Economie : pourquoi l’état ferait mieux de ne rien faire pour « aider » les entreprises…

Les aides publiques aux entreprises représentent la bagatelle de 110 milliards d’euros par ans pour le budget de l’état. On compte près de 6000 dispositifs d’aide différents. Comparativement, l’impôt sur les sociétés ne rapporte que 36 milliards. Le calcul est vite fait, l’état ferait mieux de ne rien faire pour « aider » les entreprises, et arrêter sa politique d’assistanat…

Le rapport Queyranne remis à Arnaud Montebourg en mars 2013 est sans appel : en France, l’impôt sur les sociétés rapporte à l’Etat 36 milliards d’euros tandis que les aides aux entreprises (le rapport en recense 6 000 !) coûtent aux contribuables 110 milliards d’euros. A la place d’Arnaud Montebourg, j’aurais largement distribué ce rapport dans mon ministère (il paraît que c’est celui des finances et non plus celui du redressement productif), aux ministères voisins, au Trésor, à la Banque publique d’investissement.

Puis j’aurais convoqué mon équipe pour lui tenir solennellement le discours suivant :

Mes très chers Collaborateurs et Contribuables,

J’avais l’habitude de vous dire ‘Faites l’amour, faites du sport et, le reste du temps, travaillez pour moi !‘. Cette dernière activité était une erreur.

Après avoir lu très attentivement le rapport Queyranne, je constate que 74 milliards d’euros d’économies budgétaires immédiates sont à notre portée, là, tout de suite. Il suffit de ne plus aider les entreprises et, en contrepartie, de ne plus les taxer. 110 – 36 = 74.

Il n’y a qu’une condition : mobiliser nos forces pour dorénavant ne rien faire

Pour que ce miracle se réalise, il n’y a qu’une condition : mobiliser nos forces pour dorénavant ne rien faire ; je compte désormais sur toute votre énergie, votre opiniâtreté dans ces temps difficiles pour résister aux pressions que vous ne manquerez pas de recevoir pour faire quelque chose.

Et pour rester ferme, droit dans vos bottes, songez aux enjeux : 74 milliards d’euros d’économies nous attendent !

Afin de ne pas être détourné de votre nouvelle mission, de ne pas subir d’influence ou de tentation, je vous demande de partir en congé exceptionnel jusqu’à nouvel ordre avec traitement bien sûr, puisque ce dernier aspect ne rentre pas en ligne de compte dans les économies budgétées.

Avant de partir, je vous demande de rédiger une note à l’attention des administrations avec lesquelles vous coopérez, leur disant clairement de suspendre tous les dossiers en cours. Je me suis arrangé auprès de mes collègue Michel Sapin et Pierre Moscovici pour que le Trésor public arrête immédiatement toute procédure de recouvrement de l’impôt sur les sociétés.

Si jamais on vous dit que vous faites un ‘cadeau aux patrons’ en supprimant l’impôt sur les sociétés, objectez que ce gouvernement, au contraire, refuse de coopérer avec les exploitants des travailleurs et vient de leur retirer toute aide. Si jamais on vous reproche de ne plus rien faire pour lutter contre le chômage en refusant d’aider les entreprises, défendez que depuis la fin des Trente glorieuses aucune lutte contre le chômage n’a donné de résultat probant comme en témoignent les statistiques et que par conséquent votre décision de ne plus distribuer d’aides ne peut être franchement nuisible.

Mes très chers Collaborateurs et Contribuables, merci de votre dévouement à cette nouvelle mission pour laquelle je ne doute pas que vous saurez montrer une compétence indiscutable.”

Hélas, je crains que M. Montebourg n’ait un très vilain défaut : il se voit utile. “La situation est intenable, nous avons le devoir de réparer tout ça”, a-t-il dit aussi, ne doutant pas qu’avec ses seuls petits bras musclés émergeant de sa marinière, il allait bouleverser le destin national.

▪ Ne rien faire mais… rien de rien ?
Je sais, je vois déjà venir vos objections :

Vous allez me dire que “ne rien faire” n’est pas un bon programme politique. A dire vrai c’est même contraire au gène politique ; les gens qui embrassent cette carrière croient en général savoir ce qui est bon pour leurs électeurs.

Vous allez me dire aussi que des entreprises qui ne paient pas d’impôt sur les sociétés et reçoivent des aides couleront.

Il devient évident que les hommes politiques ne comptent pas en euros comme vous et moi

Je ne vous répondrai rien sur le plan politique, si ce n’est que les gens qui croient savoir mieux que les autres ce qui est bon pour les autres m’ont toujours paru suspects. D’ailleurs, il devient évident que les hommes politiques ne comptent pas en euros comme vous et moi. Ils comptent en voix. Pour conquérir trois millions de voix, ils sont prêts à creuser le déficit de un milliard d’euros et à nuire à la collectivité (voir la dernière annonce de Manuel Valls pour dispenser les ménages modestes d’impôts sur le revenu, mesure qui se traduira par plus de déficit).

