François Fillon chante : noir c’est noir …

Bon!! C’est évident ou il faut expliquer? Il vaut mieux en rire. Merci à LeDiazec…

Tout en regardant sa montre à plusieurs SMIC, arborant des costards à beaucoup plus, François Fillon met sur orbite un « cabinet noir » à l’Elysée qui aurait écouté et diffusé ce que nous savons sur qui vous savez afin de ruiner son petit commerce.

Si maintenant la Présidence de la république se met à faire le taf des Agences de presse que va-t-il  rester à la presse pour désinformer le peuple selon des règles déontologiques propres à la profession ? L’archéologie ?… Une idée à creuser.

Ayant été Premier ministre du Lider Mínimo, aujourd’hui reconverti dans l’hôtellerie de luxe, il doit savoir de quoi il parle quand il évoque les grandes oreilles. Quand on se souvient de la taille de celles de son ex-patron et du tout sécuritaire avec les Hortefeux, Besson et autres Buisson, il y a de quoi s’esclaffer !

N’hésite pas Fifi, fonce dans le tas, montre-leur ce que tu as dans le falzar !

Le peuple, cette nébuleuse qui tâtonne dans le brouillard, t’écoute, autant qu’il garde un œil sur ton costumier, ton horloger, tes bienfaiteurs, ainsi que sur ta petite entreprise familiale !

La fête foraine bat son plein en Hexagonie intérieure, avec Hamon qui se demande de plus en plus ce qu’il fout dans la galère solférinienne, tant les pontes du socialisme félon quittent le radeau pour aller rejoindre le paquebot Macron, en Hexagonie extérieure – la Guyane précisément, ce territoire ultramarin –  la gomme chauffe sur le bitume. Syndicats et mouvements alternatifs ont voté à la quasi-unanimité la grève générale ! Il était temps les frères !

Terre oubliée, elle toque à la porte de nos consciences par le biais d’un mouvement général pour rappeler aux pouvoirs publics, aux politicards d’espèces venimeuses, que le bagne social n’est pas une fiction qu’on regarde à la télé après le vingt heures, mais la triste et interminable réalité quotidienne en matière de chômage, de santé, d’éducation, d’économie, ainsi que de sécurité. Le tout additionné donnant un taux de pauvreté indigne de la cinquième puissance mondiale !

Après avoir poussé le bouchon aussi loin que possible – comme tous les gouvernements en place depuis des décennies – celui du quinquennat qui s’achève ne s’y soustrait pas : envoi d’une mission interministérielle (la ministre de tutelle refusant la galère), laquelle mission est missionnée pour que les manifestants, après une bonne flopée d’insultes, comme cela est coutumier quand le faitout déborde – faut bien se défouler ! – lui remettent un… Cahier de revendications !

Extraordinaire, non ?

Auteur Rodlediazec

Et l’incontournable Sous l’casque d’Erby

5 commentaires