Les maquisards ukrainiens ne reconnaissent pas l’accord de cessez-le-feu

Comme on le sait maintenant, Lougansk et Donetsk ont signé avec Kouchma un cessez-le-feu à compter de vendredi 18h00. Un procès-verbal en 14 points, qui comprend tous les aspects de contrôle, l’échange de prisonniers et d’autres questions.

Nombreux sont ceux dans le Donbass qui ne sont pas contents de cet accord, en vertu de l’expérience précédente, pensant que la junte utilise ce répit pour le regroupement de ses forces et revenir ensuite. Au contraire, au moment où l’initiative stratégique est passée aux miliciens populaires, il fallait selon eux traduire le succès rapide stratégiquement et s’accorder avec la junte sur les conditions.

Cependant la junte se réjouit trop tôt des accords signés – les formations de partisans ne se soumettant pas juridiquement aux pouvoirs de Donetsk et Lougansk agissent sur les territoires de plusieurs régions d’Ukraine. Personne ne leur a donné d’ordre de cessez-le-feu, et ils ne se sont pas engagés à le respecter. C’est ce qu’a déclaré Nestor Ivanovitch – le commandant de la section de partisans « Batko Makhno ». Les détachements de cette coordination agissent sur les territoires des régions de Zaporojié, de Dniepropetrovsk, de Kherson et de Tcherkassy. Au dire du commandant des insurgés, les maquisards remporteront de toute façon la victoire sur la junte, comme en d’autres temps et autres lieux le détachement débarqué du yacht «Granma» dans la montagne de la Sierra-Maestra, a grandi jusqu’à devenir une armée d’insurrection et en deux ans a renversé la dictature de Batista. « c’est pour cela nous sommes maquisards, pour ne pas se contenter de regarder ce qui se passe autour » a-t-il déclaré.

Source : Bertrand du Donbass

30 commentaires