Les banques centrales devraient-elles distribuer de l’argent aux populations ?

Face à l’échec des politiques « d’assouplissement monétaire » des banques centrales qui consistent à abreuver le système bancaire d’argent gratuit en espérant que ce dernier se déverse dans l’économie réelle, ce qui ne s’est jamais produit sauf pour les 1% les plus riches qui voient leurs rendements financiers et leur patrimoine immobilier exploser, certaines institutions économiques commencent à émettre des idées vaguement sensées, à tel point qu’on se demande si demain certains experts ou Think tank ne vont pas redécouvrir que l’eau ça mouille ou que le feu brûle.

Le bonne nouvelle nous vient cette semaine du « Council on Foreign Relations », un groupe de réflexion influent basé à New York. Et qu’ont découvert ces gens influents ? Tout d’abord que l »impression monétaire actuelle à destination du système bancaire ne parvenait pas jusqu’à l’économie réelle. Plus incroyable encore, ces gens en ont tiré une conclusion évidente, mais qui parait absolument stupéfiante aux analystes et aux médias spécialisés : en gros, disent-ils, une nouvelle approche est nécessaire, et cette approche consisterait :

en l’impression de nouvelle monnaie, et  sa distribution directe aux ménages et aux consommateurs, afin de remédier au manque de dépenses et de prévenir une récession.

Eurêka , il faut distribuer directement l’argent aux gens plutôt que de le filer aux banksters !

L’article en question, « qui a beaucoup attiré l’attention des médias », a été écrit par Mark Blyth et Eric Lonergan. Blyth, un Ecossais, est économiste à l’Université Brown, dans le Rhode Island. Lonergan est irlandais, et travaille en tant que gestionnaire de fonds spécialisé dans la macro-stratégie chez M&G Investments, à Londres.

Notez que nous sommes en 2014 et que des politiques de types Qantitative Easing ou LTRO ont été menées un peu partout depuis 2008. Il aura donc fallu 6 ans à deux experts pour arriver à tirer une conclusion évidente de cet échec, conclusion qu’un enfant de 7 ans (c’est l’âge de raison) aurait par ailleurs été capable de faire.

Plus grave cependant, ils demeurent pour l’instant à peu près les seuls à être parvenus à cette conclusion, signe que les élites politiques et économiques ont décidément un énorme problème intellectuel et sont incapables de penser hors du cadre des intérêts financiers et spéculatifs qui demeurent l’alpha et l’oméga de leur analyse économique. A tel point qu’il leur devient absolument inconcevable d’arriver à envisager un seul instant qu’après tout il suffirait peut-être de distribuer l’argent là où il fait défaut (un exemple pourtant très simple d’allocation des ressources), c’est à dire dans la poche des consommateurs…

La semaine dernière, une proposition radicale est apparue dans le magazine Foreign Affairs, une publication du tout aussi influent groupe de réflexion du Council on Foreign Relations (CFR), basé à New York.

L’article, intitulé « Print Less but Transfer More – Why Central Banks Should Give Money Directly to the People », et qui a beaucoup attiré l’attention des médias, explique que puisque les politiques de stimulus monétaire telles que le quantitative easing et les taux d’intérêts proches de zéro ne sont pas parvenues à soutenir la croissance, une nouvelle approche monétaire est désormais nécessaire.

Cette approche consisterait en l’impression nouvelle monnaie, et de sa distribution directe aux ménages et aux consommateurs, afin de remédier au manque de dépenses et de prévenir une récession.

L’article a été écrit par Mark Blyth et Eric Lonergan. Blyth, un Ecossais, est économiste à l’Université Brown, dans le Rhode Island. Lonergan est irlandais, et travaille en tant que gestionnaire de fonds spécialisé dans la macro-stratégie chez M&G Investments, à Londres.

Bien que Foreign Affairs publie souvent plusieurs points de vue relatifs à d’importants débats, les articles politiques publiés par le magazine ont eu tendance à influencer les politiques économiques et politiques des Etats-Unis au fil des années. Cette proposition est donc à suivre de près.

Les bénéfices attendus de « l’argent gratuit »

Selon Blyth et Lonergan, la faible croissance économique et les faibles taux d’inflation actuellement enregistrés en Occident nécessitent de nouvelles approches politiques et gouvernementales afin de pousser les gens à dépenser plus et, ainsi, de stimuler la croissance économique et d’encourager l’inflation.

