Et si vous vous dirigiez vers les métiers du futur?

Le monde se robotise, inéluctablement, il se dirige vers un nouveau modèle dans lequel les employés seront composés de puces et de circuits imprimés. Suivant les résultats de recherches menées par l’Université d’Oxford,  près de la moitié des emplois américains étaient menacés d’être occupés par des robots ou des algorithmes. Pire, il est considéré que 70 % des métiers d’aujourd’hui vont disparaitre d’ici la fin du siècle, cela déjà commencé avec le métier de journaliste puisque les robots ont déjà commencé la rédaction d’articles de presse, les traders sont remplacés par le High Frequency Trading, dans l’usine Glory qui fait partie des leaders mondiaux des appareils de traitement de la monnaie au Japon, 13 robots ont été mis en place pour « libérer l’homme des tâches subalternes et répétitives« …

robots_dont_need_you_cSource de l’image: Blog-emploi.com

Rien qu’en France, suivant une étude menée par le site Adzuna, un moteur de recherche des emplois en ligne, sur « les 440.000 offres d’emploi disponibles en France sur le site en mars 2016, 104.319 seraient susceptibles de disparaître d’ici à 2035. Cela représente 23,9% des emplois aujourd’hui proposés ».

Nombre d’emplois sont voués à disparaitre, remplacés par des machines bien plus rentables qui ne s’arrêtent pratiquement jamais, qui ne sont jamais malades, qui ne font pas grève, et dans le lot, nous pouvons trouver chauffeurs de taxis/de bus puisque les véhicules intelligents devraient se populariser dans les années à venir, les personnels de renseignements, les hôtesses de caisses (15 900 postes supprimés), des métiers juridiques, médicaux, de secrétariat (32.900 postes de secrétaires ont déjà été supprimés depuis 2001), de comptabilité (30 100 supprimés), et bien plus encore. Tous risquent de laisser leur place aux robots.

C’est donc à nous de prévoir l’avenir si jamais nous voulons continuer à travailler ne serait-ce qu’un minimum. D’ici là, bien évidemment, le revenu de base peut se populariser dans de nombreux pays, sans garantie que cela se concrétise, mais il faut toutefois nous occuper, surtout si nous souhaitons profiter plus de la vie. Et pour cela, il nous faut prévoir les métiers d’avenir, parfois même penser à ceux qui n’existent pas encore…

Il y a du monde pour tenter de comprendre l’évolution de notre société, et pour comprendre quels sont les métiers qui pourront apparaitre avec le temps, ils sont appelés « prospectivistes » et sont spécialisés dans l’emploi.

Dans la logique, 3 métiers vont se populariser, réparateurs de robots androïdes et d’objets connectés, puisque ces derniers, ils seront tellement nombreux dans l’avenir qu’il faudra bien du monde pour les entretenir ou les réparer… Suivant GfK, il y aura 2 milliards d’objets connectés entre 2015 et 2020 en France, et plus de 30 objets connectés en France en 2020. Cela a d’ailleurs déjà bien commencé, à l’heure actuelle, tous devient connecté, les jouets, les brosses à dents, les ampoules, les véhicules, les montres, et même les matelas et les sex-toys…

Autre domaine prometteur, le concept de fermes urbaines a déjà vu le jour, un concept qui permettra de nourrir l’ensemble des humains sur la planète. Les cultivateurs urbains risquent de se populariser, sauf si là encore les robots prennent le pouvoir, puisque au Japon, une ferme-usine va être construite à Kyoto, et ce sont des robots qui devraient faire pousser jusqu’à 10 millions de laitues par an.

Autre secteur d’avenir, les énergies renouvelables qui nécessitera autant d’ingénieurs que d’ouvriers spécialisés, mais sont également imaginés les traders en CO2,

Le médical est censé être une voie d’avenir, même si les chirurgiens-robots risquent de se populariser, tout comme les infirmières sachant que des tests sont en cours un peu de partout sur la planète, il va y avoir besoin d’employés pour réaliser les rêves transhumanistes de la firme Google.

Au pire, puisque cela s’annonce comme étant une nouvelle ère numérique, vous pouvez toujours opter pour consultant en e-réputation, toujours utile sur les réseaux sociaux, ou encore fossoyeur virtuel, pour s’occuper de la disparition des personnes sur internet après leur disparition dans la réalité…

Bref, nous risquons de devoir changer notre manière de penser, et surtout de travailler dans l’avenir, car les robots sont destinés à prendre le pouvoir, et nombre de nos emplois.

Peut-être le mieux étant de devenir autonomes et de sortir du système pour une vie plus simple, loin du numérique… À chacun de choisir sa vie au final…

13 commentaires

  • laspirateur

    Tout le monde dans les champs! Plus de travail, la nature est avec nous, toutes les créations du capitalisme depuis la seconde guerre mondiale c’est de la merde! Tracteurs, voitures, avions, trains, route, maisons individuelles, télé. Ce qui est à faire et tout ce qui est à défaire c’est énorme! Mais prôner le retour en arrière (d’une autre manière) ne veut pas dire ne pas prêter attention à ce qu’il se passe dans les sphères de la Haute technologie industrielle. Une chose est certaine l’homme n’aura en aucun cas sa place parmi les machines, qui deviendront son prédateur.

