Un Autre Monde Est Possible: La Ferme de Sourrou..

Un petit bol d’air aujourd’hui ça vous dit? Il y a ceux qui attendent tout, et ceux qui se bougent comme Irène et Fabrice. Cet article est dédié à ceux, nombreux ici, qui veulent vivre en autonomie, se créer un autre monde, et être heureux. En fin d’article, j’ai un petit service à vous demander……Enjoy…

La ferme de Sourrou, en Dordogne, c’est un lieu hors du commun, hors du temps, où nous avons eu la chance de nous rendre ce week-end ; c’est une propriété de 38 hectares où vivent Irène et Fabrice depuis bientôt 15 ans, dans une maison qu’ils ont construit eux-mêmes. La construction a commencé en 1997 et s’est achevée en 1999, pour les parties principales ; en effet ils prévoient de l’agrandir au fur et à mesure, et sont donc encore en travaux actuellement.

Leur maison, bioclimatique, a été orientée de façon à capter efficacement le rayonnement solaire tout au long de l’année et elle est autonome en énergie grâce à deux éoliennes (bientôt à une troisième), et un panneau solaire, ce qui leur permet de ne pas être reliés au réseau électrique d’EDF.

 

Voici une photo explicative tirée du blog d’Irene (qui est active sur internet!) :

Au début, considérés comme des marginaux un peu fous, de par la nature de leur démarche, les mentalités des gens autour d’eux évoluèrent au fur et à mesure de l’accomplissement de leur projet. Lors de la tempête de 1999 par exemple, leur maison était la seule du village avec du courant; ce qui explique que plusieurs voisins vinrent chez eux recharger téléphones portables, ordinateurs, etc.

Tout autour de la maison, sur une surface d’environ 1 hectare, on retrouve le jardin d’Irène, qu’elle cultive en respectant les principes de la permaculture, principes qui sont aussi à l’origine de leur demeure bioclimatique. Il y pousse des centaines d’espèces de plantes différentes, de la Stevia aux Potirons, en passant par les baies de Goji. La vie y est omniprésente, dans le sol comme à sa surface, les insectes pullulent. A proximité de la maison, se trouve aussi l’enclos des chèvres (angora), ainsi qu’un poulailler. En vous promenant dans le jardin vous risquez aussi de croiser quelques dindons, dindes, canards, oies, et j’en oublie surement…

Quelques photos de récoltes (prises par Irène):

Le reste de la propriété se compose d’un grand enclos de pâturage pour leurs moutons, d’un parc cynégétique (avec quelques sangliers) – où les chasseurs peuvent venir entraîner leurs chiens à la chasse du gibier – et d’une plantation de céréales, principalement du maïs.

Irène et Fabrice payent le minimum requis d’impôts et de taxes et tirent un petit revenu de la vente de produits manufacturés en laine, de leurs chèvres; ce qu’ils gagnent sert tout juste à payer les impôts et les taxes auxquels ils sont soumis, comme n’importe quel autre citoyen.

Ils pourraient largement augmenter leurs revenus, en vendant des fruits ou légumes de leur jardin, en proposant des stages (payants!) en permaculture comme le font bien d’autres, mais ils ne le font pas, par choix. Ils considèrent ne manquer de rien, et ne désirent pas travailler plus pour gagner plus.

Leur empreinte écologique — tout à fait remarquable comparée à celle du citoyen moyen, leur mode de vie — bien loin de la société de consommation qui règne dans la plupart des grandes métropoles — font d’Irène et Fabrice des « résistants » de notre temps.

Aux manifestations incessantes et trop souvent infertiles, on pourrait opposer l’action directe, la création.

Il y a ceux qui demandent à l’Etat, au gouvernement, au système, de changer, et il y a des gens qui, comme Irène et Fabrice, changent de façon de vivre, appliquant à la lettre la citation de Gandhi:

Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde.

