Il n’en reste plus que 5… L’un des derniers rhinocéros blanc du Nord est mort

Et pendant ce temps, les animaux continuent de disparaître sur la planète, et logiquement, plus ils sont rares plus ils coutent cher pour les contrebandiers. Regardez bien cette photographie, montrez-là à vos enfants, bientôt, cette espèce ne sera plus qu’un souvenir…

white_rhinocerus

Angalifu, le rhinocéros blanc du Nord du Safari Park de San Diego, en Californie du Sud, est mort ce dimanche à l’âge de 44 ans, probablement d’une mort naturelle.

Il était l’un des 6 individus qui subsistent de cette espèce ; désormais, il ne reste donc plus que 5 rhinocéros blancs dans le monde, dont une femelle au zoo de San Diego, un en République tchèque, et trois dans une réserve du Kenya.

La corne de rhinocéros est considérée à tort comme un aphrodisiaque, et en conséquence, sur le marché noir, son prix, près de 50.000 euros le kilo, dépassait celui de l’or ou du platine l’année dernière en Asie. Cela a favorisé un intense braconnage de l’animal. On estime que rien qu’au Kenya, environ 59 rhinocéros ont été braconnés l’année dernière.

Article complet sur Express.be

S’il n’y avait que le rhinocéros blanc…

Tous les ans, plus de 26 000 espèces disparaissent de la surface de la planète, des epèces issues de la flore et  de la faune sauvages.

Conséquence constatée du réchauffement, l’accroissement du nombre de jours de croissance en plus chez les espèces animales et végétales :elles vont se réveiller plus tôt et retourner en sommeil plus tard : au total 5 jours de différence par décennie.

Au total, du fait du réchauffement, de la pollution, des activités humaines et de l’urbanisation le nombre d’espèces vivantes pourrait bien être fortement affecté : on estime à environ 10 millions le nombre d’espèces vivant sur Terre, dont 1,8 sont recensées à ce jour

La disparition des espèces, à une vitesse unique dans l’histoire

Toute espèce a une durée de vie limitée de l’ordre de 5 à 10 millions d’années. A partir de l’espérance de vie des espèces et de leur nombre, il est possible de calculer un taux d’extinction global, qui correspond à la proportion d’espèces qui disparaît pendant un intervalle de temps donné. Au cours des 65 derniers millions d’années, le taux d’extinction moyen a tourné autour d’une extinction par an pour un million d’espèces.

> Mais aujourd’hui le taux de disparition d’espèces serait 100  fois supérieur !

Beaucoup d’études scientifiques s’avèrent très alarmistes. Par exemple de récents travaux affirment l’extinction possible de 15% à 37% des espèces de la planète d’ici 2050 sous l’effet du réchauffement climatique.  Même si ces études donnent encore lieu à des discussions, on se trouverait dans une période d’extinction massive.

A la conférence de Nagoya (Convention sur la diversité biologique), en 2010, on s’était félicité de l’atteinte de 13 % d’aires protégées (AP) terrestres sur la planète. Mais  au même moment, on constate disparition de la grande faune africaine, en particulier en Afrique francophone. Les massacres récents d’éléphants au Cameroun, en sont une illustration. Le rhinocéros noir d’Afrique centrale s’est éteint dans l’indifférence, les populations de grands singes s’étiolent, l’hippopotame, espèce pourtant commune, régresse…

Info complète sur Planetoscope

Et tout cela pourquoi en fait? Pourquoi les animaux disparaissent-ils ainsi? Pour un bout de corne aux vertus pseudo-avérées, pour un morceau d’ivoire qui pourrait être obtenu de manière végétale, ou pour leur fourrure, l’horreur ne se compte pas, les billets, si!