    Aujourd’hui encore un ciel « violé » aux chemtrails sur ce pays sans plus aucune dignité envers la nature.
    C’est tous les jours la grande déglingue de la planète, sortez votre machette et tuez tous les pollueurs, ou suicidez vous si vous pensez vraiment que vous êtes un pollueur sans foi ni loi!

    Moi je ne fais rien de mal voyons, j’utilise mon portable comme tout le monde, internet, la wifi, ma voiture diesel, ma tondeuse à gazon, le chauffage électrique, le compteur Linky, je fais ma vaisselle avec du produit écolo (juste 5% de détergeant), je paye les ordures ménagère, c’est normal non? Aussi j’ai la télé que je regarde depuis des âneries! (Tous ces guignols de présentateurs qui se prennent pour des enchanteurs de la culture). Une grande partie de l’humanité part à la poubelle, les machines finiront le ménage et nettoieront les derniers en faisant péter le nucléaire pour être tranquille à jamais!

    • Delaservitudemoderne

      Si seulement …

      Ce que vous dites est très juste et, comme le mentionne cet excellent article d’Alimentation intelligente : https://alimentationintelligente.com/2016/04/17/samsara-cruaute-animale-et-sante/ , il est temps que les choses changent.

      Le hic est que l’on n’a plus beaucoup de temps avant que Big Brother, Big Pharma, Big … appuient sur le bouton « STOP ». Quand ils le feront, on en arrivera exactement à la situation du film Bienvenue à Gattaca ou Invasion Los Angeles, voire même Men in Black (pourquoi pas ?).

      Eugénisme, aliénation sans précédent et déshumanisation forcée.

      Mes chers, c’est un avenir bien sombre qui nous attend et, avec le plus grand pessimisme « Cioranique » qui soit, permettez-moi de vous dire que nous n’en avons plus pour longtemps. Les forces dissidentes ne seront jamais assez fortes pour contrer l’énorme force aliénante du monde moderne.

      Une seule force peut encore se sauver d’elle-même : la Terre elle-même. Un coup de vent et tout peut s’écrouler comme un château de carte.

      La seule force plus puissante que la machine totalitariste en place est Mère Nature. Mais quand elle se mettra réellement en colère, aucun humain n’y survivra –> ce qui représentera son plus grand soulagement.

      L’HUMAIN EST LA PLUS GRANDE ERREUR DE LA NATURE. JAMAIS NOUS NE LA DOMINERONS (Ouf !) ET IL EST TEMPS QU’ELLE NOUS RENVOIE AU NÉANT.

      • merci… les énergies des éléments vitaux (eau, terre, air, soleil) sont à l’oeuvre sur cette magnifique planète….. quand « homosapienssapiens disparaîtra bon débarras »

      • Le veilleur

        Delaservitudemoderne pour répondre à ton commentaire, oui je ne doute pas que la Terre finira par en avoir marre qu’on la maltraite et que le compte à rebours a déjà commencé pour l’humanité. Les catastrophes s’enchainent d’années en années mais malheureusement l’humanité ne tient pas compte des avertissements.

        C’est en regardant cette émission sur les nombreux tremblements de terres ayant eu lieu à San Francisco depuis le siècle dernier que j’ai pris conscience que l’homme était un entêté orgueilleux qui se croit plus fort que la nature car pourquoi reconstruire des villes au endroit à risque alors que les dégâts occasionnés par les séismes pourraient se compter en milliards de dollars et en milliers de vies, c’est imcompréhensible et c’est du suicide, de plus, les scientifiques prédisent d’autres séismes bien plus dévastateurs d’ici les 25 ans à venir.

        FORCES DE LA NATURE : TREMBLEMENT DE TERRE A SAN FRANCISCO (volet en 2 épisodes).

        http://rmcdecouverte.bfmtv.com/mediaplayer-replay/?id=13928&title=FORCES%20DE%20LA%20NATURE

    • engel

      Mais… la majorité des gens ne veulent pas d’un travail!

      Non, ils veulent une occupation valorisante, bien récompensée et surtout pas épuisante.

      …On leur dit :  » Vous le valez bien  » …et ils en sont persuadés.

  • Bobbafett84

    Perso, çà y est, la machine a eu raison de mon métier. Opérateur projectionniste. Un statut qui a même finit par disparaître dans les conventions collectives des entreprises concernées. Aujourd’hui, tu peux même faire faire tes programmes dans ton cinéma par un Indien ou un Chinois, directement connecté sur le réseau interne du cinéma. Tout étant numérique, plus besoin de bonhomme en cabine de projection. Et si çà bug ? Pas grave, les jeunes qu’on a traîné pendant des années avec des CDD et des remplacements, espérant finir opérateur, sont désormais cantonné a vendre des billets, des pop corn, et nettoyer la merde, quand on ne les siffles pas comme des toutous quand une séance n’a pas démarrer. Sachant qu’a terme on est en train de formé progressivement des responsables pour savoir juste appuyé sur les bons boutons, pour demain viré ces petits jeunes qui coûte évidemment un petit pleu plus cher que les autres du fait quand même qu’on leur reconnait des compétences techniques, mais qui ne suffisent plus aux yeux des dirigeants qui les liquideront, eux aussi, tôt ou tard.

