Ugo Boncompagni a été élu pape en 1572 à l’âge de 70 ans. Il a pris le nom de Grégoire XIII. Cet Italien est un pur produit de la bureaucratie du Vatican. Il sait naviguer dans l’intrigue et a conscience qu’il doit satisfaire les Espagnols. Il promulgue donc un nouveau calendrier supprimant certaines années bissextiles et corrige le retard pris en effaçant 10 jours. C’est ainsi que les jours du 5 au 14 octobre 1582 ont disparu.

Lire l’article complet

Auteur Jean-Marc Daniel pour Le-Nouvel-Economiste

Voir aussi:

La main invisible du marché
Les Trente Glorieuses et les Trente Piteuses

Tech
Emmanuel Macron a de grandes ambitions pour les licornes françaises

Mondialisation contre robotisation
La menace de l’automatisation pour les économies émergentes

7 commentaires

  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

    Le saviez vous ?

    Oui, quand on fait des études pour trouver les dates de la naissance et de la mort du Christ, il faut passer par l’astronomie pour avoir des confirmations de date et vous devez évidemment vérifier si votre logiciel d’astronomie tient compte des jours perdus par le calendrier grégorien. Tous les logiciels que j’ai consultés en tiennent compte ; Cependant tous les logiciels ne tiennent pas compte que l’année 0 n’existe pas et vous devez donc rectifier vos calculs d’une année dans certains cas.

  • Tain, c’est de la bonne qu’ils fumaient a l’époque au vaticon

  • criminalita

    De toute façon 1 jour ou 10 de plus t’es quand même mort 💀

  • Merci Volti, voilà une histoire intéressante. A une moindre échelle, cela fait penser aux personnes qui sont nées le 29 février et ne peuvent fêter leur anniversaire que tous les 4 ans. Une façon de moins vieillir ? Peut-être…https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • JBL1960 JBL1960

    Et ce lundi 9 octobre 2017, le nouveau monde célèbre le Jour de la Découverte, le Columbus Day, le Jour de la Race ou le jour de l’infamie ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/10/09/christophe-colomb-meurtrier-de-masse-par-mohawk-nation-news/
    Faut savoir que le Columbus Day est jour férié en Zunie et qu’on invite les gens à célébrer en paradant et faisant du shopping sur la 5ème Avenue, même si des États font sécession, le massacre des indigènes/autochtones/aborigènes d’octobre 1492 par Colomb et ses représentant qui, se croyant aux Indes, débarquent à San Salvador et de l’aveu même du Cristobál : Dès que je suis arrivé dans les Indes [NdJBL : Rappellons tout de même que ce grand explorateur se croyait en Inde, et appellent donc les Natifs, les Indiens] sur la première île que j’ai trouvée, j’ai pris quelques-uns des indigènes par la force afin qu’ils puissent apprendre et me donner des informations sur ce qu’il y a dans cette partie de l’île. Ils ne portent pas d’armes et ne les connaissent pas, car je leur ai montré une épée, ils l’ont prise par la lame se coupant eux-mêmes ignorants ce qu’ils faisaient. Ils n’ont pas de fer. Leurs lances sont de simples cannes. Ils feraient de bons serviteurs. Avec cinquante hommes, nous pourrions les subjuguer et en faire ce que nous voulons.
    Comme le dit Mohawk Nation News ; Le Cristobál n’a jamais foutu un pied sur l’île de la Grande Tortue !

    Pour info, Pierre Clastres a été précisément au San Salvador, au Paraguay étudier les tribus indigènes ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/07/29/lhommage-a-pierre-clastres-de-r71-version-pdf-par-jbl1960/
    JBL