L’industrie de la fourrure tue plus de 56 millions d’animaux par an (chiffres en hausse de 10% chaque année depuis 10 ans). L’Europe est responsable à elle seule de 70% de la production de fourrure d’élevage dans le monde. La production annuelle totale représente environ 4,3 millions de peaux de renards et 29,5 millions de peaux de vison. Depuis plusieurs années, force est de constater une croissance nouvelle pour l’industrie de la fourrure, soutenue par le matraquage marketing. Le col d’une veste, la garniture d’un manteau ou la doublure de gants sont réalisés à partir de véritables fourrures. 90% des renards d’élevage, mais également d’autres animaux, sont tués et dépecés uniquement pour fabriquer des garnitures et non pour la manufacture de manteaux.  Et sur 180 animaux tués, la fourrure de seulement 42 d’entre eux est réellement utilisée. Le reste est jeté comme un simple déchet.

Les élevages ne respectent pas les besoins fondamentaux de ces espèces : les renards et les visons s’automutilent et tournent en rond dans leur cage de 0,6 m². Les conditions d’hygiène et le traitement des animaux dans ces fermes d’élevage qui sont sources d’indignation. Quant aux piégeages, non autorisé en France mais légal dans de nombreux pays, il mutile et tue lentement des millions d’animaux à travers le monde. Les visons, renards et autres ratons laveurs, victimes des collets ou des pièges à mâchoires, subissent les pires souffrances : leur chair peut être arrachée, les tendons et ligaments peuvent être coupés et leurs os brisés. La pose de pièges tue également de nombreux autres animaux, non ciblés, tels que les chiens et les chats domestiques, les lapins, les cervidés, des oiseaux, du bétail et parfois même des espèces en voie de disparition.

Plus sur 30 millions d’amis

Enfin, pour ceux se sentant concernés par le sujet, je propose au passage un petit lien parmi tant d’autres, qui vous montrera que le problème aussi inexistant soit-il car on en parle pas dans les médias, existe et devrait être une grande priorité: Massacreanimal.org

27 commentaires

  • gnafron

    et la disparition de l’homme, c’est pour bientôt ?

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    faudrait arrêter de mettre le réchauffement en première position. On est loin des changements brutaux qui on vu des extinction majeurs.
    Les animaux se sont toujours adaptés et ont migré en fonction de la nourriture disponible.
    La raison majeur est la réduction de leur habitat avec la polution et l’impossibilité de migrer sans tomber sur nous.

  • spipfx

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif ça fait vraiment de la peine

  • GROS

    C’est du darwinisme, ça fait partie du cours des choses.
    Ça marche comme ça depuis des millions d’années, il n’y a pas de raison que ça soit différent aujourd’hui.
    Bref, pas de quoi verser une larme.

    • voltigeur voltigeur

      Par moment tu es d’un cynisme désespérant :(

    • Itsmie

      Non
      ça ne marche pas comme ça depuis des millions d’années!

      Les disparitions à ce rythme
      c’est nouveau
      et c’est de la faute des humains!

      Et qd bien même ce serait naturel et normal,
      ça n’en reste pas moins très triste de se dire
      que ces espèces n’existeront plus jamais…

      • GROS

        Et d’autres espèces verront le jour, plus adaptées à ce nouvel environnement. C’est une bonne nouvelle.

        Faut arrêter de toujours voir le verre à moitié vide et de sombrer dans l’immobilisme et le pessimisme perpétuels.

      • lily

        C’ est une histoire de prédateurs nommés les hommes !

        Le rhinocéros n’est pas agressif car très craintif mais il attaque s’il se sent menacé. En pleine course, il peut atteindre 45 km/h.

        Le rhinocéros blanc broute de l’herbe et des petites broussailles.

        L’homme est le seul prédateur du rhinocéros. Dans des cas assez rares, les jeunes rhinocéros peuvent être la proie des grands félins.

        L’homme est le seul prédateur du rhinocéros. Dans des cas assez rares, les jeunes rhinocéros peuvent être la proie des grands félins.
        Le rhinocéros indien est parfois attaqué par les tigres.

