La chaine de restauration Quick bientôt vendue aux américains?

La chaine de restauration considérée par certains comme étant une chaine de malbouffe est en vente, et elle pourrait être rachetée par les américains. Que cette chaine concurrente de Mac Donald’s puisse être en vente n’est pas un réel problème en soit, le véritable problème, c’est que cette chaine de fast-food risque d’être rachetée par des dollars sans valeurs issus d’une planche à billets imprimés par une économie largement plus zombifiée que celle de la France. Quand au « pourquoi » de la vente, plusieurs hypothèses peuvent être avancées avec un taux d’erreur relativement réduit: TAFTA et endettement trop grand. Depuis longtemps déjà l’endettement de la France est devenu insupportable, cette arnaque financière au profit des banques privées (Loi de 1973) devrait être remis en cause, et pour remplir un peu les caisses, la France n’hésite pas à vendre quelques « bijoux de famille » au plus offrant, mais pas que. Il y a également le TAFTA, le traité transatlantique que la finance américaine tente par tous les moyens de mettre en place en Europe, avec menaces au besoin pour faire plier les pays récalcitrants, et dans ce TAFTA, il y a l’accord TISA qui pousse les gouvernements à privatiser tout ce qui est public, au nom du profit. C’est ce qui est arrivé en France avec EDF, Orange, qui est en cours avec la SNCF, et bien d’autres. La chaine Quick dont l’état est actionnaire de longue date risque donc d’être privatisée, et de devenir américaine. Le pire? Deux grandes banques se sont proposées, je vous laisse deviner, ce sont les pires….

quick-restaurant-loos-1360271472

Cinq ans à peine après une première tentative, Qualium, la filiale de gestion de fonds de la Caisse des dépôts et consignations française, remet la chaîne Quick Restaurants en vente, lit-on mercredi dans L’Echo. Une poignée de candidats américains se sont signalés.

Deux banques ont été mandatées pour conduire les négociations, Goldman Sachs et la Banque Rothschild. On parle d’une valorisation de l’ordre de 800 millions d’euros, soit 10% de plus que le prix auquel la Compagnie nationale à portefeuille d’Albert Frère avait cédé Quick à la CDC, en 2007. Le groupe Quick pèse un peu plus d’un milliard de chiffre d’affaires, exploite 498 restaurants et emploie 19.000 collaborateurs. À 800 millions, l’acquéreur payerait huit fois l’Ebitda.

Source: 7sur7.be

11 commentaires

  • baron william baron william

    qu elles soient amerloques francones ou martiennes ces echopes vendant des mac gerbeurs auront toujours des relents de fond de chiottes

    rien qu a passer devant ca me donne la nausee

    d ailleurs ils utilisent de la farine de larve de mouche dans leur pain a tartine double

    bonne digestion

    j arrete la avant de degobiller

    • soubiemyriam

      Mouahahahah qu elle marade!! Ouai amerloque ou pas c est dégueu. Mais qui bouffe encore de cette daube et surtout qui a encore les moyens de balancer du frique pour bouffer de la merde.

  • Jujusmart

    Le Quick, à l’origine, ce n’est pas français mais belge.
    Il est vrai que la France a toujours adoré acheter les marques belges pour qu’ensuite cela finisse toujours mal.
    Un petit historique tiré de wikipedia :
    Quick est fondé en 1970 en Belgique par le baron Vaxelaire (président du Groupe GIB), et fut le premier établissement de restauration rapide introduit en Europe. C’est ainsi qu’en 1971, les deux premiers restaurants ouvrent à Schoten, dans la province d’Anvers, et à Waterloo, au sud de Bruxelles, sur le parking des hypermarchés de l’enseigne GB. Les pommes de terre sont épluchées chaque jour à la main dans les cuisines des restaurants4. En France, le premier restaurant Quick fait son apparition le 19 juillet 1980 à Aix-en-Provence, sur le cours Mirabeau5. Cédée par la CNP de l’homme d’affaires belge Albert Frère, elle devient une société française en 2007 suite à l’OPA amicale de CDC Capital Investissement (devenue Qualium en 2010), une filiale de la Caisse des dépôts et consignations. Le capital de la société est revalorisé à environ 800 millions d’euros. Ce capital est détenu à hauteur de 6 % par le management, et le reste par Financières Quick S.A.S, société contrôlée par des Fonds communs de placement à risques gérés par CDC Capital Investissement.

    • Lilith Lilith

      éffectivement et je donne pas chere de son avenir une fois le TTIP en place il tueront quick au profit de Mc. Do et de Burger King comme ils ont fait avec l’anglais Wenddy’s.

  • rouletabille rouletabille

    Lire Quick n’est pas FRANÇAIS .
    En France les Entreprises sont SA OK..
    Acheter ou vendre est l’illusion qu’on crée pour des gens stupides .
    Pleurer la perte d’industries en France est vraiment le SOMMET de l’idiotie des gens qui pleurent après l’esclavage.
    Faut ARRÊTER de parler Chômage et autres SERVAGES ,mais bon sur BAFTV le défilé des friandises proposées par la bande de Mickey reprise sur ce merveilleux BLOG

    http://www.les-crises.fr/

    Ce blog met en avant des agents de désinformations comme
    DELAMARCHE ,et autres sponsorisés.
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

  • MiracleBoy

    LOUL à Baron William … et dire que j’ai du manger plus de 1000 burgers dans ces chaines dans ma vie .. ça a du me bousiller la flore intestinale comme ils disent ..ça me ravit pas , mais bon .. le macdo j’ai abandonné.. le quick j’y suis allé y a 1 mois et c’était trop bon.. mais on s’en rend pas compte .. en plus pour chaque steak c’est 3500 litres d’eau par terre ^^ .. et après on va gueuler contre Monsanto .. mais bon si c’était pas contaminé de partout aussi !!
    c’est convivial le pesticide en famille le dimanche avec les enfants..pas les miens bien sur .. oups … ENFIN JE VEUX BOUFFER DU VRAI BURGER sans chopper un cancer du cul

  • laspirateur

    Il y en a qui doivent être friands de burger à l’éléphant vu les chiffres :
    http://naturealerte.blogspot.fr/2015/06/03062015un-declin-catastrophique-de-se.html