Lire l’article et voir la vidéo

Source 4ème singe via SOS-Planète

Vous pouvez retrouver tout un tas de photos très intéressantes sur divers sujets (construire sa maison, conserver des aliments, etc.) sur le flickr d’Irène, direction: https://www.flickr.com/photos/hardworkinghippy/sets/

A lire:

Les Graines de la Permaculture

Un Autre Monde Est Possible: Episode #2– La brouette de Kerivoal

Conseils écologiques

 Petit service:

Vous connaissez Terresacrée.org,toute l’équipe a réalisé un immense travail, au fil des années. Leurs pages contiennent des milliers d’articles, de dossiers, de références et d’enquêtes sur la défense du vivant, la protection de l’humain, de notre Terre et de ses ressources. Ils semblent être confrontés, à un désintérêt de la part des visiteurs. Comme énormément de sites, ils ont des frais importants, entièrement supportés par l’équipe, par quelques abonnés et généreux donateurs. Ce site est dans nos liens amis, aujourd’hui je vous propose de faire exploser leur compteur de visite, pour leur montrer, qu’ils sont indispensables, pour la défense de notre maison à tous, notre Terre, et si vous pouvez faire plus, ce sera « une part du colibri pas inutile ». Merci à tous, et faites circuler………♥♥♥

15 commentaires

  • Pierre L

    Si nous voulons faire de l’agriculture saine, biologique et qui rapporte plus qu’elle n’exige…, il faut demander aux micro-organismes du sol, aux vers de terre, aux insectes de faire le travail le plus difficile à notre place. Il n’y a plus à labourer, d’ailleurs ça déstructure le sol ; il n’y a plus à répandre de lisier, d’ailleurs ça fait fuir les vers de terre… Il suffit de pratiquer la permaculture.

    Pour s’initier au sujet, voir cette vidéo :
    https://www.youtube.com/watch?v=Z7ga0LkHj6E

    Le site dont il est question sur les micro-organismes utiles (EM) :
    http://hector-produits-naturels.com/

  • Jujusmart

    Je viens de visiter le site terresacrée. Je ne l’avais jamais consulté et il a l’air très riche en informations essentielles.
    Mais le hic, c’est son apparence. Quand j’ai ouvert cette page avec un fond noir et des points scintillants, ça m’a semblé « fouilli » et ça ne donne pas envie de s’éterniser parce que ça fait mal aux yeux.
    Peut-être que s’ils réorganisaient la présentation cela permettrait aux lecteurs de s’y intéresser ? En fait l’impression générale que ce site m’a donné c’est que ça fait « New Age »

    • cabosse cabosse

      Oui je me suis fait la même réflexion il y a trop de chose à l’écran, ça semble désert, ça donne pas envie de rester.

    • voltigeur voltigeur

      Ne te fies pas à la présentation, il y a aussi des articles
      du Mitch qui sont un peu déjantés. Ils sont avant tout, profondément
      humains avec leurs qualités et leurs défauts.
      Je leur ai dis aussi, que l’impression première était un peu
      fouillis et chargée. Pour moi, le fond d’écran met en scène la petitesse de
      notre planète dans l’Univers, un point parmi des points. Ça déstabilise un peu,
      je suis d’accord. J’espère qu’ils liront les commentaires et agiront en conséquence.
      J’ai pris cette initiative, car nous sommes tous pour un Web libre et riche d’infos,
      il est toujours dommage qu’une voix se taise, car c’est des millions d’oreilles qui
      n’entendent plus, et des millions d’yeux atteint de cécité chronique.
      Je suis abonnée depuis très longtemps, ils ont fait un boulot d’équipe, avec des aléas
      et des désaccords, mais ils ont continué. C’est formidable non? ♥♥

      • Jujusmart

        Bien sûr que c’est formidable, tout comme votre travail, passer autant de temps à informer les gens, c’est, à notre époque, les sauver ! ♥♥
        Parfois, ce sont des « détails » qui font qu’un site n’accroche pas. Et dans leur cas, ce serait dommage que tout ce qu’ils font soit réduit à néant parce qu’ils ont surchargé les pages.

      • Bonjour les moutons enragés

        Salut voltigeur

        Je rejoins l’analyse de Jujusmart et cabosse, pour ce qui est de la lisibilité
        idem pour les sections qui ne sont pas très intuitive, c’est dommage si ce site contient des mines d’informations
        au premier abord il nous paraît vide.

