La Fed réduit encore son soutien monétaire

La Banque centrale américaine (Fed) a décidé une nouvelle fois mercredi de réduire son soutien monétaire à l’économie des Etats-unis, tout en laissant ses taux d’intérêt inchangés. Les taux au jour le jour demeurent proches de zéro, comme ils le sont depuis fin 2008.

Le Comité de politique monétaire (FOMC) va diminuer de 10 milliards de dollars ses injections de liquidités, pour les porter à 45 milliards mensuels, selon un communiqué.

La Fed estime en outre que « la croissance de l’activité économique s’est accélérée récemment après avoir brusquement ralenti pendant l’hiver, partiellement en raison des conditions climatiques difficiles ».

Les indicateurs du marché du travail sont « mitigés, mais dans l’ensemble s’améliorent », ajoute le Comité monétaire qui note également que les dépenses des ménages « augmentent plus rapidement ». Le FOMC souligne toutefois que la reprise du marché immobilier demeure « lente ».

A partir de mai, la Fed achètera donc pour 20 milliards de dollars de créances immobilières par mois au lieu de 25 milliards, ainsi que des bons du Trésor pour 25 milliards au lieu de 30 milliards.

La banque centrale a ainsi fait la moitié du chemin vers la suppression d’ici la fin de l’année de son programme non-conventionnel d’assouplissement monétaire. De septembre 2012 à décembre 2013, elle a injecté 85 milliards de dollars par mois dans le circuit financier pour soutenir la reprise.

Les membres du comité monétaire ont voté ces décisions à l’unanimité.

Source: Agence de presse via Romandie

 

3 commentaires