Barrage de Sivens : une vingtaine de plaintes déposées contre les gendarmes depuis le 1er septembre

Mise à jour: Photo ajoutée

Selon le site Médiapart, une vingtaine de plaintes ont été déposées devant la justice depuis deux mois, par des opposants au projet de barrage de Sivens, dans le Tarn, en lien avec des violences supposées de gendarmes.

Une semaine après la mort de Rémi Fraisse, tué lors d’affrontements avec les forces de l’ordre dans la nuit du 25 au 26 octobre, ces plaintes et témoignages ont été recueillis vendredi sur place par les journalistes de Mediapart. Selon eux, ces témoignages montrent que les occupants de la zone humide du Testet ont été soumis à un régime de violence quotidien, confinant au harcèlement.

Des actes tels que : mise en danger de la vie d’autrui, destruction de biens personnels, tirs de Flashball, tirs tendus de grenades ou interpellations violentes.
Une vingtaine de plaintes ont été déposées devant la justice depuis le 1er septembre par des opposants au projet de barrage de Sivens.

Commentaire : En substance, pour ceux qui ne peuvent avoir accès à l’article de Médiapart, on y apprend que :

– c’est « deux mois de tension imposée par la préfecture du Tarn et les gendarmes aux habitants de la zone à défendre (ZAD), qui ont culminé en un quasi état de guerre le week-end dernier. »

– la plupart des plaintes mettent en cause le comportement des gendarmes mobiles, du peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG), des gendarmes locaux et réservistes, et ceci pendant les interventions.
– que les plaintes concernent aussi des violences volontaires et menaces avec armes, sur courtes distances (flashball notamment)
– les manifestants sont confrontés au refus de dépôt de plainte
– que même des personnes âgées ont eu à subir les violences policières
– que des agresseurs extérieurs s’en prennent aux manifestants
– utilisation d’armes incapacitantes
– que même les personnes totalement pacifistes sont matraqués à même le sol
– dégradation volontaire des biens personnels des militants (voiture abimées)

25 commentaires

  • robertespierre

    Les gendarmes qui frappent des manifestants pacifistes sans défense
    atteignent 1 objectif
    ILS MARGINALISENT LEURS propres FAMILLES de militaires
    EN FONT DES PESTIFEREES
    Tout ça pour obéir à des ordres de loufoques
    Il est temps de voir la VERITE
    les USURPATEURS vous envoient à la boucherie
    pour sauver leurs culs
    Ils sont 15%
    et je suis bon prince

    Depuis le vol de notre référendum de 2005
    Le pouvoir est ILLEGITIME
    Aux mains d’USURPATEURS
    Le vote du PEUPLE SOUVERAIN a été respecté par
    LE GENERAL DE GAULLE
    POUR L’EXEMPLE
    BAFOUE PAR SARKOZY ET LE CONGRES à VERSAILLES
    TOUS CEUX QUI ONT RENIE CE VOTE SONT COUPABLES DE HAUTE TRAHISON

  • eructite eructite

    Très belle image où l’on voit bien des gens masqués, armés, sans signes distinctifs pour certains ( mais bon, un brassard ça s’enlève assez facilement… ) juste à côté de leurs collègues crs.

    Toujours aussi fumeuse la théorie des agents des forces de l’ordre qui légitiment la violence de leur collègues en mettant eux même le feu aux poudres ? Ça mériterait une enquête ! Que fait le tribunal international de La Haye ?

    A une époque pas si lointaine un certain personnage politique proposait de passer les cités au karcher… Et les commissariats ? C’est pour quand ?

  • rmusic

    Je pose une question :
    Les gendarmes agissent sur ordre, qui a le pouvoir de décider de l’action de pelotons de gendarmes mobiles?
    Il me semble que le ou les vrais responsables sont ceux qui ont ce pouvoir.
    Ce ou ces tristes personnages ne peuvent nier connaître les agissements des forces de « l’ordre » sinon ils avouent leur incompétence et leur irresponsabilité.

  • Gorka

    Très violents afrontements à Nantes le 1er Novembre

    http://www.youtube.com/watch?v=CFj3oc7vTm0&list=PLJVl1kDkrV0R6VtGpX1bGdkN-QlAr6YQA

    Attention certaines images ne sont pas conseillées pour les personnes sensibles. Nous sommes devant une évidence : la société policière est omniprésente !
    Et, quand l’on sait que le gouvernement utilise les fonds publics pour des projets qui ne servent que des intérêts privés (VINCI etc) !
    Il y en a assez d’être les pigeons.