        Menaces

        Dans certaines cultures de l’Asie orientale, on utilise la corne de rhinocéros pour en faire des sculptures, des coupes libatoires notamment.
        On attribue également des effets thérapeutiques et aphrodisiaques à la corne broyée.
        En Europe, en France, on utilise la corne de rhinocéros pour en faire des cannes, c’est pourquoi beaucoup de rhinocéros sont tués. Entre 1980 et 1984, la moitié des rhinocéros noirs (répandus dans la plupart des savanes et brousses d’Afrique, mais aujourd’hui peut-être les plus menacés) ont payé de leur vie ce trafic.

      • GROS

        L’homme fait partie de l’environnement du rhino. A charge pour lui d’évoluer pour s’adapter.

      • Itsmie

        Immobilisme???
        Qu’est-ce qui s’apparente plus à l’immobilisme que la résignation…

        « Et d’autres espèces verront le jour, plus adaptées à ce nouvel environnement. »

        Ça, c’est valable qd les espèces disparaissent parce qu’elles ne sont plus adaptées à l’environnement, ce n’est pas le cas ici…
        Enfin, on verra peut-être surgir une espèce de rhinocéros blancs avec gilet pare-balles et casque en kevlar intégrés…

      • Natacha Natacha

        Gros : ce serait plutôt le verre à moitié vide, celui dont tu parles.:)

      • GROS

        Exact, bien vu. Je corrige tout de suite. :-)

        Je trouve tellement plus sympa et constructif de le voir à moitié plein, que forcément ça m’influence. ;-)

      • Itsmie

        Comme disait je ne sais plus qui, (Le Chat de Geluck je pense)…
         » Il y a des gens qui voient le verre à moitié vide et d’autres à moitié plein, personne ne se demande qui est l’imbécile qui sert des demi-verres »
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Julegeof

    Le site http://www.savetherhino.org/rhino_info/species_of_rhino/white_rhinos/factfile_white_rhino dit qu’il reste 20 400 individus dans le monde ?
    Ce qui ne justifie aucunement l’abattage et le trafic, et là je soutiens la lutte contre l’extermination des espèces.
    Mais quand même, entre 5 et 20 400, il y a quand même une différence qui serait à préciser.

  • Lilith Lilith

    les 15 derniers rino du Mozambique on été tué en mars 2013 on été tué par des braconiers les gardes du parc on rien pu faire contre les braconiers, actuelement le rithme du massacre est absolument effrayant il passé de 13 annimaux tués en 2007 on est passé a plus 600 en 2013 et les chiffres annoncais la disparitions totale des rhinoceroces pour 2016…… toutes races confondue! et bien nous y voila!! et la je me sens pas très fière de faire partie de la race humainehttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

    http://www.terra-sciences.com/pages/l-impact-humain/les-humains-ont-tue-le-tout-dernier-rhinoceros-du-mozambique.html

  • Itsmie

    Quelle honte d’être un humain…
    Le seul espoir réside désormais dans le clonage d’individus, espérons qu’on en a gardé qq cellules dans les labos…

  • laspirateur

    Moi j’en ferai bien une star du X zoo mais ça ne tiens qu’à moi!

  • jeuneetcon

    Il est mort d’une rhino ?

  • Natacha Natacha

    Ah ! Comme je souhaite que l’ours et le tigre, l’éléphant et la baleine meurent aussi de façon naturelle. :(

  • unemouette

    Si la théorie de l’évolution et de la sélection naturelle qui en est sous-jacente sont juste, des espèces disparaissent et d’autres apparaissent depuis toujours, pas de quoi s’inquiéter alors ….

    À moins que ??

    • voltigeur voltigeur

      A moins que super-prédator number one, ne soit le
      responsable.
      La Terre à pris le temps de devenir, comme on la connaît
      Et nous en 200 ans, regarde comme on la rendu!!
      Y a pas photo non? restera les news techs pour montrer aux
      enfants comment c’était avant….