9 anciens responsables du renseignement américain écrivent une lettre ouverte à Obama pour dénoncer sa politique sur la Russie…

Lettre d’anciens responsables du renseignement américain à Obama….

Img/agoravox

En ces temps de propagande effrénée et de risque croissant de guerre entre l’Occident et la Russie, il me paraît important de diffuser en France un article sensationnel, publié voici quelques jours sur le blog politique américain Washington’s Blog, et repris ensuite par plusieurs autres sites outre-Atlantique sur Internet.

 

Une lettre ouverte cinglante adressée au président des États-Unis

Dans cet article, originellement publié sur le Washington’s Blog le 29 juillet 2014, neuf anciens hauts responsables des services de renseignement américains adressent une lettre ouverte au président Obama pour lui demander d’arrêter la « diplomatie publique » qu’il a lancée à l’encontre de la Russie, avec le secrétaire d’État John Kerry, à l’occasion de la destruction en plein vol de l’avion de la Malaysia Airlines le 17 juillet dernier au-dessus de l’est de l’Ukraine.

Cette longue lettre ouverte est particulièrement cinglante, à la fois par son ton – souvent ironique et parfois à la limite du mépris – et par son contenu, qui jette une lumière crue sur les très graves errements de l’administration américaine.

Les signataires accusent implicitement ou explicitement le gouvernement américain, et en particulier le secrétaire d’État, de rien moins que de précipitation, d’amateurisme, de mensonge et de totale irresponsabilité.

Ils vont même jusqu’à traiter le président des États-Unis comme un gamin ignorant du passé (en soulignant sa jeunesse lors de l’affaire de la destruction du vol Korean Airlines le 1er septembre 1983), un gamin auquel il faut donner des leçons de politique étrangère, et auquel il faut conseiller de chasser John Kerry de son gouvernement.

 L’association des « Anciens Professionnels du Renseignement pour la Santé mentale »

Les neuf signataires de ce texte saisissant ont travaillé, au cours de leur carrière, à la CIA, à la NSA, à la NIC, au FBI, dans l’armée américaine ou au département d’État. Ils cumulent, à eux neuf, 260 années d’expérience professionnelle. J’ai indiqué, ci-dessous en fin d’article, un résumé de leurs carrières respectives.

Ils appartiennent tous à une association, qui fait beaucoup parler d’elle outre-Atlantique, et qui s’appelle « Veteran Intelligence Professionals for Sanity » ou « VIPS ». Cet intitulé, qui est un clin-d’œil aux « VIP » (very Important Personality »), peut être traduit par « Anciens Professionnels du Renseignement pour la Santé mentale ».

C’est en soi tout un programme puisque cela signifie que les membres des services de renseignement américains qui y adhèrent considèrent implicitement que les États-Unis sont dirigés par des dingues.

Cette association d’anciens fonctionnaires des services secrets américains a été créée en janvier 2003, pour lutter contre l’utilisation trompeuse d’informations émanant des services secrets au moment de l’invasion anglo-américaine de l’Irak. Avant l’attaque de l’Irak en 2003, ce groupe, alors informel, avait déjà publié une lettre, dans laquelle il expliquait que les analystes des services de renseignements n’avaient jamais été entendus par les hommes politiques.

Depuis sa création, l’association VIPS a déjà publié des messages très critiques sur plusieurs aspects de la politique étrangère, et a en particulier publié une première lettre ouverte au président des États-Unis le 4 mai dernier pour lui demander de cesser d’attaquer la Russie sur l’Ukraine comme il le fait. Cette lettre ouverte intitulée « Mémorandum à l’attention du Président, Objet : la Russie, l’Ukraine et l’intérêt national des États-Unis » est disponible dans sa traduction en français sur le site http://www.horizons-et-debats.ch/index.php?id=4282

Certains esprits critiques pourront remarquer de façon grinçante que les membres de VIPS ne sont sans doute pas des enfants de chœur et qu’ils ont peut-être été amenés à couvrir, pendant leur période d’activité, des actions peu reluisantes. D’autres souligneront qu’ils ont attendu d’avoir quitté leurs fonctions pour protester de cette façon, ce qui serait un mauvais procès puisque certaines d’entre elles ont démissionné précisément parce qu’elles n’étaient plus d’accord avec ce qu’elles constataient dans leur travail quotidien. D’autres encore pourront les soupçonner de manœuvres tordues, en relevant qu’ici ou là, la présentation de leurs propres arguments n’est pas toujours très convaincante ni très exhaustive.

Il n’en demeure pas moins que les neuf anciens hauts responsables qui viennent de signer cette lettre ouverte du 29 juillet 2014 à Barack Obama sont des personnes honnêtes et courageuses. Car il faut être honnête et courageux pour se singulariser de la sorte, dans le contexte nord-américain où la pression de la pensée unique et le conformisme ambiant sont aussi importants qu’en France.

