Preuve irréfutable d’une volonté d’orienter l’opinion publique via la presse !!

Une information qui au départ, est tout ce qu’il y a de plus banale : (capture d’écran sur le site de RTL-Info.be rubrique Monde>Europe)

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un indice ((l’entouré sur la photo)Musée historique juif). Comme il est bien stipulé dans l’article, … à Tilburg … !

Sauf que le musée sur la photo est celui d’Amsterdam !!! (voir l’entouré de la photo ci-dessous) alors qu’il n’y en a pas à Tilburg !!!!

2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout ça dans quel but …. le mensonge !!

25 commentaires

  • Jujusmart

    Ah, ça vaut de l’or ! Rtl TVI est encore plus propagandiste que ne l’est la chaîne nationale !

    • Eaglefeather Eaglefeather

      Rtl est réputée libérale ça va de paire !!

      • Chegoku Chegoku

        C’est juste une erreur d’un journaliste médiocre de RTL.
        Quelle différence que ce soit Tilburg ou Amsterdam sur la photo???? La pancarte est tellement petite et illisible qu’on ne peut que conclure à la coïncidence.
        C’est tout le temps le cas avec les photos du groupe. Ils ont pris la première avec une voiture de flic… et voilà.

        Ce genre d’erreur est légion sur les articles du groupe. La vraie raison est qu’ils sont composés d’incapables et jean foutre.

  • Mugen

    Je trouve ça bizarre … Ca me parait inutile comme « mensonge » en fait.
    Je pense que RTL n’avait même pas conscience que ce musé n’était pas Tilburg car dans leur texte ils disent seulement que des gens ont étés arrêtés dans cette ville.

    Je pense juste que c’est l’incompétence plutôt qu’autre chose

    • Quand les médias relient sciemment des événements qui n’ont rien à voir les uns avec les autres, c’est pour distiller la peur et manipuler l’opinion, ce n’est pas juste de l’incompétence, ils savent très bien ce qu’il font.

      D’ailleurs, les armes BB ne sont pas des armes à feu donc ça aussi c’est de l’intox. La seule arme illégale sans permis c’est le Smith & Wesson.

  • Zugzwang

    Je pense plutôt que, pour le coup, c’est simplement une « erreur ». Le journaliste (ou celui qui a mis en page le texte) a cru bon de compléter son article avec une photo. Bon il en avait peut-être pas une bonne sous la main et si le boss était pressé, on a choisit la première sur laquelle apparaissait une voiture de flic (au premier plan) puisque c’est une affaire policière. Effectivement, en haut à droite, au troisième plan et en perspective, il y a une photo floue, hors-contexte.

    Je me demande quelle pourrait-être la cause de ce prétendu mensonge volontaire, peut-être l’image subliminale du mot « juifs » dans le coin de notre oeil. Perso, la photo est tellement petite que j’arrive pas à le lire…

    • Jujusmart

      Le journaliste ne craint rien, c’est le genre d’erreur que la chaîne adore !

    • quidam31

      Peut-être tout simplement que toutes les voitures de patrouilles étant réquisitionnées pour protéger les lieux juifs, le photographe n’a pas trouvé d’autre endroits pour en prendre une en photo? :-D
      Bon ok je sors—–>

      • confucius

        Bonjour@Zugzwang/Jujusmart/quidam31,

        Il faut savoir comment fonctionne une rédaction de média.
        Ce n’est pas de l’improvisation.
        Les articles publiés dans un média, sont la résultante des décisions prises en conférence de rédaction, sous la houlette du rédacteur en chef qui en dirige l’orientation(elle même définie par le directeur de la publication).
        Si désaccord le rédacteur en chef démissionne.
        Tous les journalistes se doivent d’y participer, pour définir le travail de la journée.
        Souvent c’est un moment d’affrontement pour le choix des sujets et leur présentation, mais le rédacteur en chef tranche.
        Si un journaliste n’est pas d’accord, il démissionne.
        Les journalistes travaillent tous les sujets indiqués, remettent les copies à l’heure en respectant les délais, au secrétaire de rédaction, qui va formater les articles à la maquette du journal(en pratiquant des coupes), ainsi que les titres et chapeaux dédits articles.
        Cette maquette est présentée au rédacteur en chef/secrétaire général de rédaction qui doit la valider(vérification de l’application des orientations décidées en conférence de rédaction), avant transmission à l’impression.
        Le directeur de publication est un salarié de la maison d’édition, et se doit d’appliquer les directives des propriétaires de l’entreprise.
        Si désaccord il démissionne.
        La liberté de ces salariés, comme dans toute entreprise, est d’exécuter les ordres reçus par le supérieur hiérarchique.
        Si désaccord, démission ou licenciement est le point final.
        Rien n’est neutre ni improvisé, tout est réfléchi et bien défini par celui qui paye le salaire.

