Les retraites complémentaires des salariés en péril…

Les retraites, vaste sujet qui n’a pas fini de diviser..

Pour la Une du jour, je suis désolé, mais c’est un marronnier. Comprenez que la question des retraites revient sur le devant de la scène environ tous les 15 jours, histoire de bien vous faire céder, alors que la solution serait si simple. Mais ça, comme vous allez l’entendre pour le MEDEF, c’est hors de question…. Les Français(es) eux sont formidables, ils ne veulent pas cotiser plus, ni travailler plus longtemps… Alors, et si on louchait du côté de l’évasion fiscale ?… (minimun 92 milliards de manque à gagner par an). Avouez que ça serait un sacré pied de nez ! ; )

Alors donnez-vous les MOYENS, de réellement changer de politique

Img/lesnewseco.fr

 

La plus grande inquiétude plane autour de l’avenir des retraites complémentaires. Aujourd’hui, 18 millions de Français cotisent à ces régimes de retraite réservés aux salariés du privé. Ces caisses sont aujourd’hui au bord de la faillite. Syndicat et patronat se sont réunis pour essayer de sauver le système.

Les négociations entre partenaires sociaux ont débuté mardi matin pour sauver les régimes de retraites complémentaires, Agirc et Arrco, menacés de faillite. Ces caisses auxquelles cotisent plus de 18 millions de salariés du privé ont accumulé un déficit de près de 4.4 milliards d’euros.

Les raisons de la crise

Ce déficit est majoritairement conjoncturel. L’Agirc, créée en 1947 pour les cadres et l’Arrco, née en 1961 pour les salariés, a connu une période faste de 1998 à 2008. Aujourd’hui ces deux caisses subissent de plein fouet la hausse du taux de chômage, l’allongement de la durée de vie et l’arrivée à l’âge de la retraite des baby-boomers. En conséquence, ces caisses versent plus de pensions qu’elles n’en perçoivent.

Pour l’instant, ces régimes compensent avec les réserves accumulées pendant les années prospères mais ses réserves vont vite être épuisées : en 2018 pour l’Agirc et 2027 pour l’Arrco.

Pour la deuxième fois, syndicats et patronats se rencontrent pour redresser la barre. Ils s’étaient déjà retrouvés en 2013 pour pallier la dégradation des finances. Ce nouveau rendez-vous est considéré comme celui de la dernière chance. Ils ont jusqu’à juin pour aboutir à une solution. Cette retraite complémentaire constituent une part importante des ressources des salariés retraités, elle représente en moyenne 1/3 des pensions des salariés et 60% de celles des cadres.

Les propositions des partenaires sociaux

A la table des négociations, le Medef va proposer de reculer l’âge légal de départ à la retraite, de 62 à 64 ans, justifié, selon l’organisation, par l’allongement de l’espérance de vie.
Les syndicats y sont opposés et suggèrent plutôt de fusionner les deux caisses, ce qui ne ferait que repousser l’échéance.

Une autre proposition forte est l’augmentation des cotisations retraites mais elles frôlent déjà le plafond de 28% du salaire brut fixé par décret, comme l’a rappelé la cour des comptes.

La CGT a aussi avancé qu’une égalité des salaires entre hommes et femmes permettrait de rétablir les comptes à l’équilibre à l’orée 2024.

Selon une étude réalisée en octobre 2014, aligner le salaires des femmes sur celui des hommes, en moyenne 35% inférieurs, apporterait des cotisations supplémentaires aux régimes complémentaires. Une mise à niveau du salaire des femmes rapporterait 3,2 milliards d’euros à l’Arrco en 2017, plus de 10 milliards en 2040 et repousserait les années d’épuisement des réserves à 2020 pour l’Agirc, au-delà de 2040 pour l’Arrco.

Avec des syndicats et patronat qui campent sur leurs positions, les négociations promettent d’être musclées mais le temps leur est compté.

 Source : M6 Info via Crashdebug avec vidéos

Voir aussi:

Voir aussi sur le sujet LesNewsEco.fr

Le constat alarmant de la Cour des Comptes sur les retraites

Retraites complémentaires: comment éviter le naufrage de…

Les régimes de retraite complémentaire au bord de la…

Retraites: François Rebsamen crée la polémique mais…

15 commentaires

  • Grand marabout Grand marabout

    et la retraite des traites,
    continue à nous traire, laissons faire.

