Son climatiseur bio pour mobil-home vaut de l’or…

Pourra t- on  transposer le système pour les habitations?

Après son «essai» de l’Armoire bio, le prototype de climatiseur pour les mobil-homes d’Yves Colombié a été récompensé début novembre par un Sett d’or à Montpellier./Photo DDM, Nedir Debbiche.

Implanté à côté de Samatan, Yves Colombié est un ingénieux entrepreneur qui a pensé un système de climatisation bio spécial mobil-home pour lequel il vient d’être primé.

Un climatiseur qui ne consomme pas plus d’énergie qu’une ampoule, vous en rêviez ? Il l’a fait. Yves Colombié peut avoir le sourire. Cet entrepreneur qui a officié pendant des années à Soler et Palau, un groupe espagnol devenu l’un des incontournables européens de la ventilation, a eu envie de voler de ses propres ailes. Un vrai choix de vie quand on sait qu’il aurait dû – qu’il aurait pu – prendre la direction de la filiale en Suisse. «J’avais une situation blindée mais au lieu de signer, j’ai démissionné fin 2007.»

Au début de l’année 2009, Yves Colombié créait «Bio climatisation», une entreprise de matériel de rafraîchissement respectueux de l’environnement.

«J’avais déjà travaillé avec Seeley, l’un des leaders mondiaux du secteur et j’étais déjà convaincu de l’intérêt de la démarche. À notre époque, on ne peut plus continuer à consommer en polluant», explique Yves Colombié. Après avoir fait ses gammes sur l’ «Armoire bio», un dispositif conçu pour les espaces ouverts comme les terrasses de cafés qui n’a, de son aveu, «pas été un succès grandiloquent», l’ingénieur a pensé un système de climatisation pour mobil-home bio. «C’était l’armoire qui cachait la forêt (rires) ! Et j’avais envie de créer un appareil qui ne soit pas bruyant et basse consommation.»

Un principe naturel

Il a alors affiné son projet sur un appareil plus petit, mobile et surtout qui fonctionne les portes ouvertes. «Aujourd’hui, un climatiseur lambda consomme 1 000 watts par heure portes closes et assèche l’air. Le Bioclim’home fonctionne avec seulement 30 watts, portes ouvertes, en respectant l’hydrométrie.» Le tout en silence, sans raccordements dans les mobil-homes ou caravanes pour la modique consommation électrique d’une ampoule. L’idée, c’est de se servir du principe de l’évaporation : quand l’air chaud arrive, il est capté par un ventilateur qui le refroidit grâce à un échangeur humidifié de façon permanente, alimenté par une pompe à eau. C’est naturel et pas cher à l’utilisation (1).

«On peut abaisser la température entre 8 et 10 °C en moyenne mais il faut savoir que plus il fait chaud, plus le différentiel est important», prévient Yves Colombié……………

[…]

Lire l’article

Source La Dépêche

15 commentaires

  • gerard51

    Le principe s’appuie sur la chaleur latente d’évaporation de l’eau (l’eau en changeant d’état, passant de liquide à gazeux, a besoin d’énergie, énergie qu’elle puisse dans la chaleur de l’eau liquide et de ce qui la touche.
    Ce principe est utilisé depuis des lustres dans le désert pour avoir de l’eau fraîche, il suffit d’entourer le récipient d’un tissu mouillé, en séchant il refroidit le récipient (il faut en permanence remouiller le tissu, à part cela c’est donc gratuit).
    On peut arroser aussi en permanence les murs d’une maison, vous refroidissez ainsi les murs, maintenant quid de l’humidité qui va finir par traverser les murs.
    Le climatiseur bio ci-dessus ne déshumidifie pas l’air (il « respect l’humidité » sic!), attention, le confort c’est de refroidir certes mais aussi de réduire l’humidité. Petit bémol donc, car en refroidissant de l’air son taux d’humidité monte (cf. le diagramme psychrométrique pour plus d’infos).
    Gérald