  • eructite eructite

    Non. Le préfet donne ordre aux forces de l’ordre de maintenir l’ordre par les moyens qu’ils jugeront nécessaires sur un site. En l’occurrence ici le barrage de Sivens. Le préfet ne va pas s’amuser à dire « tuez un jeune, cramez les affaires persos des gens, brisez les vitres des voitures, trainez les vieilles à terre, insultez touts ceux qui seront loin des caméras, frappez les femmes, grenadez les caravanes. ». Si par le plus grand des hasards, il avait tenu ce langage alors j’en appelle aux personnes qui ont reçu ces ordres d’en faire état et d’en informer les autorités judiciaires compétentes. Mais soyons réalistes, ce ne sont pas des propos d’homme politique planqué derrière son bureau.
    Ces actions, ont été faites par des gendarmes mobiles censés protéger les citoyens et assurer l’ordre et la sécurité. Le préfet, qui n’est pas tout blanc quand même au sujet du barrage, ne peux être tenu responsable des dérives des hommes de terrain. A eux d’en assumer les conséquences. Il faudrait revoir les lois protégeant les forces de l’ordre dans des cas où leurs actions sont clairement illégales !

    Petite info supplémentaire, les gendarmeries du Tarn refusent systématiquement d’enregistrer les plaintes de personnes victimes de violences policières. Heureusement, il existe une parade : porter plainte directement auprès du procureur de la république ( y’en a un dans chaque tribunal, vous pouvez lui écrire, il est aussi là pour çà ).
    Sinon, une technique que j’avais utilisé il y a quelques années : c’est un gendarme qui vous a molesté ? Portez plainte auprès de la police. C’est un policier ? Alors allez voir la gendarmerie. La guerre des services est censée ne plus avoir lieux en théorie… mais en réalité c’est une tout autre histoire.

  • Nevenoe Nevenoe

    Bon il faut être un peu sérieux là.
    Sur Notre Dame des Landes les gendarmes se sont pris des cocktails molotov en plus des caillasses et des bouteilles d’acide. Dans vos rang il y a des groupes violents, du coup vous ne croyez quand même pas que ça va se passer doucement ?
    Et puis lorsqu’ils ont consigne de faire évacuer une zone et que malgré leurs ordres la zone n’est pas évacuée, et bien la seule méthode qui reste est la force, du coup ça peut faire mal.
    Alors un peu de dignité et ne jouez pas les pleureuses.
    Le combat physique ça s’assume.

    • utoro

      Mais ils n’assument pas, ils n’ont jamais fait de manifs de toute façon, ils ne savent même pas comment cela se passe.

      Alors toutes ces pleureuses (et c’est bien le mot) me font rire aussi. Ils vont nous dire qu’il y a des casseurs et des gentils manifestants. Qu’il ne faut pas confondre les deux. Qu’il y a manipulation (d’ailleurs ils en voient partout).

      Mais eux ne se font jamais manipuler au grand jamais http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    • eructite eructite

      Décidément…. On est visiblement pas d’accord mais essayons d’échanger de façon courtoise et respectueuse ( oui essayons, il paraît que nous sommes des êtres doués de raison )

      Sur Nddl et le Testet, les gendarmes ont pris des caillasses et des Molotovs’. Mais des bouteilles d’acide ? Preuve ? Source ? Non, parce que des journaux en parlent mais sans l’ombre d’une preuve, sans l’ombre d’une image, ni photo ni vidéo… Je reste dubitatif…
      Les bouteilles d’acide jetées contre les forces de l’ordre sont une légende urbaine qu’on voit ressurgir à chaque fois qu’il y a des heurts entre manifestants et policiers. Seulement jeter une bouteille d’acide pose quelques problèmes sérieux de sécurité pour la personne qui la lance déjà et pour les personnes autour d’elle. Sans compter les risques à transporter ce genre de choses à proximité de lieux d’affrontement. Personnellement sans preuve, je n’y crois pas. Après si t’as une source fiable, qui apprte des preuves de ces allégations je serait le premier à revoir ma position sur ce point.