  • fliouguer

    Ce « marronnier » fait partie d’une série de mauvaises nouvelles (pour l’instant):

    La loi Macron qui a pour objet « la croissance et l’activité », permettre aux préfets des collectivités d’Outre-Mer de substituer des jours du calendrier national à des jours fériés spécifiques (et des jours fériés associés à des fêtes catholiques), au territoire.
    La version finalement de l’amendement, votée hier, mardi 17, interdit seulement de remplacer les jours fériés républicains (1er et 8 mai, 14 juillet et 11 novembre) ce qui permettrait donc de remplacer aussi Noël et la Saint-Sylvestre !
    Sans compter que si cet amendement était adopté pour l’Outre-Mer, ce ne serait évidemment qu’un début…
    http://www.contre-info.com/loi-macron-les-jours-feries-catholiques-supprimes-discretement-en-outre-mer-pour-linstant

  • fliouguer

    Entretien avec François Asselineau – 15 Février 2015 –
    Loi Macron : il ‘s’agit de demandes faites par la commission européenne au non des traités européens, cela fait des années que l’on demande à la France de s’aligner sur l’ultra libéralisme ambiant, donc ça fait des années que l’on dit que l’on doit supprimer l’interdiction du travail du dimanche, qu’il faut faire travailler les gens la nuit, qu’il faut remettre en cause le droit prudhommal, toutes les protections du travail … etc.
    Il s’agit en fait de donner satisfaction aux détenteurs de capitaux et aux grandes entreprises et de considérer comme nul et non avenu le besoin des salariés. Les interdictions de travail la nuit ou le dimanche avait une vocation sociale pour permettre aux gens d’avoir une vie de famille, du repos dominical. Tout ne doit pas être soumis à la loi de l’argent il y a aussi d’autres choses dans la vie. Et tout ceci est remis en cause par cette société ou l’on impose la primauté absolue et définitive de l’argent.
    Nous sommes en concurrence frontale avec des pays, notamment les pays d’Extrême Orient, les pays d’Asie du Sud Est ou d’Asie du Sud comme le Sri Lanka ou le Pakistan et le fait de faire travailler le dimanche ou la nuit en France ne changera rien au fait que les salaires sont infiniment plus bas en Chine et dans les pays d’Asie ce qui développe les délocalisations d’entreprises …https://resistanceauthentique.wordpress.com/2015/02/18/entretien-avec-francois-asselineau-questions-dactualite/#comment-14369

  • fliouguer

    « La France : la politique ridicule du gouvernement rend la France peu crédible. Elle disparait dans l’abject et les magouilles. Il est temps que le Peuple se lève. Il le fera.
    Le Peuple de France est appelé à agir pour le Futur du monde. Le Changement est en cours. Hâtons-nous !
    Ce n’est pas la situation en Europe qui fait le futur du monde, c’est la prise en compte de la Nécessité du Changement en tous domaines.
    L’Europe est le phare, encore faut-il qu’elle agisse au nom de tous. C’est aux hommes à prouver leur bonne foi, leur volonté de Bien, leur unité dans le Plan.
    Ce n’est pas une question de vie ou de mort du corps physique, c’est une question de fidélité au Plan divin, à la Juste Loi. Clefsdufutur- Le 18.02.2015 »

  • Le veilleur

    Mais il y a d’autre solution.

    La BCE pourrait verser 2100€ à chaque citoyen et régler l’épuisement des réserves pour le plus grand bonheur des citoyens.

    La tentative de la Banque Centrale Européenne (BCE) de contrer les pressions déflationnistes en actionnant un programme d’assouplissement quantitatif est vouée à l’échec. Pire, cette politique est anti-redistributive. La BCE doit mettre en place une politique monétaire plus innovante si elle espère relancer l’économie réelle.

    « Il est certes interdit à la BCE de financer les gouvernements et administrations publiques, mais rien dans les Traités n’interdit explicitement la BCE de distribuer de l’argent aux citoyens » a expliqué Thomas Fazi.

    https://resistanceauthentique.wordpress.com/2015/01/29/la-bce-pourrait-verser-2100e-a-chaque-citoyen/

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      Moi aussi je prends ; …2100 € par an c’est juste droit ce qu’il me faut pour vivre ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      Par contre je ne suis pas sûr que ce serait une bonne nouvelle pour la planète http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif; …plus de consommations, c’est aussi plus de productions, donc plus de pollutions et de destructions. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

      Donc à moins que cet argent supplémentaire soit investi de manière intelligente, dans des domaines allant dans le bon sens, pas sûr que cette idée doit terrible au final;
      …Surtout qu’à mon avis pour la plupart des gens en Europe « Argent et Intelligence ça fait deux quoi ! » http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

      • engel

        2100 euros/an alors la, bravo!
        Belle indépendance d’esprit… et au superflu.
        Et en plus, pas donneur de leçons, ni moralisateur.
        [mode non ironique]

      • suzanna

        Même là y’a que les banques qui en profiterons, car les gens sont stupides, cet argent ils essaieront de lui faire faire des petits, alors que l’écureil est stérile, mais les citoyens ferment les yeux.

