Mélenchon:  » La dette ne sera jamais payée parce qu’elle est impayable ! « 

Il est sympa Jean-Luc, il nous explique que la dette est impayable (comme son humour?), et que cela va aller de mal en pis! Il lirait un peu ce blog il l’aurait su bien avant. Il reste à informer que cette dette n’est qu’une arnaque, que l’UE est un projet américain, et qu’on va se faire bouffer par les accords de libre-échange, entre autres sujets intéressants… Et il nous propose quoi du coup? De nous préparer ou de continuer à regarder la télé?

https://www.youtube.com/watch?v=vgU8oWtpK8c

11 commentaires

  • vaick

    ses propos sont cohérent mais le projet n est pas coherent quand on denonce les mefaits de l europe on en sort
    alors mr melenchon demandez la sortie de l ue et de l euro

  • sebastien37 sebastien37

    ils appellent tous a sortir dans la rue mdr mais ça ne fonctionne pas…. a trop vouloir endormir le peuple avec des série nauséabonde propagande a deux balle ont récolte se qu’ont à semé Des personnes qui préféré être sur leurs canapé a voir une bonne série que d’aller se faire prendre des coups a votre place M MELENCHON vous avais créé se système depuis des années alors mangé maintenant VIVE L’EUROPE http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

  • probe

    Et ça veut dire quoi « sortir de l UE et de l euro?
    Programme FN « Bataille politique pour la fin de l euro », on se doute bien que la commission européenne va lui dire: « Madame la blonde, si vous voulez sortir de l UE, vous passez par l article 50, et l article 50 se négocie évidemment, quand on a contracté une dette de 2000 milliard a des banques privés sous contrôle de la BCE. (il faut préparer un peu de vaseline tout de même). Et pendant ce temps la visiblement, le seul référendum prévu, c est pour savoir si on choisi la perpèt ou la peine de mort? Le FN n a peut être pas l intention de sortir de l UE, et un récent ouvrage parle même de collusion avec Israel.
    Du coup il reste quoi pour endiguer un scénario a la grèque, ou pire? Les 1% d Asselineau?
    La dissidence? La quenelle et Dieudonné, c est bon pour ébranler le système, ça fait toujours plaisir, mais pour le combattre, il y a plus politique, d ailleurs tout le monde s y met. Regardez Poutine, c est toujours des quenelles diplomatiques de 300, et il tient a ce que l euro subsiste, vous croyez quoi?

    Pourquoi pas une formation politique, avec un programme politique révolutionnaire, qui aurait déjà fait genre : 12 % dès ses premières élections, une dissidence consciente que c est la seule solution et une idée précise de nôtre problème, qu’ est le traité de Lisbonne. Une manière implacable de s en affranchir, en utilisant son article 48 qui permet de le renégocier, ou bien, de manière légitime, puisque son inconstitutionnalité permet de le faire, par subversion. Le plan de bataille consiste à proposer un autre traité a la place et à mettre cette politique en place ( au sens noble « Politeas » qui veut dire en gros « système de vie en société, dont fait partie NOTRE système économique) en entendant l issue surement infructueuse des négociations. S engage alors une bataille en sourdine, entre la brochette de banquier qu est la commission européenne et un pays qui produit 2000 milliard d euro chaque année. Elle pourra mettre des amendes que l on ne paiera pas, et elle ne peut rien, temps que l on ne s y soumet pas.

    Avec un référendum sur le nucléaire et un autre sur la dette publique par application du principe juridique de la dette odieuse comme l on fait d autres pays. La fibre nationaliste passe par le retour au cheptel de Total, Areva , EDF et GDF. La conservation de l euro, nous mettrait a l abris d une spéculation a la baisse sur une monnaie nationale, et la suppression du poste de président de la république, empêcherait qu il soit supprimé autrement. Ce programme, que je trouve implacable et adapté a la situation, serait une bombe qui pourrait faire disjoncter d autres gouvernements européens et permettrait une entre-aide, il s appelle: L Humain d abord, tiens donc, c est celui du Fdg. En plus, tout le monde est viré, c est le seul parti qui propose la création d une sixième république.
    Et que dit a ce sujet, ou propose d autre, la dissidence Soralienne, a part le FN, des bouquins et un site payant? -« Leur porte parole est un franc maçon talmudo sioniste, ancien troskiste, qui cumule salaire de député, sénateur et de conseillère régionale Nord-Pas de Calais, et quoi d autre? La dissidence est divisée, et parfois même a l image de ce qu elle veut combattre.
    Pour ma part, ça fait 25 ans que je dois m inscrire sur une liste électorale et ça n a jamais été aussi bien financièrement depuis la crise, je m inquiète pour les autres. Mais à force de vouloir changer le monde, en voulant en vain, changer les gens, j ai fini par changer mes désirs. Depuis pour moi, la bêtise humaine est un oxymore, et Machiavel un génie.

    https://simplyleft.wordpress.com/2012-comparez-les-programmes/

    • Itsmie

      Les 1% d Asselineau?
      ????????
      Pourquoi?
      On ne répondrait pas la m^me chose à Asselineau qu’à MLP??

