Des microplastiques jusque dans le miel !

6canelle-miel-20 Millions révèle que le miel vendu en France contient des particules de plastique. Tous les échantillons que nous avons testés sont contaminés. De quoi s’inquiéter sur la pollution de notre environnement.

Fin 2013, une étude allemande révélait que du miel vendu outre-Rhin incorporait des particules de plastique, d’une taille de 0,01 à 9 mm selon les résidus. Les chercheurs en ont trouvé dans les dix-neuf échantillons de miel analysés, ainsi que dans cinq échantillons de sucre. La plupart de ces produits provenaient d’Allemagne, et un seul de France.

Mais s’agit-il d’un problème propre à l’Allemagne ou bien d’une contamination plus globale ? 60 Millions de consommateurs a voulu en avoir le cœur net en passant au crible le contenu de douze pots de miel, achetés en France mais contenant du miel de provenances diverses.

Jusqu’à 265 particules par kilo !

Nos résultats plaident pour l’hypothèse d’une contamination globale. En effet, quels que soient leur origine et leur mode de production (conventionnel ou bio), tous les échantillons sont contaminés par des microplastiques !

Les valeurs relevées sont comparables à celles obtenues dans la publication allemande. Toutefois, la contamination apparaît à des degrés divers. Les miels les plus pollués affichent jusqu’à 265 microrésidus par kilo, soit trois fois plus que les références les mieux notées.

Des microrésidus détectés dans certaines fleurs

Nos analyses ont mis en évidence trois types de microplastiques présents dans le miel : des fibres, qui pourraient être d’origine textile ; des fragments, dont on peut supposer qu’il s’agit de produits de dégradation de plastiques plus volumineux ; et des granules, qui pourraient provenir de cosmétiques ou de rejets industriels.

On aurait donc affaire à une pollution environnementale. Les chercheurs allemands ont en effet détecté des microparticules dans l’eau de pluie, dans l’atmosphère et dans certaines fleurs. Dispersées dans la nature, elles seraient collectées par les abeilles en même temps que le pollen, rapportées à la ruche, puis intégrées au miel.

Article complet sur 60millions-mag.com

28 commentaires

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    Un lien avec les Chemtrails peut-être ??
    Je pense qu’on est pas au bout de nos surprises dans ce monde qui n’a ni queue ni tête …
    Bonne journée à tous et continuez de manger du miel qui reste quand même un bon produit pour notre organisme, à condition de bien le choisir …

  • .Mario-Bros.

    et oui bio pardon bien venu dans un monde parfait

    je pense à tout ceux qui mange bio et qui ne se sente pas concerné par la pollution ha ha ha http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif
    trêve de plaisanterie c’est pire qu’un monde sans queue ni tête c’est un monde ou la seul chose qui compte c’est : le fric , le sexe et la violence …

    donc un monde satan-nique… pardon satanique

    moi je suis pauvre et je haï l’argent , j’aime pas le sexe et j’aime Dieu , merde je suis mal barré http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

    • walter kurtz walter kurtz

      Les frères la truelle sont les ennemies de l’esprit christique ….
      Ils s’entraident tous dans ce milieu …
      Qui gouverne en france ? la loge du grand orion ?
      Ou les français ?
      Dieu = le démiurge ?
      Faux dieu donc ….faux miel …fausse eau…fausse bouffe…sauve qui peut !

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      Citation:
      « moi je suis pauvre et je haï l’argent , j’aime pas le sexe et j’aime Dieu , merde je suis mal barré »

      Je te rejoins sur tout ça mais moi j’ai un gros doute sur Dieu (du moins comme on le présente aujourd’hui) Je suis encore plus mal barré que toi http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

    • bobby3

      Je cite Gilles Lartigot à propos de la contamination du bio :

      J’ai 2 rangées de salade dans mon jardin, je fais pipi sur la première, laquelle manges-tu : celle où j’ai fait pipi ou celle d’â côté qui a reçu quelques éclaboussures ?

  • Natacha Natacha

    Plastique tictac !
    Comment les produits de la ruche pourraient-ils y échapper ?
    Ils restent néanmoins d’incontournables alliés santé.
    Et je ne comprends pas pourquoi on arrêterait de donner aux abeilles les chances de faire le miel le plus propre possible ! Qu’on soit professionnel ou amateur !

  • Grognard

    Un ersatz en somme.

