Ce soir 20h35 sur France 5

JEU D’INFLUENCES : LES STRATÈGES DE LA COMMUNICATION

 

Jeu d'influences : les stratèges de la communication - Les crises - Episode 1

Les stratèges de la communication se sont imposés dans toutes les sphères du pouvoir, dans l’ombre des politiques mais aussi des grands patrons. Inconnus du grand public, ces «spin doctors» sont au coeur de la production de l’information. Ils façonnent l’image de leurs clients et influencent les journalistes. Ce premier volet se penche plus précisement sur les stratèges de la communication de crise, appelés en urgence par des grands patrons pris dans la tourmente médiatique. Ainsi l’affaire Kerviel, avec la longue guerre de l’image entre les stratèges de la Société générale et les conseillers du trader. D’autres professionnels, comme Ramzi Khiroun et Anne Hommel, ont sauvé Richard Gasquet, empêtré dans une affaire de dopage. Des agences arrivent aussi à faire émerger des débats de société pour le compte d’intérêts privés, comme le travail le dimanche.

Source 

9 commentaires

  • Maverick Maverick

    Bien essayé, Mouton Résistant … Mais tu ne m’auras pas ! Je ne regarderai pas la télé, je vais attendre que ça soit sur Internet ;-)

  • Grand marabout 3.0.1 Grand marabout 3.0.1

    Les médias constituent un système qui sert à communiquer des messages et des symboles à la population. Ils ont vocation à distraire, amuser, informer, et à inculquer aux individus les croyances et codes comportementaux qui les intégreront aux structures sociales au sens large.

    Dans un monde où les richesses sont fortement concentrées et où les intérêts de classe entrent en conflit, accomplir cette intégration nécessite une propagande systématique.
    http://www.fichier-pdf.fr/2013/01/02/la-fabrication-du-consentement-noam-chomsky-french-ebook/

    • C’est complètement vrai. Quand on distille petit à petit une nouvelle décision, aussi tragique soit-elle, elle s’accepte petit à petit par ceux qui l’entendent.

      L’humanité, si grandement élevé au rang de sommet de l’évolution par elle même, est tellement résignée qu’elle accepte tout pourvu qu’on y mette un peu de vaseline et de patience…

      • Jujusmart

        Ce qu’il manque à l’humain, qui est toujours en quête de vérité, même s’il ne sait pas comment la chercher, c’est de repères fiables. Et ces repères sont tellement variables que chacun d’entre-nous n’a que les moyens que son environnement lui a proposé. Alors, sommes-nous vraiment malléables ou simplement soumis, malgré nous, à ceux qui détiennent des vérités mais les tronquent ou les cachent ?

      • kalon kalon

        Il faut voir cela de façon « latérale »
        Supprimes les maîtres et tu supprimeras les esclaves !
        Une société sans maître est possible mais pour y arriver, il faut rendre aux humains ce qui leur a été volé, il y a bien longtemps.
        Leur liberté d’être responsable de leurs actes vis à vis de leurs semblables.
        Privé de sa liberté, un homme n’a pas la possibilité d’engager sa responsabilité.
        L’origine du pouvoir centralisé découle de ce fait !
        Mais la chose est utopique, c’est vrai car pour arriver à ce changement, il faudrait plusieurs générations.