      Ensuite en ce qui concerne les consignes des forces de l’ordre :
      – Le Testet : week end du 25 au 28 octobre : la manifestation festive du Testet était organisée en accord avec la préfecture qui a assuré que les gendarmes mobiles ne seraient pas présents pour ne pas mettre le feu aux poudres et que le matériel serait enlevé avant pour éviter toute dégradation. Vendredi soir, la seule machine présente sur le site était brûlée ( je cautionne toujours pas et je le répète ). Samedi des affrontements ont eu lieu entre des gendarmes mobiles et un nombre d’énervé estimé entre 50 et 200 selon les sources.
      Il faut tout de même noter que ces violences se sont cristallisées après plusieurs mois de violations des droits civiques des personnes occupant le lieu. Je ne te ferait pas l’affront de te redonner les liens vers les vidéos qui le montrent, je pense que tu as assez d’intelligence pour trouver par toi même ces sources vidéos.
      – Nddl : Étrangement à Nddl, les violences policières n’ont pas mené à la mort d’un militant ni d’un représentant des forces de l’ordre. Il y a bien sûr eu des blessés des deux côtés mais bon, ils s’envoient ni bisous ni fleurs, c’était à prévoir.

      Voilà pour le rapide résumé. Ce que je peux te dire, c’est que oui, on peux se préparer à être blessé dans ce genre d’affrontement, mais non, on ne doit pas s’attendre à se retrouver mutilé ou tué. Si les forces de l’ordre respectaient les lois et circulaires sur l’utilisation de leur matériel DEFENSIF, ils n’arracheraient pas le nez de manifestants avec un tir de flash-ball, n’utiliseraient jamais leur lance grenade en tir tendu, respecteraient les zones inexpulsables, ne jetteraient pas de grenades assourdissantes dans des lieux clos, ne bruleraient pas les affaires personelles de manifestants, ne sortiraient pas de la zone qu’ils ont a défendre pour mener des opérations de destruction à l’encontre de biens privés…. j’en passe, j’en passe.

      Maintenant, concernant les « groupes violents » présents dans nos rangs, j’ai la tristesse de t’annoncer que ces gens ne font pas parti du mouvement. Personne sur les ZAD ne légitime le fait de s’attaquer aux forces de l’ordre, nous parlons d’occupation du terrain, de défense contre les forces de l’ordre JAMAIS d’assaut. La nuance fait que nous sommes encore capables de nous regarder dans une glace aujourd’hui persuadés de ne pas avoir participé à cette surenchère de la violence mais juste d’avoir subi une répression démesurée. Pourquoi ne parle-t’on aujourd’hui que des manifestations de Toulouse, Nantes, Rennes ? Il y en a eu dans la majorité des grandes villes de France… Mais sans violences ni dégradations. Mince ! Où étaient nos groupuscules anarchistes ?

      « Mais ils n’assument pas, ils n’ont jamais fait de manifs de toute façon, ils ne savent même pas comment cela se passe. »

      Omniscient ? Préjugé ? Attention, question réelle, j’attends une réponse. ( moi aussi j’aimerai bien être omniscient, tout savoir, avoir tout vu, savoir ce que les gens sont, font et pensent avant même qu’eux le sachent… )

      Dernière question pour Utoroe et Nevenoe ( attention, ce n’est pas une tentative d’insulte ou même une tentative de lynchage, il me semble avoir déjà fait montre de ma volonté d’établir un dialogue, la question que je vais poser demande une réponse claire ) :
      Êtes vous des personnes appartenant à l’un des services étatiques chargés de maintenir l’ordre ?

      Et dernier point de ce nouveau pavé :

      J’avais jusqu’à hier un ami dans les forces de l’ordre. Ancien de la BAC. Selon lui, à Sivens durant le fameux week-end il y aurait eu plus de 60 gendarmes bléssés dont 14 gravement brûlés par des cocktails molotovs. Cette information lui aurait été directement donnée par un de ses supérieurs hiérarchiques ainsi qu’à plusieurs de ses collègues. J’ignore si cela à été fait par écrit au moyen d’une note de service ou par oral au cours d’une discussion. Seulement malgré mes NOMBREUSES recherches à ce sujet, je ne trouve rien du tout… Enfin, si 44 policiers bléssés lors d’affrontement à la sortie d’un match OM / Bastia… Rien d’autre. Il m’a également parlé de sites internet recelant des « trophées de zadistes qui ont cramé des collègues ». Quels sites ? Quels trophées ?
      Serait-ce :
      – de la rétention d’information ?
      – de la manipulation d’information ?
      – autre chose que je suis trop bête pour comprendre ?

