Malgré le réchauffement, l’exploitation du pétrole et du gaz va se poursuivre en Arctique

Hooooo mais quelle bonne nouvelle! Encore et toujours plus de pétrole, et en Arctique cette fois-ci, avec les conséquences extrêmement destructrices que cela peut avoir sur l’environnement comme sur les populations autochtones. Mais dans l’immédiat, le problème est financier puisque nous sommes en pleine crise du pétrole à l’heure actuelle, c’est l’effondrement total des cours vu qu’il y a trop de stocks, trop de production, c’en est même catastrophique, la planète produit plus qu’elle n’en utilise, et la « guéguerre » entre les Etats-Unis et les saoudiens n’arrange rien, la production américaine battant des records avec le pétrole de schiste, les saoudiens ne veulant pas réduire leur production.

Les cours sont tellement bas que la raison devrait pousser à réduire les niveaux de production, mais non, car en plus l’Iran vient de promettre la production de 500 000 barils/jour afin d’arroser l’ensemble de la planète, et la production canadienne risque de doubler d’ici 2040. Toujours plus de stock, toujours un pétrole moins cher, toujours plus de faillites, et au final?….

Quel avenir pour cette région du globe 131210_petroleoen première ligne face au changement climatique? C’est le thème de la conférence « Arctic Frontiers » cette semaine en Norvège.

Les géants du pétrole et du gaz profitent d’ailleurs de la fonte des glaces en cours, car elle libère l’accès à d’immenses ressources énergétiques: 13% des réserves mondiales de pétrole et 30% de celles de gaz se trouveraient ainsi au-delà du cercle polaire.

Les représentants du norvégien Statoil, notamment, ont été très clairs lors de cette conférence. Ils prennent bien note du message de la COP 21, mais pas question pour autant d’arrêter leurs activités en mer de Barents ou autour de l’Océan Arctique.

Les réserves de pétrole diminuent partout dans le monde, c’est donc en Arctique selon eux qu’il faut aller chercher les derniers gisements.

Un raisonnement dénoncé par les écologistes, pour qui ces nouvelles explorations ne vont que renforcer encore un peu plus le réchauffement. Les ONG environnementales craignent aussi une marée noire dans la région. Elle serait désastreuse pour un écosystème déjà très fragilisée par le changement climatique. Surtout que selon les experts, nous ne disposons pas encore de technologies sûres pour endiguer le phénomène dans des eaux à très basse température.

 

 

Source+émission sur Franceinfo.fr

16 commentaires

  • engel

    Eh bien oui!
    La Cop21 ne sert qu’à justifier une taxation du petit peuple bon mougeon.

    Pour rappel le malus CO2* peut aller jusqu’à 8000 euros pour un achat voiture. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
    …Honte de rien!
    *) http://www.developpement-durable.gouv.fr/Bonus-Malus-definitions-et-baremes.html

  • quand l’homme disparaîtra…..bon débarras….

    marre des banksters
    marre des pourriticiens
    marre de la connerie humaine
    marre d’idiocratie
    marre de réfléchir
    mare d’alerter
    mare de cette merde

    mais un grand espoir : les éléments vitaux commencent à remettre de l’ordre…..il y a déjà des larmes et du sang…..

    bonne chance

  • Algorsteen

    Le pognon, le flouze, l’oseille, les pépètes, le grisbi y a que ça qui compte et TOUT LE RESTE est BIDON. La politique, l’économie, l’écologie, les associations et ONG, la diplomatie, les religions tout ça c’est BIDON!!! Le FRIC, LE FRIC, LE FRIC et toujours le FRIC, mourir sur un tas d’or, quelle belle mort surtout dans un 5*****. Ouarff ?

  • Le veilleur

    Qu’est-ce qu’ils attendent pour sortir de l’ère du pétrole et pour lancer les énergies propres ? Les mégalopoles du monde sont asphyxiés par les émissions toxiques des transports routiers et des usines, de plus, l’ONU a reconnu ces émanations toxiques comme dangereuses pour la santé.

    De plus en plus de cancers et de maladies respiratoires sont enregistrés chaque année et la durée de vie des gens vivant en ville diminue considérablement. L’ère industrielle est un génocide à grande échelle au nom du profit. Faudra-t-il que la quasi totalité des gens vivant en ville disparaissent pour comprendre qu’il faut arrêter immédiatement cette pollution nocive ?

    Irrespirable – Des villes au bord de l’asphyxie

    http://www.youtube.com/watch?v=I6olErzoSLY

  • Emy Emy

    ce n’est pas qu’on produit plus de pétrole c’est l’économie qui est en recule partout dans le monde et la chine en ce moment a des problèmes et elle consomme moins de pétrole
    quand ca va bien on consomme beaucoup et quand cava mal beaucoup moins.
    donc on se retrouve avec un surplus de pétrole que personne ne veut et qu’il faut l’écouler pour faire rentrer les sous.

    c’est aussi le plan des us et des saoudiens pour affaiblir la Russie, l’Iran, le Venezuela et d’autre sans doute.
    C’est gros comme la mouche sur du pain mais c’est un jeu dangereux qui peut faire boomerang aussi

    j’ai vu quelqu’un qui faisait des rollers ça a l’air bien je vais m’y mettre mais je mettrai des protections moi
    j’ai aussi les rollers avec des bâtons de ski viou viou ça file http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • Emy Emy

    par contre la planche a roulette c’est plus casse cou

  • Bardamu

    A moins de 40$ le baril, les phoques et les ours polaires seront tranquilles un moment …