      • engel

        Mais quel fouillis ce site.
        Totalement illisible.
        Je renonce.

      • Letzvan

        Je pense pas qu’il soit nécessaire d’être si désobligeant. Oui le site est difficile d’accès visuellement, comme ont pu le dire et le confirmer les autres, mais ce n’est pas la peine d’être aussi catégorique.
        Des gens ont pris, j’en suis sûr, beaucoup de leur temps pour y donner du contenu (j’avoue ne pas avoir creusé) donc un minimum de respect s’impose !

      • rouletabille rouletabille

        T’est encore la tout sourire??vas te repentir chez tes convictions TF1 et autres confessionnal t’attendent.
        me disais bien que ta paye au lance pierre ne te suffit pas.
        Trouve d’autres poires..

      • rouletabille rouletabille

        C’est pour engel..un souvenir..

  • Bonjour
    Je rappelle que l’article principal c’était la ferme ;-)
    Sinon il y a quand même un sommaire:
    http://terresacree.org/#Sommaire
    Et un espace membre:
    http://terresacree.org/espacemembres3.html
    Pour la ferme, il faut tenir compte du fait que 38 hectares ce n’est pas à la portée de tout le monde.
    Je compte faire ça aussi mais je ne dispose « que » de 1,5ha en Espagne. Priorité: eau et arbres (permaculture). Il reste peu de temps… tous les blogueurs anglophones (physiciens, géologues) que je consulte pointent vers 2015, début du déclin de la production mondiale de pétrole. Les autres énergies suivent dans le grand plongeon. Gail Tverberg, que je conseille vivement pour celles et ceux qui lisent en anglais, estime que le déclin sera de 6,5% par an. Phénoménal:
    http://jklm.cc/4/134952968.php?image=ad142246
    Chris Nelder estimait en juillet 2013 qu’il nous restait deux années de BAU (business as usual) et ensuite trois à quatre ans avant que les choses se compliquent vraiment:
    http://www.smartplanet.com/blog/the-take/peak-oil-isnt-dead-it-just-smells-that-way/
    You’ve got perhaps two good years left of business as usual, and maybe another three or four after that before things really get difficult. I encourage you to use them well, and do what you can to make yourself resilient and self-sufficient.
    Cela dit écrit, dans la photo tirée du blog on voit la roue d’un tracteur. Sinon génial.
    Si ça intéresse certains, je pars ce 31 mai sur mon terrain et il y a de la place pour d’autres. Je désire faire un truc notech (sans technologie), puisque lorsqu’il n’y aura plus de pétrole ou pas assez ou trop cher, toutes les technologies s’arrêteront, y compris l’électricité, qui repose entièrement sur le pétrole. Assertion qui va en faire bondir plus d’un, mais auxquels je réponds déjà en disant écrivant ceci: essayons d’installer des pylones à haute tension sur 1600km avec des chevaux de trait… derrière les deux petits trous par lesquels nous faisons fonctionner des tas de trucs se trouve toute une infrastructure qui n’a pu être construite, qui ne peut être surveillée, entretenue et réparée que grâce au pétrole.
    Donc tout grâce à nos maigres muscles humains :-)
    C’est l’idée de mon blog 0kWh.org la « machine » humaine transforme la nourriture en travail avec un rendement de 20%, ce qui, avec une ration calorique de 1500-2000 calories de nos ancêtres (oui, je remonte assez loin lol) correspond à 0,45kWh par jour, arrondi à zéro…
    Comparons ce 0,45kWh/j à 10kWh par jour pour un cheval de trait en intensif, et à 10kWh par litre d’essence. Comparons aussi 22 jours de travail (payé au smic) à 1 litre d’essence payé moins de 2 euros…
    C’est un magnifique défi. Imaginez toutes les questions « comment … sans technologie? ». C’est là qu’on verra toute la force de l’imagination humaine. Comme l’écrit très justement Georges Mobus, tout devra être fait localement, donc il faut déjà oublier les métaux (je n’ai pas de mine de fer ni de cuivre sur mon terrain).
    Entretemps j’aurais bien besoin d’une camionnette ;-)