A leurs yeux, la déflation représente une menace que les taux d’intérêts proches de zéro et le quantitative easing ne sont pas parvenus à combattre. Ils pensent donc nécessaire de pousser les consommateurs à dépenser plus en leur distribuant directement de l’argent.

Blyth et Lonergan espèrent voir Ben Bernanke et Milton Friedman soutenir leur proposition, et disent ouvertement qu’il est « grand temps » que les législateurs des Etats-Unis et d’autres pays développés adoptent une approche de distribution d’argent.

En 1998, suite à la perte d’une décennie entière de croissance au Japon, Ben Bernanke, qui était alors économiste à l’Université de Princeton, a proposé au Japon de transférer de l’argent à ses consommateurs afin de les encourager à dépenser plus.

Milton Friedman avait, avant lui, parlé des transferts monétaires directs comme d’un lancer de billets depuis des hélicoptères. Voilà d’où vient l’image d’Hélicoptère Ben (Bernanke), jetant des billets de banque depuis un hélicoptère.

Blyth et Lonergan préconisent un versement d’argent à l’ensemble des ménages de manière égale, ou simplement aux 80% les plus pauvres. Selon eux, les ménages à revenus plus modestes seront les plus aptes à utiliser ce nouvel argent de manières diverses – pour rembourser leur dette, consommer ou épargner. Si une certaine somme, disons de 1000 dollars, n’était pas suffisante, les ménages pourraient  recevoir plus, de l’ordre peut-être de 3000 ou 4000 dollars.

Blyth et Lonergan estiment difficile de mesurer l’impact direct d’instruments tels que les taux d’intérêts proches de zéro sur les habitudes d’achat des consommateurs, et jugent celui des transferts monétaires directs plus prévisible.

De leur point de vue, l’inflation ne sera pas un problème, puisque les banques centrales pourront poursuivre leur politique de ciblage de l’inflation.

Lire la suite sur : 24H GOLD

28 commentaires

  • Grand marabout Grand marabout

    ce futur monétaire sera effectif,la technologie est prête,
    il reste à la proposer et à la faire accepter

    du troc oui mais pas comme on l’entend..
    au final vous travailler pour vous achetez du temps,vous épargnez pour vous achetez du temps,SUPPLÉMENTAIRE !
    pensez y!
    http://www.youtube.com/watch?v=bVZsx_a488w

    time out,un futur pas si lointain..

  • Schtroumpf Schtroumpf

    Le fond du problème est que les ménages n’ont plus de sous pour consommer.

    Donner de l’argent aux entreprises pour investir et améliorer leur productivité et/ou créer de nouveaux produits ne donne pas d’argent aux ménages pour les acheter, surtout que depuis 2008 il ne faut plus compter sur le crédit pour compenser le manque d’argent des ménages.

    Les économistes savent faire des beaux calculs très compliqués que personne à part eux ne comprend.

    Par compte ils ne sont pas capables de comprendre les bases du fonctionnement de l’économie.

    Si on veut alimenter le système, il faut donner de l’argent aux consommateurs.

    Mais ils ont tellement l’habitude d’envoyer l’argent en haut de la pyramide plutôt qu’en bas que cela a mis du temps pour qu’il aient un soupçon d’amorce de ce genre de pensée.

    Cela reviendrait à répartir les richesses de façon plus équitable, et permettrait de faire fonctionner le système production/consommation, mais ne réglerait ni le problème de surexploitation des ressources, ni la pollution induite.

  • walter kurtz walter kurtz

    Tant qu’a faire ,je voudrais ou j’aimerais être payer en bitcoin ou littlecoin ou dogecoin ou goldcoin ,peut m’importe , mais je veux et j’exige être payer avec quelque chose qui m’appartienne…
    Parce que si non je vais encore penser qu’avec tous ses numéros de sécu , de caf , de paul emploi ou ce numéro sur ma carte d’identité avec mes lettres de prénoms et nom en majuscule , que j’appartiens à quelqu’un vue que c’est les mêmes termes qu’un contrat maritime de propriété …
    Avec l’esclavage , les maîtres propriétaires donnaient une portion de terre , un habitat , de la nourriture , la possibilité de trouver un couple etc etc…
    Maintenant , avec l’argent , tout revient aux maîtres ,le prêt de la maison ou loyer , la bouffe etc sous l’hégémonie des banquiers…. »monsieur thomas anderson , vous êtes un esclave ! » bref.

