Manifestation de Sahraouis employés illégalement par des Châteaux…

A l’heure où on fait subir une réforme historique au code du travail, ce qui va avantager les *partenaires sociaux* pour garantir le maintien de l’emploi ou la création d’emplois. Qu’en pensent les employeurs de ces travailleurs venus du Sahara occidental, qui se moquent bien des lois en vigueur en France, et n’ont besoin que de bras, ou plutôt d’esclaves, la dignité ils connaissent?

Illustration T.David/Sudouest

Ils ont décidé de se mobiliser ce mercredi pour faire connaître leur situation. Une vingtaine de travailleurs d’origine saharaouie se sont rassemblés dans l’après-midi devant une entreprise girondine qui fournit des saisonniers aux viticulteurs du Bordelais, pour dénoncer leur emploi illégal, sans contrat de travail, ni fiches de paie, a expliqué la CGT.

Seulement cinq Sahraouis disposent d’un contrat de travail

Sur vingt-deux travailleurs, venus du Sahara occidental, engagés depuis plusieurs mois par l’entreprise Karagri, basée à La Réole, seulement cinq bénéficient d’un contrat de travail en bonne et due forme et de fiches de paie réglementaires, a expliqué Francis Faye, de l’Union départementale de la CGT, à l’origine du rassemblement qui a mobilisé au total une trentaine de personnes. Pour les autres, « ils n’ont pas de contrat de travail et n’ont pas été payés, ou pas légalement », a indiqué Francis Faye.

Une enquête bientôt ouverte

Le parquet de Bordeaux a confirmé à l’AFP avoir reçu un signalement pour des faits de « travail dissimulé » et indiqué l’ouverture prochaine d’une enquête « après collecte de renseignements complémentaires ». Selon le parquet, au vu des premiers éléments recueillis, « au moins trois salariés sont concernés ».

« Il s’agit de faire pression sur l’employeur pour que la situation de ces gens-là soit régularisée pour le bien de tout le monde », a indiqué Francis Faye, ajoutant que plusieurs de ces saisonniers, faute de contrat de travail et de fiche de paie, vivaient dans un squat sous un pont à Bordeaux.

Parmi les châteaux bénéficiaires de cette main-d’œuvre, la CGT a identifié Château Magence, un domaine en appellation graves, situé à 50 km de Bordeaux, ainsi que Château Smith Haut Lafitte, un grand cru classé Pessac-Léognan. « Il est du devoir de ces châteaux de s’assurer de la régularité de l’entreprise qui leur fournit des travailleurs », a souligné le syndicaliste.

Contacté par l’AFP, le patron de Karagri, Mohammed Karam, n’a pas donné suite.

Source 20Minutes

Voir aussi:

Nicolas Sarkozy aurait traité François Hollande de «couille molle», selon le «Canard Enchaîné»

« Si on fait la guerre, on la fait vraiment »

« Hollande c’est un chef de guerre en papier mâché. On croit qu’il va lancer l’appel du 18-Juin, et il annonce des vols d’observation sur la Syrie. Si on veut des renseignements, on n’a qu’à demander aux Américains, qui survolent les lieux depuis un an », rapporte l’hebdomadaire satirique.

L’ancien président aurait ajouté. « J’ai rarement vu une couille molle pareille. Si on fait la guerre, on la fait vraiment, il va falloir aller au sol car Daesh ne reculera pas et continuera même à avancer ». Contacté par « le Parisien », l’entourage de Nicolas Sarkozy a toutefois démenti ces propos.

VIDEO. Irak: La coalition a détruit un centre de commandement de Daesh

Législatives 2012: Le FN mis en examen pour complicité d’escroquerie