On notera au passage qu’aucun grand média français n’a relayé cette spectaculaire lettre ouverte, d’une importance pourtant cruciale pour juger en conscience de la tragédie dans laquelle le locataire de l’Élysée entraîne actuellement la France, contre le gré du peuple français.

On aimerait d’ailleurs qu’une dizaine d’anciens hauts responsables des services de renseignements français écrivent une lettre ouverte comparable à François Hollande, pour dénoncer son amateurisme, sa politique mensongère et totalement irresponsable – que ce soit à l’encontre de la Syrie ou de la Russie -, et pour lui demander de chasser Laurent Fabius du gouvernement.

 

Ce que les États-Unis d’Amérique ont aujourd’hui de meilleur

On notera que l’on ne peut pas faire grief aux membres de VIPS d’agir pour les motivations politiques puisque plusieurs d’entre eux ont affiché, plus ou moins récemment, leur proximité du Parti Démocrate américain, celui-là même d’où sont issus Barack Obama et John Kerry.

On notera plus encore que, dans cette lettre ouverte, les signataires font état d’informations qui leur ont été transmises par leurs collèges en activité dans les services de renseignement américains. Ce qui signifie qu’au moment même où j’écris ces lignes, il existe, dans ces services, des fonctionnaires qui sont eux-mêmes scandalisés des mensonges éhontés que profèrent leurs dirigeants, au mépris de toute preuve ou même de preuves contraires. Cela prouve que la contestation gronde dans une partie de l’appareil d’État américain.

L’association VIPS – et les lettres ouvertes qu’elle publie – sont des éléments espoirs dans le sombre paysage actuel. Elles prouvent qu’il existe, aux États-Unis comme en France, des gens honnêtes, scrupuleux et courageux, qui préfèrent se battre pour le règne de la vérité et du droit, plutôt que de poursuivre une misérable carrière d’esclaves fondée sur l’acceptation silencieuse du mensonge et du crime.

L’association VIPS – et les lettres ouvertes qu’elle publie – représentent ainsi à mes yeux probablement ce que les États-Unis d’Amérique ont aujourd’hui de meilleur, et de plus conforme à l’esprit des Pères fondateurs de la Déclaration d’Indépendance des États-Unis de 1776.

Je conseille à tous les lecteurs de conserver ces informations en mémoire et dans leurs archives pour les opposer à nos adversaires qui, ne sachant pas quoi répondre au fond très précis de nos analyses, ne trouvent qu’à nous diffamer en taxant l’UPR et moi-même de « complotisme », de « paranoïa » ou d’« anti-américanisme ».

À ces larbins de l’oligarchie sans foi ni loi qui a pris le pouvoir aux États-Unis et dans l’Union européenne, il faut demander s’ils pensent que les anciens responsables de la CIA, de la NSA, de la NIC, du FBI, de l’armée américaine et du département d’État qui font partie de l’association VIPS sont aussi des « complotistes », des « paranoïaques » ou des « anti-américains ».

François Asselineau

Source et d’autres éléments: Agoravox via le blogapares
Des agents du renseignement américain qui ont lutté contre l’Union soviétique pendant des décennies dénoncent la faiblesse des renseignements contre la Russie

Publié le 29 Juillet 2014 sur le Washington’s Blog

Des hauts fonctionnaires des services de renseignement américains : Obama devrait rendre publiques les preuves sur l’Ukraine

Préface : Alors que la destruction en vol de l’avion de la Malaysia Airlines sur l’Ukraine est en train de transformer une guerre civile locale en une confrontation entre les États-Unis et la Russie, des vétérans du renseignement de haut niveau des États-Unis ont publié aujourd’hui (29 juillet 2014) une déclaration exhortant le président Obama à rendre publics les éléments de preuve qu’il détient sur la tragédie, et de faire taire toute exagération et tout jugement hâtif.

Le signataire Bill Binney, ancien directeur technique principal à la NSA qui a lutté contre l’Union soviétique pendant des décennies, raconte au Blog de Washington : Dans mes efforts analytiques pour prédire les intentions et les capacités à travers les années, j’ai toujours fait en sorte d’avoir une multitude de facteurs pour vérifier ce que j’affirmais. Pour l’instant, je ne retrouve pas cette discipline dans cette administration ni dans la communauté du renseignement des États-Unis.

Publié avec l’autorisation de « Veterans Intelligence Professionals for Sanity » (VIPS) (Anciens Professionnels du Renseignement pour la Santé mentale).

MEMORANDUM POUR LE PRÉSIDENT [ DES ÉTATS-UNIS ]

De : « Veterans Intelligence Professionals for Sanity » (VIPS)

OBJET : Renseignements sur la destruction en vol de l’avion malaisien

Résumé

Les relations américano-russes se développent de façon périlleuse au sujet de l’Ukraine, et nous sommes loin d’être certains que vos conseillers apprécient pleinement le danger d’une escalade. Le New York Times et d’autres médias traitent des questions sensibles en litige comme des faits objectifs, en suivant l’exemple des sources du gouvernement américain.