Lire la suite sur La Chronique Agora

14 commentaires

    • Norbert

      Robespierre,

      Cet edito est interessant et explique bien,critiques bien et nous dit a qu’elle sauce on va etre mange.Super.

      Mais il y a un gros bemol.

      Dans ce qu’il ecrit ,je sens bien qu’il est pour une autre Europe.
      Autant dire,qu’il a du mal a comprendre ou pire il essaie de tromper sciemment ceux qui veulent carrement sortir de l’UE(Ni eurosceptique,ni europhobes).

      Bien joue ,on pourrait presque le croire.

      Ce qui m’a eveille l’attention:
      4 choses:

      -sur l’article 50.(une doctrine pour lui,c’est suspect)
      Il se garde bien de dire qu’on a oblige les redacteurs du traite de Lisbonne a le mettre,eux ils voulaint pas pour ne pas mettre la puce a l’oreille bien que celui-ci soit obligatoire et valable juridiquement et mondialement:
      des fourbes.

      -Il ne mentionne pas non plus qu’accord ou pas (bien sur qu’il faut preparer et negocier la sortie),la France peut sortir unilateralement au bout de 2 ans.

      -Il signale que le traite peut etre revise ,a tout moment a l’unanimite.Vrai et ….surtout FAUX
      il oublie volontairement de dire que l’unanimite est a 28 et que c’est chose mathematiquement impossible.

      -Pour finir,histoire de rassurer,il dit;
      meme si un pays sort ,il n’y a pas a reviser le constitution de l’UE(vrai) et ne destabilisera pas l’UE(FAUX).

      Surtout,si c’est la France,de plus je suis certain que d’autres pays suivront.

      Bruno Bertz,tu es un faux cul.

      • robertespierre

        La bonne nouvelle Norbert c’est que tu aies lu
        l’autre bonne nouvelle
        c’est (plus long)
        Je lis ces articles depuis plusieurs mois
        ses lecteurs sont de + en + nombreux plusieurs milliers par jour
        Les lecteurs sont des gens qui souvent touchent à la finance de près ou de loin
        donc genre conservateurs
        et il leur a progressivement appris à « mettre de l’ordre »
        C’est le plus compétent sur la toile
        par la succession d’articles objectifs
        Tu me vois écrire ici,parfois durement,
        chez lui,j’y vais pas non plus par 4 chemins
        les commentateurs ont du mal à avaler mes pilules
        et pourtant on suit des chemins assez proches
        mais lui attends les trainards (le temps que ça arrive au cerveau)et ses explications sont « soft »
        ici,comme là,je booste
        car le traité Transatlantique avance au galop
        Mieux vaut être moins nombreux mais déterminés que d’attendre des gens à qui on mendie… pour qu’ils s’informent sur le traité
        Comme fin juin c’est dans 100 ans
        chaque Heure compte
        Ceux qui prennent le temps de la réflexion…des autres

        sont les 80% qui n’ont ni choisi Pétain ni De Gaulle

        Alors qu’ils se fassent bouffer par TAFTA si on échoue
        ILS L’AURONT PAS VOLE ces tièdes

        on en est à 1 chance sur 100 de s’en sortir

        à Bruxelles,à Berlin,à Washington,on prépare dare-dare

        LA MISE A MORT DE LA FRANCE

        et Si c’est un pays de couilles molles :ça se verra vite

        Je confirme
        BRUNO BERTEZ et LE BLOG à LUPUS est le N°1

        encore faut il le suivre régulièrement si on veut se mettre
        à niveau

        je n’ai jamais vu sur le blog à Lupus « Benji ……… »
        Faut dire que chez Lupus c’est un autre niveau

        ça répond à la question
        qu’on me pose souvent
        « Qu’est-ce que tu fous là »?

        Je trouve qu’il y a eu d’énormes progrès chez les ME
        à s’être tous expliqués

        Jouez Lupus dans la 1ère
        c’est le GAGNANT:-))

      • robertespierre

        Le plus simple Norbert c’est que tu lui pose honnêtement les questions que tu soulèves,puisque tu peux commenter
        Il te répondra sois-en persuadé
        il ne laisse avec The Wolf rien sans répondre
        et tu verras que ton jugement est hâtif
        Nous sommes un nombre (et tu en es) qui allons dans le même sens

      • robertespierre

        RETROUVER NOTRE SOUVERAINETE,
        NOTRE INDEPENDANCE ,
        NOTRE LIBERTE

        C’EST LAFFAIRE DES FRANCAIS et UNIQUEMENNT DES FRANCAIS …e

        surtout…DES FRANCAISES

      • Togoz

        @ robertespierre, J’admire sincèrement vos commentaires ! Vous aimez la France et sa se voit ! Continuez !