  • les connaissances évoluant aussi dans le domaine de l’*humain*, nous savons aujourd’hui à quel point l’empathie est un facteur clé dans le processus de guérison, donc les infirmi(ers)ères et aide soignant(e)s ont encore de l’avenir devant elles (eux). Une société devenant plus consciente de l’influence de tout ces facteurs invisibles mais essentiels (empathie, intention and co), le personnel dédié à l’éducation et aux nombreuses formes de communication devrait augmenter de façon exponentielle.

    Une société pourrie comme la notre où le seul et unique critère de décision se résume à toujours plus de profit (pour une poignée de psychopathes malades et dangereux) ne peut que disparaître par auto destruction.

  • cogitologue

    Article qui pointe sur 1 court article du Figaro au titre accrocheur sans aucune substance …qui permet de faire un peu de pub pour un moteur de recherche inconnu au bataillon….

  • Pazoozoo

    Encore une belle dérive de la programmation des ordinateurs utilisés par nos psychopathes zautoproclamées zélites.

    • Delaservitudemoderne

      Nous, en tant qu’humains, ne sommes pas exempts de tous reproches.

      Si nous en sommes là à ce jour, c’est simplement à cause de ces cons de gens du peuple. Tout a été imbécilement accepté et certains commencent seulement à se réveiller en se disant que … le monde n’est PEUT-ÊTRE pas comme ils se l’imaginaient.

      Mais ils sont encore à des années lumières de la réalité !!!

      C’est en cela que Claire SEVERAC (aucun intérêt avec elle ou qui que ce soit) est appréciable. Partie de rien, elle a été creuser de nombreux sujets pour en arriver à des propos éloquents et pertinents sur le Nouvel Ordre Mondial.

      Vive le transhumanisme, et puis après quoi ? Le transrobotisme, le trans-transhumanisme ?

      Après ça, on aura toujours des « QE No Limit », avec des abrutis tels que Draghi pour diriger ces saloperies de banques centrales.

      Comme le disait Delamarche « il devrait aller en prison pour avoir dit de telles conneries ».

      Allez, la fin est proche mes amis de l’Anti NOM.

      Pour ceux qui fondent encore un peu d’espoirs, je vous invite à visiter le site : https://alimentationintelligente.com/

  • engel

    …J’espère au moins que eux sauront nous accueillir avec le sourire et de façon aimable…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • calibanproject

    Bonjour à tous les montons,

    lecteur assidue de ce site depuis de nombreuses années et ce , pratiquement tous les jours, je me décide enfin à poster ici mon premier commentaire.
    En effet, je suis très sensible à tout ce qui touche à la robotique car je possède aujourd’hui deux entreprises spécialisées dans ce domaine et suis aussi président fondateur d’un grosse association française de robotique. Synthétiquement, j’ai 37 ans et suis passionné depuis le plus jeune âge par tout ce qui gigote et qui clignote, surtout quand ils sont humanoïdes.

    Je ne vais pas vous faire ici un exposé de mon point de vue sur la question traitée dans ce sujet, car il y en aurait pour des heures, mais je vous invite à visionner une conférence que j’ai donné (je donne pas mal de conférences) et qui peut vous intéresser. Au début, je parle juste de l’histoire de la robotique pour enfin expliquer les motivation qui poussent à réaliser ce genre de machines. Le tout est suivit d’une séance de questions/réponses. j’espère que cela suscitera en vous quelques interrogations.

    http://

    http://www.youtube.com/watch?v=gwlKdR7s0Mk&list=PLM2watlw6g2pUXt3gzNjcYioA-ymu24CH&index=11

    Vous pouvez d’ailleurs venir parler de robots avec des personnes averties sur le sujet sur le forum de notre association :

    http://www.forum.caliban-web.com

    Je pense que la rubrique « collège de réflèxion » devrait particulièrement vous plaire ;)

  • Zugzwang

    Difficile effectivement de trouver un métier d’avenir vers lequel se tourner quand on cherche une orientation pour ses études. J’en ai discuté avec des jeunes, le choix est cornélien, bien plus qu’à mon époque. Entre résultats scolaires, envies personnelles, prix des études, il faut rajouter le paramètre « espérance de vie de la profession »…

    Je me dis que des métiers basés sur l’imagination, l’innovation et le côté artistique ont une chance de connaître un avenir favorable. La construction de bâtiment par exemple s’automatise beaucoup (dans les nouveautés, on imprime maintenant les bâtiments en 3D) mais je me dis qu’il doit encore rester de la place pour les architectes ou les décorateurs d’intérieur…

    L’idéal pour moi serait les métiers artisanaux mais les robots les feront plus toujours plus vite que nous. Dur-dur !

    Et tandis que tout ceci se met en place, certains prétendent lutter contre le chômage… MOUAHAHA !!!