      • quidam31

        Je sais tout ça confucius.
        Et il y a peu de chance (quelques jours seulement après la tuerie des deux agents israéliens)que cet article soit rédigé et illustré de manière anodine.

      • rouletabille rouletabille

        C’est exact, il y a une certaine résistance de leur part quand ils essayent de nous faire comprendre, ils ne sont pas dupes et c’est entre les lignes qu’on décrypte, c’est risquer, mais ça existe …

  • Maverick Maverick

    Ah-Ah-aaaaaaaaaaaaaah …. C’est malin, je riais tellement que je me suis pris pour le manneken, mon falzar a tout pris … Désolé, fallait que ça sorte XD

    (Je précise que je tape tout ça avec le majeur)

    « Un Smith & Wesson, une réplique en métal d’un pistolet à air comprimé, une arme à balles BB, un couteau à découper la viande, et un couteau de cuisine dans la portière »

    Enfoncé, Jacques Prévert et ses inventaires !!! Une réplique en métal d’un pistolet à air comprimé … Autant dire un enjoliveur de Trabant ! Des couteaux de cuisine … Même pas un K-Bar, un bayonette, un Bowie ? Des terroristes au rabais, même pas le RMI !
    Encore plus fort que les AK-100 exclu-lulu des forces spéciales de l’armée russe en dotation dans une vingtaine d’armées étrangères y compris dans les calibres OTAN …
    Décidément, un journaliste qui étale sa science des armes, c’est le must du comique. L’Ukraine ? Trop facile … Quand les « séparatistes » abattent un hélico « ukrainien » avec … (rayer mention inutile) un missile/une roquette/des mitrailleuses/une pomme de douche/un bateau à vapeur/une cocotte minute, c’est forcément un coup des mamys commando des forces spéciales de Poutine : Tout le monde sait que dans le bordel ambiant, il n’y a pas de déserteurs, et encore moins de barbouzes !!!

    Pfff … Finalement, c’est une bonne chose que ces pisse-copie écrivent des articles; si jamais on leur donnait des vrais flingues, ces seraient des dangers publics! Encore que … Avec un stylo, on peut en faire du dégât.

  • confucius

    Bonjour@Maverick,

    Tout à fait, et la ponctuation n’est pas neutre.
    Exemple :
    « Un Smith & Wesson(, une) réplique en métal d’un pistolet à air comprimé(, une arme) à balles BB, un couteau à découper la viande, et un couteau de cuisine dans la portière »
    Après enlèvement des scories, ça donne :
    « Un Smith & Wesson réplique en métal d’un pistolet à air comprimé à balles BB, un couteau à découper la viande, et un couteau de cuisine dans la portière »
    Bref ! Un jouet.
    Les parents ne doivent plus offrir de panoplie de Zorro à leurs enfants, qui risquent de se retrouver en garde à vue !
    Ha ! Ha ! Ha !

  • Eaglefeather Eaglefeather

    La naïveté de certains, me désole et je n’exagèrerais pas en disant qu’elle à tendance à me faire « gerber ».

    Dans une rédac, rien, mais absolument « RIEN » n’est laissé au hasard et encore moins une photo qui accompagne un article, qui plus est !

    • rouletabille rouletabille

      En quoi la naïveté est condamnable ??
      Une ou deux couches de chemtrails en +,de vaccins,d’aspartame,de médicamorts,voir ces gens victimes aux USA et bientôt chez nous nous fait de la peine ok,.
      La naïveté s’appelle lobotomie et le résultat est évident …

  • luxion

    Il est inscrit en-dessous de la photo « Image d’illustration ». Cela signifie que la rédaction de RTL a, comme l’ont signalé certains, été piocher dans une banque d’images pour illustrer son article. Ce procédé est courant chez certains éditeurs.

    • Zugzwang

      Bien vu ! A force de mettre des gros cercles sur la photo pour attirer l’attention sur un point donné, on en oublie la mention écrite de l’autre côté.
      Du coup, j’ai cherché à savoir si un article pouvait intégrer « n’importe quelle » image, si la mention « image d’illustration » suffit à déresponsabiliser le rédacteur… j’ai pas trouvé la réponse.

      Un élément quand même, il semble se définir une limite entre la photo contractuelle et la photo d’illustration. La première apporte un élément supplémentaire au contenu de l’article (par exemple quand on prouve qu’il y a des morts de faims, en projetant à l’heure du repas sur les écrans géants de riches européens des images de petits enfants rachitiques) tandis que l’autre pourrait se contenter d’améliorer l’ethétique de la mise en page et de la présentation.

      Après j’en conviens, mettre une mention en bas d’une photo ne permet pas tout, surtout si l’ensemble de l’image cherche à véhiculer un message subliminale irrespectueux.