      • robertespierre

        Merci Togoz et on n’est rien sans ELLE
        alors
        au-delà de nos limites
        « ils ne savaient pas que c’était impossible….ils l’ont fait »
        Mais Elle nous fait rendre l’Impossible…POSSIBLE
        Tous nos anciens nous HURLENT
        BATTEZ-VOUS…
        comme nous à VERDUN,dans le Vercors
        ils avaient 20 ans et nous ont protégé par leur sacrifice
        Reconnaissance

      • Norbert

        Robertespierre,

        Merci pour ton commentaire,tres encourageant.

        Heureusement qu’on ne pense pas tous pareil,l’important etant de se rejoinde dans les grandes lignes d’idees,chacun aidant l’autre a une meilleur comprehension.

        Je reste toujours ouvert a toute suggestion argumentee.
        je suivrai donc ton conseil.
        Comme tu le dis ,Peut-etre que mon jugement etait un peu hatif.

      • robertespierre

        +100 Norbert

    • Norbert

      Robertespierre.,

      Le Blog a Lupus(Bruno Bertez) est tres bien fait,tres interessant,tout semble parfait pour quelqu’un de non averti et c’est pour cela que je continuerai a le suivre malgre que j’ai encore trouve des elements qui confirment ,ce que je t’ai dit auparavent:(je sais ,je te decois)
      ILest pour une autre Europe.

      Je vai essayer d’etre brefs,les indices:
      1) »concernant son edito special du mardi 27 mai »
      faisant reference a ce qu’a dit Hollande en 2006,il ne souhaite pas qu’il demissionne « ce qu’il jugerai de gaminerie irresponsabledans l’etat actuel de la france et face a la situation exterieur ce serait un crime et il pense tout au contraire qu’Hollande va dans la bonne direction quand il dit et fait dire: »CET EVENEMENT INTERROGE TOUS LES PARTIS QUI ONT LE CHOIX DE L’EUROPE » et Bruno dit: »OUI »,C’EST LA BONNE VOIE,MAIS IL FAUT ALLER PLUS LOIN «  » » »
      Capito,Robespierre.
      2)Quand Bruno parle d’une consultation nationale,il parle de 3 questions a poser aux Francais.
      Pourquoi 3??? et pas seulement 1???
      La est le piege.C’est pour noyer le poisson et rentre les electeurs incertains,diviser pour mieux gagner.
      Quels sont ses 3 questions:
      1)Le choix de l’Europe est-il un bon choix??
      (OUI ou NON c’est clair et suffisant)mais ce n’est pas ce qu’il souhaite.

      2)Ne peut-on choisir une autre Europe tout en etant Europeen??
      (Question inutile car il sait tres bien que ce choix n’est pas credible du fait qu’il faudrait l’unanimite des 28 pays pour changer une seule ligne du TUE)donc il manipule les 99% des Francais qui ne le savent pas.

      3)L’Europe d’aujourd’hui est -elle la bonne???
      (et la,il connait la reponse :
      NON absolu)
      Europe,Europe,Europe,il ne parle que d’elle ,mais ou est donc la France dans tout cela.
      Vois tu ,maintenant plus clair??

      Bruno Bertez comme tous les autres veut une autre Europe qu’il sait impossible,donc il est d’accord pour garder cette UE qui continuera a faire vivre son blog.

      Voila les pensees de Bruno Bertez decryptees.

      Continuons la lutte,ensemble, pour sortir de L’UE.
      Il n’y a place pour aucune autre alternative.

  • Norbert

    Ender,

    IL y a 2 mondes,dans le monde des entreprises:

    1)Le monde de la petite et moyenne entreprise,je connais.
    Et dans celui-ci,il n’y a que des vrais patrons,qui se demerdent tout seul sans recevoir le moindre ct d’aide pour la plupart.
    S’ils font faillite ,c’est pour leur pomme.

    2)Mais,surtout,le monde des » faux patrons  » dont la presse tv et papier nous bassinent a longueur de journee,qui ne sont,en fait ,que des dirigeants salaries de tres grosses entreprises ou de multinationales avec contrat de travail,primes, et bonus,stock-options,indemnites,ect…. et statut privilegie et qui sont tellement geniaux..??qu’ils peuvent diriger n’importe quel entreprise.

    C’est ceux la qui pompent l’etat et qui recoivent toutes les aides,car ils sont copains comme cochon avec les politiques qui le leurs rendent bien ,en financant leurs partis(voir Sarko et compagnie et tous,bien sur)

    Tu vois,tout n’est pas perdu pour tout le monde.
    Capito.

    • Ender Ender

      Nous sommes bien d’accords.

    • So So

      Mais quand le premier de ces deux mondes (celui des vrais patrons, ceux des petites, moyennes et très petites entreprises) va-t-il réussir à se faire entendre ?

      Sachant que c’est le seul qui contribue encore à la création véritable de richesse et d’emplois, tout en étant financièrement étranglé par les banques qui ont palpé le pognon de Bruxelles et refusent de lui relâcher le moindre kopeck, alors même que c’était la seule contrepartie de ce marché de dupes.

  • Thierry92 Thierry92

    Je ne peux que vous donner un sujet de méditation.
    http://lesmoutonsenrages.fr/forum/viewtopic.php?f=25&t=7728