  • leretourduroi

    S’il y a du plastique dans le miel c’est parce que les apiculteurs utilisent de plus en plus de plastique dans les ruches.
    On trouve des rayons en plastique tout prêts que les abeilles ont juste à remplir ; ça leur évite de perdre du temps à produire de la cire, bâtir des rayons, etc…
    Même les ruches sont aujourd’hui en plastique. En polystyrène par exemple. C’est moins cher que les ruches en bois, ya pas besoin de les entretenir, de les repeindre, après quelques saisons, on les jette et on s’en fout.
    Si vous avez des doutes, regardez donc dans les boutiques de matos pour apiculteur ou faites une recherche gogol avec « ruche en polystyrène ».
    Apiculteur amateur, j’ai utilisé du polystyrène une fois pour l’hivernage d’un essaim faible. Vous savez quoi, mes abeilles sont fait des confettis avec le polystyrène et l’ont expulsé de la ruche petit bout par petit bout ! Visiblement elles préféraient grelotter que d’avoir une feuille de polystyrène dans la ruche.
    Mais mes abeilles sont des abeilles locales, capturées dans un arbre. Par les variétés d’élevage, sélectionnées pour la production de miel… Normal qu’elles aiment pas le plastique :)

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      Vu comme ça c’est sur qu’on doit bouffer du plastique.
      Il serait bien de tester le miel sortie d’une ruche Warré 100% bois non traité hormis huile de lin, donc sans cadres ni matières plastique et posée à la campagne par exemple. Je suis prêt à parier qu’ils trouveraient quand même un tas de saloperie dans le miel …
      M.G.

      • Natacha Natacha

        JE vais faire analyser les miennes. ;)

      • Natacha Natacha

        L’Allemagne est un gros négociateur et importateur de miels de partout.
        Je suis preneuse d’infos précises, sérieuses et récentes sur le sujet. :)
        Ce que je peux dire c’est que le miel des mes Warré 100 % bois, 100 % traitées à l’huile de lin sans cadre, sans plastique et à la campagne a 100 % des suffrages !
        Pensez à en installer au fond de vos jardins. Vous rendrez service au monde entier ! :)

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Heureux de te lire et un peu jaloux de tes ruches !
        Je m’y met cette année. Déjà un stage en rucher école et puis en parallèle quelques warrés pour commencer sur un terrain de 7000M².
        Et je soutiens : « Pensez à en installer au fond de vos jardins. Vous rendrez service au monde entier ! »

  • laspirateur

    Le plastique c’est bon pour votre santé mangez-en!

  • Balou

    Le Soleil est devenu Blanc !

    Habituellement le soleil était jaune. Pour des milliards de personnes de moins de 30 ans, le soleil a toujours été une blancheur aveuglante, mais les personnes plus âgées se rappellent les jours chauds d’un soleil jaune.

    Pendant des siècles, les enfants dessinaient des images du soleil, le plus souvent souriant, mais toujours jaune. Pas plus. Les enfants d’aujourd’hui dessinent un sourire sur une feuille de papier blanc.

    Ceux qui insistent pour dire que le soleil de leur jeunesse était certainement jaune sont maintenant considérés comme des fous ou on dit d’eux que les « plus âgés yeux perçoivent différemment le soleil. »

    Qu’en est-il des enfants ? Hmm .. très bizarre.

    De plus, quand on recherche des images sur Internet pour « soleil jaune », ce sont seulement des dessins ou des photos de couchers de soleil apparaissent dans les résultats. Ce qui est hautement suspect.

    Qui ne veut pas rappeler à l’humanité le souvenir du soleil jaune ? Cette censure flagrante et arbitraire est à la fois évidente et inquiétante.

    Beaucoup d’observateurs du monde entier ont cependant constaté que le Soleil a augmenté sa luminosité au point d’être aveuglant aux heures des levers et couchers de soleil
    et ce contrairement aux années précédentes.

    Sunshine!
    Les photographes ont perdu la belle lumière atténuée du soleil couchant, les bains de soleil frappent plus durement, et les cultures arrivent à maturité plus tôt. Pourtant, les scientifiques et les médias restent muets sur le sujet.

    Certains affirment que ce qui se arrive au soleil est tout simplement du à une force magnétique
    excitant les éléments en fer dans le noyau du Soleil, ce qui réduit le facteur d’amortissement
    des éléments lourds et augmente le taux de fusion.