      Allez cadeau :
      http://bellaciao.org/fr/spip.php?article143374
      http://blogs.mediapart.fr/blog/laurent-mucchielli/291010/linfiltration-policiere-des-manifestations-est-un-fait-mais-comm
      http://blogs.mediapart.fr/blog/denis1601/011114/manifestation-nantes-ce-1er-novembre-2014-temoignage
      http://www.lyoncapitale.fr/Journal/France-monde/Actualite/France/Mort-de-Remi-Fraisse-5-personnes-interpellees-a-Nantes-toujours-en-garde-a-vue
      http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20141101.OBS3855/mort-de-remi-fraisse-violents-incidents-a-nantes.html
      https://fr.screen.yahoo.com/actualit%C3%A9s/nantes-bouteilles-d-39-acide-184930844.html
      http://www.leparisien.fr/faits-divers/en-direct-les-hommages-a-remi-fraisse-degenerent-7-blesses-a-nantes-01-11-2014-4258183.php
      http://www.opex360.com/2014/10/29/comment-les-gendarmes-ripostent-ils-face-des-manifestants-violents/
      http://www.lalibre.be/dernieres-depeches/afp/manifestation-de-nantes-des-bouteilles-d-acide-lancees-contre-les-forces-de-l-ordre-prefet-54551f663570fe7cfbfa3dd3
      http://www.reporterre.net/spip.php?article6522

  • KOLERE

    nous devons être juste c’est pourquoi je vous propose ce regard sur les affrontements en espérant qu’il éclairera nos lanternes

    http://www.lepoint.fr/societe/sivens-france-2-diffuse-des-images-des-violents-affrontements-29-10-2014-1876833_23.php

    • utoro

      Je vois les gentils manifestants danser à coté des affrontements. Apparemment ils aiment le spectacle…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

      • eructite eructite

        Les danseurs, clowns, équilibristes et autres « hommes arbres » sont une réponse non violente aux forces de l’ordre. C’est ce genre de réponses totalement décalées qui nous permettent de répéter inlassablement que les forces de l’ordre dépassent les prérogatives qui leurs sont fixées par leurs fonctions en mettant en avant que même les non violents se font taper dessus par les représentant de l’autorité. Et dans le cas de ces danseurs et autres il est indéniable qu’ils ne sont pas là pour « casser du bleu ».
        Comment aller taper sur un clown qui fait le pitre quand on est un agent des forces de l’ordre présent pour défendre la sécurité du peuple et de ses biens ? Comment légitimer toute violence contre une personne qui manifestement ne l’est pas ? Quand touts les manifestants non violents de France iront en manif’ grimés en clowns qui ira donner l’ordre de leur taper dessus ? Qu’en penserait l’opinion si on se mettait à cogner sur des clowns ? C’est un combat de communication et les ZADISTES sont en train de le gagner.

      • rouletabille rouletabille

        Dit eructite

        Les CLOWN sont les CRS déguisés scarabées ,et ils ne font rire personne.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      • eructite eructite

        euh.. j’ai rien compris… désolé j’ai un petit cerveau

      • Itsmie

        C ‘est normal, tracasse toi pas!http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • mike111

    Bonjour les catastrophistes…

    C’est pas des flics. Cette photo est parue ailleurs pour expliquer que les manifestants mettaient des brassards pour foutre le bordel.

    Bonjour la mauvaise foi

  • MeCha

    Eh mais ce sont pas des gendarmes les gars!!! Ce sont des NAZIS!!!!!

    • eructite eructite

      Point Goldwin atteint….

      Ce sont des gendarmes. Peu importe leurs idéologies propres ( qu’ils n’ont pas droit d’exprimer quand ils sont en fonction ), c’est leurs actes qui doivent être jugés. Les nazis ne sont pas comparables aux forces de l’ordre même si ces dernières outrepassent leur(s) fonction(s).

      Mince, voilà que je défend les forces de l’ordre maintenant…