Signature d’un document pour la fin des hostilités au Mali aujourd’hui

Le gouvernement du Mali et six mouvements politico-militaires du nord de ce pays ont signé jeudi à Alger deux documents au terme de la phase initiale du dialogue inter-malien inclusif entamé, il y a une semaine, sous l’égide de l’Algérie, pour un règlement définitif de la crise malienne, a constaté l’APS lors de la cérémonie de signature entre les deux parties.

Les deux documents signés représentent « la feuille de route  pour les négociations dans le cadre du processus d’Alger » et un document relatif à « la cessation des hostilités ».

Ces documents ont été également signés par l’équipe de médiation.

Dans une brève allocution, le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra a qualifié la signature de ces documents de résultat satisfaisant qui vient couronner la phase initiale du dialogue inter malien.

Les parties maliennes ont abouti à cette signature, étape importante dans le processus de dialogue, après d’âpres négociations en présence des pays voisins et des partenaires internationaux associés dans la recherche d’une solution définitive à la crise », a appris l’APS auprès d’une source proche du dossier.

Au lendemain du lancement du dialogue, les parties maliennes représentant le gouvernement et les mouvements politico-militaires du nord avaient été engagées par la délégation algérienne et l’équipe de médiation qui la soutient sur « les différents volets des négociations couvrant les questions de défense et de sécurité, les questions économiques, sociales et culturelles, ainsi que celles relatives à la réconciliation, à la justice et à la situation humanitaire », avait fait savoir le ministère des Affaires étrangères.

Outre les représentants du gouvernement du Mali, les six mouvements concernés par le dialogue sont le Mouvement arabe de l’Azawad (MAA), la Coordination pour le peuple de l’Azawad (CPA), la Coordination des Mouvements et Fronts patriotiques de résistance (CM-FPR), le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), le Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA) et le Mouvement arabe de l’Azawad (dissident).

Participent également aux pourparlers, l’Algérie, Niger, Burkina Faso, Tchad, la Mauritanie ainsi que l’ONU, l’UA, la CEDEAO, l’OCI et l’UE.

Le prochain round du dialogue inter-malien reprendra mi-août à Alger, a-t-on appris auprès des délégués participant aux pourparlers.

Source: Radioalgerie.dz

Tout rapport avec un éventuel crash aérien n’est que fortuit, et supposer un lien ne peut être que conspirationniste, même si les même pays sont concernés (autant le préciser…). Maintenant, certains pourront penser que la coïncidence mérite d’être soulignée, voilà chose faite… ;)

5 commentaires

  • Grand marabout Grand marabout

    « Un homme meurt sans causer au monde aucun dommage. »
    Proverbe malien ; Proverbes bambaras du Mali (1876)

    « Qui ne supporte pas la fumée ne verra pas le feu. »
    Proverbe malien ; Proverbes et dictons maliens (1876)

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Effectivement la voila, la raison pour laquelle le crash MD-83 a eu lieu là-bas, pas question de signer un accord de paix qui nous obligerait à quitter le Mali avant d’avoir fait main basse sur les ressources ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    Vous avez vu un peu à quelle vitesse le gouvernement s’est réuni pour décider de renforcer les troupes au Mali suite au crash, …c’est à croire que la réunion était prévue bien avant le crash ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    M’étonnerais pas que demain ils nous disent qu’ils ont des preuves que l’avion a été descendu par les rebelles djihadistes du nord Mali, afin de légitimer le renforcement et bloquer tout processus de paix, vous allez voir ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

    • sceptique

      Je n’ai pas l’impression que l’armée ou le gouvernement français aient quoi que ce soit à faire dans cette histoire; souviens-toi de l’implication de l’ambassade Us dans les attentats de Boko Haram et du post qui avait été relayé ici à ce sujet; évidemment, comme tu l’as bien vu, quelqu’un essaye de torpiller ces négociations, mais je verrais plutôt à l’œuvre « l’empire du chaos »: ne pas oublier que ce sont les marines US qui avaient formé une partie des cadres du MNLA alors que ceux-ci faisaient encore partie de l’armée malienne, dans le cadre de leur lutte anti terroriste; Areva et autres n’ont pas besoin de cela pour prospérer et corrompre, en bons pillards nomades apatrides; bien au contraire, l’instabilité géopolitique génère souvent des surcoûts… Je te suggère amicalement d’aller faire un tour sur le blog de Bernard Lugan, qui a traité à plusieurs reprises du sujet,dernièrement ici:http://bernardlugan.blogspot.fr/2014/06/pour-comprendre-la-situation-au-mali-en.html.
      Bonne soirée à toi