    D’autres prétendent que des années de pulvérisation de chemtrails dans le ciel ont affecté le spectre de la lumière, voire même emporté au loin la couche d’ozone.

    D’autres affirment que le soleil brûle ses dernières couches de gaz et va bientôt commencer à devenir noir.

    Un soleil plus chaud, plus lumineux, plus blanc avec plus d’éclat est maintenant observé par le public, mais pourquoi nier que le soleil avait pour habitude d’être jaune?

    Auparavant il fallait deux semaines pour qu’un journal laissé au soleil se mette à jaunir. Maintenant, il suffit d’un seul jour.
    Sunshine

    La lumière du soleil dans les années 1960 et 1970 était beaucoup plus jaune et on ressentait de la chaleur. Maintenant, on dirait du papier de verre ou une sorte d’abrasion photonique.

    La lumière du soleil d’aujourd’hui semble fausse et artificielle, comme si le ciel est un écran LED avec des images superposées. Le changement dans la qualité de la lumière du soleil équivaut à la différence qu’il y a entre la lumière d’une ampoule à incandescence et celle d’une ampoule halogène.

    Tout ceci apparaît comme surréaliste et provenant d’un autre monde. C’est comme si le soleil, le ciel et l’air ont récemment été chimiquement conçus pour une race autre que l’homme.

    Mais, bien sûr, si on a le regard de quelqu’un plus âgé, on en a également l’esprit, ce qui fait que toute personne de plus de 30 ans serait considérée comme folle pour avoir oser rappeler comment les choses avaient l’habitude d’être auparavant.

    Alors que l’humanité continue à muter sous un soleil étranger, nous qui y étions, nous nous souviendrons toujours avec émotion comment le soleil était autrefois.

    Source originale : http://www.californiality.com/2012/07/yellow-sun-becomes-white-sun.html

    Traduction : http://leschroniquesderorschach.blogspot.com/

  • Ce qui m’étonne le plus, c’est qu’il y a encore des gens qui s’étonnent à chaque fois que l’on « découvre » une pollution de plus…

    Alors qu’il suffirait de se dire une bonne fois pour toutes que où que l’on regarde ce ne sont que pollutions, pollutions, pollutions. L’air est pollué, les sols et sous-sols sont pollués, les mers et les eaux sont polluées, nos intérieurs sont pollués. Que reste-t-il?

    J’apprécie particulièrement la conclusion de l’article: Des études avaient déjà révélé la présence de microplastiques dans les poissons, les huîtres, les moules. Ils sont maintenant mis en évidence dans le miel et le sucre. La liste ne va-t-elle pas s’allonger ? À force de produire sans réserve des composants chimiques et de les déverser dans la nature, cette contamination inconsidérée est en train de se retourner contre nous.

    « est en train »?

    Les cordons ombilicaux contiennent déjà nombre de produits toxiques, comme expliqué dans cet excellent reportage homo toxicus, le lait maternel en contient…

    Si vous vous risquez à faire une prise de sang à la recherche de produits toxiques, vous vous retrouverez avec une centaine de produits toxiques dans le sang, mais on vous dira certainement que les doses sont dans les « normes ».

    En oubliant l’effet cocktail et l’effet accumulation (dans les organes). Par exemple, l’incidence du mercure s’accroît de façon « quasi exponentielle » en présence d’un autre poison. Un essai expérimental a démontré qu’une dose infime de mercure pouvant tuer 1 rat sur 100, et une dose d’aluminium produisant le même effet sur le rongeur, aboutissait à un résultat saisissant quand on les combinait: aucun rat n’en sort indemne (Dr Miller, professeur en cardiologie à l’université de Washington School of Medicine).

    En résumé, pour que ce soit bien clair:

    1 dose de mercure = 1 rat mort sur 100
    1 dose d’aluminium = 1 rat mort sur 100
    1 dose de mercure + 1 dose d’aluminium = 100 rats morts sur 100

    Cet effet cocktail n’est évidemment pas du tout étudié, ni pris en compte lorsqu’on vous dit que les quantités relevées (où que ce soit) ne dépassent pas les normes en vigueur.

    Alors que faire? Soit ne plus s’étonner, soit tout arrêter. Mais continuer avec des « oh mon dieu, des pesticides dans les eaux minérales! mais où va-t-on, hein madame » c’est tout juste ridicule.