  • Pkpas

    Petite erreur d’unité dans l’article. On ne peut pas avoir des watt / heures dans le cas énoncé.
    Il s’agit en fait uniquement de watts.
    « Aujourd’hui, un climatiseur lambda consomme 1 000 watts par heure… » =>
    Aujourd’hui, un climatiseur lambda consomme 1 000 watts (en fonctionnement)…

    • PhildeFer

      Ah vraiment? 1000 watts ça serait pas un kilowatt par hasard?… et consommer 1 kw/h c’est une donnée qui n’existe pas?
      Va relire ta facture edf ou alors fais leur une réclamation pour facturation fantaisiste! ;-)

      • engel

        et non, Pkpas a raison!
        Tu mélanges PUISSANCE instantanée(en watts ou Kw) et QUANTITÉ d’énergie consommée.
        Qui elle s’exprime en watt-heure(ou en Kw-heure).

        1Kw/H = 1000watts instantanées X 3600 secondes(soit heure) = 3.600.000 joules.

        En clair un climatiseur à une puissance de 1000watts et a une consommation de 1 kw-heure

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Watt

      • gerard51

        Erreur « engel », l’énergie c’est la puissance par le temps.
        « par » signifiant « multiplié par ».
        L’énergie s’exprime donc en W.seconde = 1 Joule.
        Unité petite, aussi on préfèrera le kWh ( = 3600000 Joules), payé 12 centimes à EDF, un prix ridicule quand on sait ce que représente réellement 1kWh.

      • engel

        ?????…..???

        tu te rends compte que tu écris la même chose que moi.
        …Et même dans l’exemple!

      • engel

        A moins que tu ne confonde énergie instantané et cumulé pendant un laps de temps.

      • unemouette

        La puissance exprime un débit d’énergie, donc de l’énergie par unité de temps.

        Un peu comme un débit d’eau exprimé en L/secondes, bah le watt c’est pareil, c’est un débit d’énergie.

        Donc 1000 watts/heure est bel et bien faux, il faut dire 1000 watts, et éventuellement 1000 watts pendant 1h.

        En multipliant la puissance par le temps on obtient une quantité d’énergie, c’est pour ça que sur les factures EDF on lit kWh (puissance*temps). http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      • engel

        Tout à fait.
        De tout façon, tout est dit là dedans:
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Watt
        La puissance s’exprime en watts.

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Kilowatt-heure
        La consommation s’exprime en watt-heure.

        Le reste est verbiage.

  • engel

    +1
    Ça change!…
    Quelqu’un qui connaît son sujet et qui en parle fort justement.
    …Le fameux taux d’hydrométrie absolu ou relatif et ses effets.

    …Ou peut-être une nouvelle vision du mobile-home, façon grotte humide?

  • laspirateur

    ça tombe bien : j’ai pas de mobile home!

  • Bardamu

    Sinon encore moins cher, vous sortez une bouteille d’eau du congélateur et vous placez un ventilo devant.

  • « Aujourd’hui, un climatiseur lambda consomme 1 000 watts par heure portes closes et assèche l’air. Le Bioclim’home fonctionne avec seulement 30 watts, portes ouvertes, en respectant l’hydrométrie. »

    Ou bien il consomme 1000 watts (puissance), ou bien il consomme 1000 watts/heure (énergie) par heure.

    Dès que l’on allume un climatiseur il commence à consommer de l’électricité avec une puissance de 1000 watts. Il continuera à consommer 1000 watts jusqu’à ce qu’on l’éteigne.

    En d’autres termes, le climatiseur, s’il reste allumé en permanence, consomme 1000 watts/heure d’énergie par heure, soit 24 kWh par jour.

  • rmusic

    Ce n’est pas seulement la chaleur qui crée l’inconfort mais (et surtout) le taux d’hygrométrie.
    Un exemple simple :
    Le temps et orageux c’est à dire chargé d’humidité il fait 28 degrés, on est mal on dit qu’il fait lourd.
    Il fait 28 degrés par temps sec, on a chaud mais on ne ressent plus d’inconfort.
    Le rôle d’une clim est surtout d’abaisser d’hygrométrie, je doute de l’efficacité du système décrit dans l’article.
    Ce système à évaporation est vieux comme le monde.