      • probe

        Parce que l application de l article 50 est inscrite dans le programme UPR, ce qui n est pas le cas du FN. Ensuite Asselineau a deja parlé d un referendum sur la dette. Et l application du principe juridique de la dette odieuse peut se faire après le retrait de l UE et la signature d une plan de remboursement de cette dernière, c est étrange, mais possible.
        Moi la question que je lui poserais plutôt c est : pourquoi appliquer l article 50 d un traité anticonstitutionnel, puisqu on a voté non au traité européen en 2005? Pourquoi ne pas s en affranchir directement puisque c est nôtre droit?
        On a demandé une fois a Meluche, dans une émission, ce qu il pensait de l adage « la fin justifie les moyens ». Et bien il a répondu tac o tac que la qualité de cette fin, dépendait de la moralité de nos actions pour y parvenir.
        Et moi la subversion me convient également.

  • PhildeFer

    « La dette ne sera pas payée »… Beaucoup croient, que cette dette est due à une petite bande de banquiers qui vont devoir tôt ou tard s’asseoir sur leurs 2000 milliards €…
    Grave erreur! La loi Pompidou Giscard de 1973 oblige l’état à se financer auprès des banques privées, soit. Mais hormis le fait que ces banquiers pratiquent ce qui s’appelle: l’effet de levier, il ne faut pas oublier, qu’à la base, ils investissent l’argent de leurs déposants: tous ceux qui ont de l’argent placé aussi bien sur un simple compte courant qu’un livret A ou autres sicav etc… Il en est de même pour leurs autres gros clients: les fonds de retraites, les compagnies d’assurances vie ou dommages, les mutuelles, etc…
    Lorsque l’annonce de la faillite de l’état sera devenue inévitable, celui-ci procédera à une réduction de sa dette, en anglais « haircut » et proposera par exemple de ne rembourser que 50% voire bien moins que les + de 2000 milliards officiellement dus..
    Les banquiers, à cause des effets de leviers, perdront la totalité de leurs fonds propres: les dépôts et placements de leurs clients et feront faillite. On entrera dans un scénario à l’argentine (vu aussi à Chypre…) où les avoirs seront bloqués pour une période suffisamment longue pour que l’inflation puisse les réduire à néant (ce qui s’est passé en Argentine). de même, les compagnies d’assurances ayant perdu l’argent placé pour payer les sinistres et les pensions de retraites, ne pourront plus honorer leurs engagements et feront elles aussi faillite..
    Les gens perdront tout ou presque de leurs économies, assurances vies, retraites, etc… sans parler de la récession générale avec chômage de masse non indemnisé et précarité générale: voir ce qui se passe en Grèce…
    Donc c’est bien un avenir gréco-argentin qui nous attend… Et c’est pour cela que je fonde de si gros espoirs sur les analyses eschatologiques sérieuses de Gaston Desmedt, car c’est un formidable espoir dans cet avenir infernal….

    • probe

      Je pense aussi qu on finira par bouffer nos cartes bleus. Je vais quand même aller voir ce que dit ce Gaston.

      • marco marco

        tu as tres bien résumé fildefer, la dette sera seulement réduite, la manne est trop belle pour la finance pour s’en séparée completement, elle sera juste dégonflée.
        certaines banques vont couler et ne seront pas sauvées

        les épargnants vont y laisser des plumes car l’état n’aidera pas cette fois çi, c’est donc aussi les épargnants qui paieront indirectement une partie de la dette
        cela ira de pair avec la chute du dollars

        j’ai pas visionné la vidéo du merluchon, l’avis d’un FM de m’interresse pas

      • PhildeFer

        Voici la dernière mise à jour, fruit de ses dernières conclusions, de son texte sur la Véritable chronologie de la Bible:

        http://textup.fr/110560Q3

  • Merluchon nous montre à quel point il ne comprends rien à l’économie.
    La dette d’état n’a pas vocation à être payé, c’est la source de la monnaie actuelle…
    C’est via la dette qu’on crée la monnaie maintenant. Sans dette, plus d’argent.
    Merluchon se croit encore à l’époque des pièces en or peut-être ?

    C’est quand même grave qu’un gus qui a été candidat à la candidature ne saches même pas ça.

    La dette, depuis 1971, ou 1913 (selon), s’est émancipée de son support physique, et est devenue « fiduciaire », basée sur la confiance et non sur un asset. La dette permet un mécanisme de création monétaire extrêmement fin et rusé, qui s’adapte a la situation économique, du fait même du comportement des agents économiques.

    C’est une merveille informatico-mathématique.

    Cependant, si elle ne doit pas être remboursée sous peine de détruire l’économie, elle doit être régulée. Même si les critères de Maastricht sont un pis aller, c’est ce qu’ils indiquent.

    Je rappelle que les critères sont :
    60% ration dette / PIB
    3% de déficit
    ET (ce critère est toujours oublié) 5% de croissance !!!!

    Pourquoi ?
    Parce que avec ces ratios, c’est facile à calculer, vous conservé une stabilité dette/PIB.

    C’est aussi con que ça.

    Malheureusement, l’école est en perdition, les gens ne savent meme plus faire une règle de trois, le niveau baisse et la majorité est infichue de comprendre ces notions, et donc projette des fantasmes sur la finance et l’économie.

    La FED américaine gère ses taux selon la théorie monétariste, qui se base sur des règles simples (argent sain, optimum de croissance, etc…). Ca ne veut pas dire que c’est magique et qu’il fera soleil tous les jours, ça veut dire que ca assure un optimum de croissance économique, et donc, un minimum de tensions sociales.

    Quoi qu’on en dises, la FED, la BCE et la BOJ font le job correctement, sinon l’économie aurait déjà explosée.

    Mais pour comprendre il faut étudier et pas seulement se « réinformer » au fil de l’eau. Il faut creuser les sujets, lire des long articles, voire des livres. Des articles succint et souvent jouant sur l’émotionnel ne suffisent pas.