    • PhildeFer

      Mdr! en cas de simple coupure d’électricité, elles seront où tes « bites cognes »? Tu t’en serviras comment?
      Tu dénonces la société de consommation mais personne t’oblige à y participer… seulement, qui, ici, parmi tous les « contestataires du systèmeeeeuh » voudrait aller vivre comme un aborigène australien ou un indien d’Amazonie…
      Comme je ne cesse de le dire: VOUS VOULEZ TOUS FAIRE PARTIE DU SYSTÈME! vous l’adorez ce système! La dissidence: c’est quand vous en êtes exclus… et le changement: c’est uniquement pour y être réintégré… c’est grâce à ce principe universel que tous les syndicalistes ont été corrompus depuis belle lurette…

  • stereo

    Que les banques commencent par rembourser tout l’argent volé aux peuples, ne serait-ce par des taux d’intérêts imposés qui n’ont rien à voir avec l’inflation !

  • lolita3

    il faut aller lire l’article en entier pour comprendre que cette solution n’en est pas forcément une….

    c’est du moins la conclusion que j’en tire, car je l’ai entièrement lu, cet article

    • Ender Ender

      Oui, et quel chiffon rouge est agité par l’auteur de l’article, comme à chaque fois qu’on parle de donner de l’argent aux pauvres, à quelque chose près ?
      L’hyperinflation. Dés que vous parlez d’imprimer de l’argent pour le peuple, on vous ressort systématiquement le spectre de l’hyperinflation ensuite vient « l’Allemagne des années 20 » et Hitler, dans l’ordre. Pour comprendre ce spectre il faut comprendre d’où parle l’auteur qui est un gestionnaire d’actifs et trader. L’article a été publié sur Goldcore. Car pour tous les rentiers et les titulaires d’un patrimoine financier en général, l’inflation tout court, c’est le grand Satan puisqu’elle conduit précisément à des rendements réels négatifs (au contraire de la déflation actuelle qui renchérit les patrimoines). J M Keynes parlait à ce propos « d’euthanasie du rentier ».
      Ce n’est pas par hasard si parmi les missions de la BCE, la lutte contre l’inflation est considérée comme primordiale…

  • Thierry92 Thierry92

    Un revenu a vie,c’est une solution temporaire.

    A terme c’est faciliter la vie française ou européenne, mais pas une amélioration des conditions de vie et de travail des autres populations dans le monde.

    C’est la mondialisation qu’il faut repenser.
    Revenir a une relocalisation globale. Relocaliser les productions, les achats , et non les « consommations ».

  • Pi÷2

    Cette solution n’ est pas envisageable dans une économie spéculative, où l’ argent doit aller aux spéculateurs et non aux consommateurs, comme dans le contraire d’ une économie productive. Voilà peut-être pourquoi aucun économiste n’ y avait songé avant et que cette alternative n’ en serait pas « vraiment » une dans ce contexte.

    Mais il n’ est pas interdit non plus de passer à l’ étape suivante qui consisterait, pour annuler les « inconvénients » de la spéculation, due à l’ oligarchie financière de Wall Street et de la City de Londres (le monde du mal), à supprimer l’ argent purement et simplement (le monde du bien); passant de la société de l’ échange (troc, argent et croissance économique) à celle du partage (usage, gratuité et grandissement spirituel).

    On « échange » ou on « partage » sur le net ? Les « E.T. » bosseraient-ils encore pour de l’ argent ? Serait-ce évolutivement inévitable ? Mystère et boule de gomme.

  • xeos839

    Bonjour a tous
    L’idée pourrais être bonne mais une question me turlupine
    C’est quoi un pauvre en France???
    Un mec qui n’a pas de boulot qui touche les aides social et qui toucheras le minimum vieillesse ou un mec qui bosse et qui gagne un salaire qui ne lui permet pas de finir les fin de mois honorablement parce qu non lui prend tout et qui arriver a la retraite touche moins que le premier ??
    Tous crie a qui veut l’entendre que l’argent est un problème alors qu’il n’est qu’un symptôme!!le monde et devenu une vrai fourberie il n’y a plus aucune justesse des chose pour exemple le salaire d’un footeux me fait vomir mais donner se même salaire a un chirurgien qui sauve des vie je trouverais sa normal.le fric finalement je m’en fout je préfère me battre pour l’égalité la justice

  • rouletabille rouletabille

    L’argent est l’outil qui remplace le fouet pour l’esclave.
    Ils s’en foute puisqu’ils fabriquent l’esclavage,la preuve sont les CHIFFRES + et – sur un bout de papier.
    Ils prêtent à intérêt juste ce qu’il faut pour qu’on s’empoisonne et leur laisse le champ librehttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif.