Douze jours après la destruction en vol de l’avion de la Malaysia Airlines MH 17, votre administration n’a encore publié aucune évaluation coordonnée de renseignements résumant les preuves qui existent pour déterminer QUI est responsable – et encore moins pour étayer de façon convaincante les affirmations répétées selon lesquelles l’appareil aurait été abattu par un missile fourni par la Russie et détenu par des séparatistes ukrainiens.

Votre administration n’a pas fourni la moindre imagerie satellite montrant que les séparatistes avaient de telles armes, et il y a plusieurs autres problèmes qui ont été « glissés sous le tapis » [« chiens qui n’ont pas aboyé » selon l’expression imagée du texte d’origine]. La crédibilité de Washington, et la vôtre, va continuer à s’éroder, si vous ne voulez pas – ou si vous n’êtes pas capable – de présenter des preuves plus tangibles au-delà des allégations de votre administration. Dans ce qui suit, nous avons remis cela dans l’optique qui est la nôtre, celle d’anciens professionnels du renseignement, ayant un total cumulé de 260 années passées dans diverses parties du renseignement américain :

Nous, les anciens officiers de renseignement soussignés voulons partager avec vous notre préoccupation au sujet des preuves présentées jusqu’ici pour accuser la Russie dans la destruction du vol 17 de la Malaysia Airlines le 17 juillet. Nous sommes des employés du gouvernement en retraite et aucun de nous n’est rémunéré par CNN, Fox News, ou tout autre média. Notre objectif est que ce mémorandum fournisse un point de vue nouveau et différent.

En tant qu’analystes expérimentés du renseignement habitués à attendre, sauf dans les cas d’urgence, des informations concluantes avant de se précipiter pour formuler un jugement, nous estimons que les accusations portées contre la Russie doivent être fondées sur des preuves solides, et beaucoup plus convaincantes. Et c’est encore plus vrai lorsqu’il s’agit d’un incident qui peut dégénérer, comme la destruction en vol d’un avion de ligne. Nous sommes également préoccupés par l’amateurisme avec lequel des preuves floues et peu solides ont été avancées, certaines d’entre elles par les « réseaux sociaux »…..

[…]

Lire la suite sur Agoravox

10 commentaires

  • GROS

    Si ça peut faire avancer les choses…

  • article 35

    Leur lettre est pleine de bon sens , mais que pèse-t-elle face au « protocole des sages de Sion » ?
    Il est certain que ces personnes « sentent » un risque hors norme de voir tout ça dégénérer en confit majeur, mais si ce conflit est voulu par l’empire , alors il aura lieu. Ça ne me plait pas plus qu’à vous, mais c’est sans doute un passage obligé de notre pseudo civilisation . Cette fois ce ne sera pas un Dieu vengeur qui ouvrira les bondes du ciel , mais notre propre bêtise qui va nous dévorer . Tout cela parce qu’un poignée de cancrelats ( désolé pour les vrais )ne voient que leur égos et n’entendent que la voie de leurs maitres sataniques .La seule chance d’inverser la vapeur est que CHACUN à son niveau prenne conscience de la situation et de stupidité d’aller en guerre . Mais dans un monde gouverné par le fric, le pouvoir et l’égoïsme …je n’y crois pas.

    • odin29

      Article35.
      Les protocoles… depuis 1925 on nous répète, à l’ envie, que ce sont des faux. Alors le faussaire devait être un sacré visionnaire!…
      Nous arrivons à la fin, comme prévu dans les protocoles des  » sages  » de sion,parce-que jusque’ ici tout s’ est réalisé.
      Mais non, mais non…y a pas de complot voyons.
      Article35 tu es dans le vrai.
      Moi je conseille aussi aux moutons la lecture de L.F. Céline…son  » Ecole des cadavres  » c’ est pas mal non plus pour commencer à piger ce qui ce trame en coulisse et qui tire les ficelles. Enfin je dis ça…j’dis rien.

  • Le Gaulois libre

    Le sage ne cherche pas à convaincre les fous, il fait en sorte de les empêcher de nuire.

  • laurence

    Benji peut partir en vacances tranquille…. Tu assures voltigeur, merci pour tous les articles que tu viens de poster depuis ce matin. Merci à Steph aussi. Courage à ceux qui prennent la relève et repose toi bien Benji.

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Avec 2 abrutis pareils à la tête des Etats-Unis, les sages n’ont pas trop de mal à le faire avancer leur plan. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

    Quand on pense que des cinglés pareils ont le doigts sur le « Bouton Rouge »; http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif …ça peut faire peur !

    Et y a de grande chance que si les USA n’arrivent pas à affaiblir la Russie et la Chine d’ici 2016, qu’on ait droit à un beau feu d’artifice… !!! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif