Herman Van Rompuy insulté lors de son dernier débat

Il faut bien qu’il y ait des nouvelles de positives une fois de temps en temps… Bien sur, insulter autrui n’est généralement pas une solution, mais dans le cas de politiques comme celui qui a le charisme d’une serpillère mouillée, on peut pardonner! Le mieux aurait été quelques baffes avant un séjour en prison…

Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, qui participait pour la dernière fois à un débat au Parlement européen, a été violemment pris à partie par un eurodéputé du parti britannique Ukip, comme il l’avait été à sa toute première apparition devant les eurodéputés en février 2010.

Contrairement aux représentants de tous les autres courants politiques, qui ont rendu hommage au travail de médiateur effectué par M. Van Rompuy, Paul Nuttall s’exprimant au nom du groupe europhobe EFD, n’a semblé trouver aucun point positif dans son bilan.

« Ali le chimique »
Il a ponctué son intervention en comparant l’ancien Premier ministre belge à « Ali le chimique », un proche de l’ancien dictateur irakien Saddam Hussein, condamné pour de nombreuses atrocités.


Réaction
Le mot a fait sortir de ses gonds le président du Parlement, Martin Schulz. Ce dernier a exigé que M. Nuttall retire cette comparaison déplacée sous peine de sanction. L’intéressé n’a pas obtempéré.

Précédent
L’épisode rappelle la première intervention de M. Van Rompuy devant le Parlement européen, quand Nigel Farage, le leader du parti Ukip, l’avait également insulté. « Je ne veux pas être impoli, mais vraiment, vous avez le charisme d’une serpillière humide et l’apparence d’un petit employé de banque », avait-il lancé. M. Farage avait été condamné par les instances du Parlement à une amende de 3.000 euros.

Source: 7sur7.be

12 commentaires