  • PH7

    L’argent n’est ni un produit ni un dû ! Recevoir de l’argent gratuit n’encourage pas l’effort pour le produire mais au contraire favorise sa transformation en produit par l’épargne, dénaturant ainsi sa valeur et sa fonction première.

    Que feriez-vous avec plus d’argent que vous n’ayez besoin pour vivre correctement ? Rien et pis encore vous en redemanderiez tout en exigeant de ne pas avoir de contrepartie. Au mieux vous iriez le dépenser en conneries « plaisirs » jusqu’à écœurement, vous éloignant ainsi toujours plus que l’argent-énergie et des réalités, râlant de surcroit que vous n’en avez jamais assez.

    Bref, en recevant de l’argent gratuit vous scellez vous-même les chaines de votre esclavagisme et confiez la direction de vos propres vies à ceux qui vous nourrissent non pas sainement mais avec des produits frelatés issus du mépris de l’être humain et de la nature. Mais là est peut-être votre destin ? Ou votre désir profond ! Être et rester esclave, subir sans se révolter de la naissance jusqu’à l’abattoir.

    • Ender Ender

      Et bien allez dire ça aux rentiers… Je ne suis pas sûr que vous arriviez à en convaincre beaucoup :)
      L’esclavagisme moderne c’est le salariat, et certainement pas la rente.

      • rouletabille rouletabille

        + 10000
        merci ENDERS
        Le SALARIAT est déporter ailleurs ou les esclaves sont – cher,(un euphémisme bien sur,)
        Ici reste ceux qui votent comme des mendiants.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

      • yoananda

        La « relance de la demande » (=donner de l’argent aux ménages), c’est fait 35 ans qu’on le fait en occident, et c’est précisément pour ça qu’on a des états ruinés aujourd’hui !!!

        Le « spectre » de l’hyperinflation n’est pas un spectre mais une réalité mathématique. S’il suffisait d’imprimer de l’argent pour fabriquer des écoles, de autoroutes, des usines, des ordinateurs, alors on aurait déjà des fusées interplanétaires !
        Non, il faut une contrepartie à cet argent, c’est le travail !

        Le problème, c’est qu’on vit au dessus de nos moyens. Dites moi ce que la France produit pour mériter son niveau de vie ?

        Les inégalités sont un faux problème. Aujourd’hui les riches, en dehors de quelques babioles pour la frimes, possèdent des usines. Qu’on répartisse la propriété des usines, soit, ça s’appelle l’actionnariat, mais les gens n’en veulent pas visiblement.

        On imprime de l’argent. Soit. Mais ça ne va pas repeupler les mers de poissons. Si le prix du poisson augmente, c’est parce qu’on a vidé les mers. Imprimer de l’argent ne va pas le rendre moins cher, ca va juste nous permettre de voler la part des autres (part qu’ils auront gagnés par leur travail, et nous par notre triche). C’est pareil pour le reste des denrées.

        Comme si tout ça tombait du ciel.

        Les banques centrales ne donneront pas leur argent aux ménages, et c’est très bien ainsi.

        On s’appauvrit parce qu’on a tout bouffé sur la planète. C’est tout. Le pattes, le café, l’essence et tout le reste, rien ne tombe du ciel, il faut aller se les chercher.

      • rouletabille rouletabille

        C’est curieux votre réponse,NOUS DONNONS AUX BANQUES notre argent pour pas qu’elle fasse faillite ,le savez vous ?
        Les BANQUES sont des entreprises PRIVÉES,les seules qui ne peuvent pas faire faillite et qu’en plus on subventionne .
        Payent telles des impôts alors qu’elle sont des instruments provocateurs de guerres et les financent outrageusement,
        je vous cite hahahhahahahhahahahahgahahahahahah

        « Comme si tout ça tombait du ciel. »

        Hhahahahaahahahah
        bien sur ca tombe pas du ciel des chiffres,c’est les banques qui les fabriquent.
        Comment être NAÏF à ce niveau,????

