Nouveau, l’Iphone va pouvoir permettre de trouver votre code au distributeur automatique

C’est nouveau, un gadget peut être rajouté à l’Iphone pour bénéficier de la vision thermique en toute discrétion, et permet donc de photographier la chaleur qui se dégage des éléments photographiés. Si bien sûr, le produit s’avère intéressant pour les professionnels qui entre autres peuvent mettre en avant les déperditions de chaleur d’un logement par exemple, cela fonctionne également sur les claviers des distributeurs automatiques des banques, juste après le passage d’un client, ce qui pourrait de ce fait aider à découvrir le code de votre carte bancaire.

Les seules solutions, passer la main sur l’ensemble du clavier une fois le retrait terminé, car les photographes à l’honnêteté douteuse ayant investit dans ce gadget risquent de ne pas hésiter à tenter le coup, quand à la récupération de la carte bancaire après la photo, cela ne va pas en arrêter certains… Bref, on est jamais trop prudents.

banner_product_promo

Voilà un nouveau gadget pour smartphone qui va ulcérer les banques. « Flir One » est en effet un nouvel accessoire qui détecte la chaleur lorsqu’une photo est prise avec un iPhone. Une affaire en or pour les voleurs qui n’ont plus qu’à photographier le clavier du distributeur de billets après un client.

Cela paraît presque trop gros pour être vrai, et pourtant. Des développeurs d’accessoires agréés ont élaboré « Flir One », un appareil photo périphérique disponible dans l’Apple Store lui-même pour la solide somme de 350 dollars (280 euros environ), mais qui vaut son pesant d’or pour les plus malhonnêtes.


Outil efficace et discret
Le concept est simple: grâce à une lentille intégrée dans l’accessoire, l’iPhone devient capable de détecter la chaleur. En prenant un cliché, l’iPhone affiche en rouge ce qui est chaud, en bleu ce qui est froid, un peu à la manière des lunettes infrarouges utilisées par les militaires et les forces spéciales.

La mise en pratique de l’appareil à des fins frauduleuses vient donc de soi: il suffit pour un voleur d’installer la caméra sur son smartphone, de passer rapidement après un client au distributeur automatique de billets et de photographier le clavier numérique où il vient d’aposer son code secret, et ce en toute discrétion.

Sensible
Un jeu d’enfant ensuite de détecter les touches sur lesquelles le client précédent vient d’appuyer, simplement en prenant une photo. Si l’on peut douter de la sensibilité du détecteur face à la rapidité avec laquelle on effleure les chiffres du doigt pour composer son code, le testeur informatique Nico Cool affirme pourtant au Laatste Nieuws que ses essais sont très concluants. « Les touches enfoncées s’affichent en rouge. Dans 80% des cas, on peut en déduire le code », confirme-t-il.

Source et article complet sur 7sur7.be

13 commentaires