  • ROY

    Le pouvoir que se donne les politiques n’est pas le pouvoir représentatif d’un peuple démocratique.
    Il n’est pas un jour sans que ces politiques nous réduisent nos revenus qu’ils soient sous la forme de salaires, d’aide, de retraite !…
    Il n’est pas un jour où ces politiques profitent avec abondance des deniers publics, tandis que les plus pauvres sont dans la perspective de jours encore plus difficiles !
    Toujours un peu plus d’austérité, de pertes d’acquis (durement gagnés dans le sang), de casse de nos codes, nos statuts, nos conventions, de nos droits !
    Il n’est pas un jour où pour un prétexte ou un autre on vous trompe, vous exploite et j’en passe pris par le temps…
    Honte à ces traites, l’histoire ne les glofiera pas !
    Il est temps de virer ces gens là, de leur supprimer toute retraite, tout avantage, de les punir comme il se doit!
    Le peuple ne saurait continuer dans le chemin tracé par ces politiques qui ne font qu’avantager des pays ennemis aux intérêts de la France, qui ne font que favoriser la finance internationale, qui ne font que détruire l’avenir même de notre pays, de manière insidieuse mais bien réelle, ce que nous subissons chaque jour est assez probant.
    Reprenons notre liberté si chèrement gagnée, reprenons notre avenir en mains ne laissons pas des traitres à l’intérêt général poursuivre leurs méfaits!
    En mars vous pourrez les sanctionner et décider démocratiquement d’en finir avec tous ces vautours qui profitent de notre patrimoine en le vendant petit à petit à des étrangers, qui profitent de nos impôts pour s’engraisser et engraisser leur amis, qui profitent en fait de toutes les situations.

    « Presque tous les hommes sont esclaves…(…)…faute de savoir prononcer la syllabe non. »

    Nicolas de Chamfort (1740-1794)

    • Le veilleur

      Sans compter que ce sont les plus pauvres qui payent les impôt en France. Tout ça, sent les prémisse de la révolution.

      En effet, c’est bien ainsi que la révolution de 1789 a commencé, les nobles dépensaient sans compter pendant que le peuple crevait de faim, l’échauffement mutuel du peuples a fini par éclater.

      Notre cher Rois de la république et toutes sa courts, sont habitués à des trains de vies d’abondances, sans aucune restriction, ni esprit de concession. Ils tirent sur la ficelle au plus prêt de la casse tout en laissant au peuple juste un minimum pour manger afin qu’il n’y est pas de révolte car un homme qui a faim peut devenir dangereux et ça ils le savent.

      Il ne s’agit plus maintenant pour nos hommes politiques d’être trop gourmand quand la colère se fait sentir mais fin psychologue car un homme qui n’a rien, n’a rien à perdre. Mais il ne faudrait pas non plus qu’ils continuent à autoriser les augmentations de la vie courante qui nous obligeraient à réduire nos dépenses vitales et notre consommation de nourriture pour ne pas risquer un éclatement certain comme en 1789.

      • lily

        En 2015, plus les ressources des riches augmentent, plus le taux d’impot sur les revenus diminuent.. et plus ils s’enrichissent. La moyenne classe morfle et paiera encore le prix fort… enfin les pauvres qui se privent , se priveront encore plus de petites choses.

        Concernant les complémentaires :
        « … le syndicaliste regrette que les cotisations n’aient pas été suffisamment augmentées. » (faudrait encore payer?, j’aurai bien aimé cotiser ma future retraite complémentaire toute seule…. au moins j’aurai vu où va mon argent)
        «Ils parlent de diminuer les réversions, la part revenant à la veuve diminuerait alors» (çà ose tout! , que deviendrait les veuves qui sont restées de nombreuses années à la maison pour élever leurs enfants, avec des points manquants?).

  • Charles Mortel

    Roy tu as excellemment résumé la situation

  • fliouguer

    Hors sujet mais je ne résiste pas à poster cette perle :

    Scandale à la Cour Pénale Internationale : Les « preuves » annoncées contre Gbagbo en 2011 à propos du prétendu bombardement ont « disparu ». Et si les hauts fonctionnaires avaient tout simplement menti à l’opinion internationale ?
    http://www.wikistrike.com/2015/02/scandale-a-la-cour-penale-internationale-les-preuves-annoncees-contre-gbagbo-en-2011-ont-disparu.html

    Les aveux de Sarkozy : « On a sorti Gbagbo, on a installé Ouattara »
    http://reseauinternational.net/les-aveux-de-sarkozy-sorti-gbagbo-installe-ouattara/