      • yoananda

        Tu es journaliste ou quoi ?
        L’argent tombe du ciel, mais pas la richesse. Relis mes propos, je parle des poissons et du pétrole juste avant.
        Je pensais inutile de le préciser.

      • Ender Ender

        « Les inégalités sont un faux problème ».
        Mais bien sûr, vous irez dire ça aux caissières chez Carrefour ou aux agents d’entretien.
        Les inégalités sont un faux problème lorsqu’on se trouve du BON côté des inégalités, celui des riches, je vous l’accorde. Autrement je dirai même qu’il s’agit d’un sacré, d’un énorme problème…
        Et oui, l’argent tombe du ciel, gratuitement, cela s’appelle l’impression monétaire, ou encore la spéculation, plus simplement le profit, qui consiste comme vous l’avez souligné, « à voler la part des autres ».

      • yoananda

        La caissière de carrouf avec son SMIC fait partie des 5% les plus riches (en revenus) de la planète.

      • rouletabille rouletabille

        OUEP ,ça vas la tête ?
        Le SMIC rend RICHE,merci.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

      • rouletabille rouletabille

        SUPPRIMONS le SMIC .

      • rouletabille rouletabille

        Tu confonds l’Argent et la Richesse qui est détenue par une minorité de gens que tu sembles vénérés.
        En fait fabriquer l’argent c’est la richesse pour 0.01 % de ceux qui le reçoive et le mépris que tu affiches yoananda,pour ceux qui participent à une meilleure compréhension du racket est vraiment triste .
        Hé ENDER
        je t’adore.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • Roshnak

    Au lieu de continuer à se demander comment pourrir encore un peu plus le système (éditer encore du PQ), ils seraient inspirés d’épurer l’écomnomie…Mais faut pas rêver ^^

  • yoananda

    Je ne sais pas si le CFR parlait de l’Europe ou des USA, mais ce qui est sûr, c’est qu’en France la création monétaire parvient directement dans la poche des ménages, de vous et moi.

    Le circuit est simple et connu :
    BCE => « création monétaire » (ce n’est pas de l’impression d’argent au sens strict, mais faisons comme si) =>
    Banques privées qui récupèrent cet argent => argent placé en obligations d’état (pourquoi vous croyez que l’oblig française est à 1.4% au lieu des 4 ou 5% normaux ?) => état financé gratos => impôts moins lourds qu’on ne devrait, suvbentions aux entreprises, aides sociales.

    Donc vous voyez, l’argent gratuit tombe déjà du ciel, mais CA NE FONCTIONNE PAS, et ça ne fonctionnera pas.

    Je le redis, les océans se vident, et ça ne va pas les remplir de poissons (pic halieutique). Les puits de pétrole se vident (pic pétrole conventionnel) et l’argent gratuit ne va pas les remplir. Les terres arables, les engrais, l’eau, le cuivre, etc… TOUT MANQUE !!!!
    Et imprimer de l’argent ne permet pas d’aller chercher les hydrocarbures sur vénus ou jupiter (qui ont des réserves pour des millions d’années) pas plus qu’on ne peut aller les chercher dans les puits déjà vide.

    Ce n’est pas magique.

    Tout l’argent qu’on imprime ne changera rien à la surpopulation et au pic des ressources. Tout ce que ça change, c’est qu’on truande le reste de la planète avec cet argent. Les chinois l’ont bien compris, et prennent des mesures de leur coté avec les BRICS.

    Si on continue de croire qu’il suffit de s’en prendre aux banquiers on va finir dans les poubelles de l’histoire.

    • rouletabille rouletabille

      Merci yoananda,pardonne moi svp,j’avais rien compris à la surpopulation de l’argent pour 0.01 % de gens.
      Merci infiniment de nous aider à comprendre .
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

    • Balou

      « Tout l’argent qu’on imprime ne changera rien à la surpopulation »

      La surpopulation ? As-tu des preuves de sa réalité ?
      J’en attends encore et je pense qu’elles ne sont pas près de venir. On nous annonce que nous sommes 7 milliard. Sachant que dans nombre de pays il n’y a pas d’enregistrement des naissances, notamment dans des pays parmi les plus peuplés…