Le chef d’Al-Qaïda appelle à attaquer les Etats-Unis

Al Qaïda qui je vous le rappelle, a été créé par la CIA avec Ben Laden qui a été entrainé par les même services, se retournerait contre « ses maîtres », étonnant quand on sait qu’ils ont encore besoin des Etats-Unis pour étendre leur pouvoir en Afrique. D’ailleurs, ne sont-ils pas actuellement aidés par l’Oncle Sam en Syrie pour renverser Bachar Al Assad? Cela sent le false-flag à plein nez avec comme conséquence, une attaque en règle d’un pays comme le Liban (le suivant selon certains analystes…), voire l’Iran. Bref, ils ressortent la marionnette classique pour faire peur aux foules…

Archives. © afp.

11 septembre Le chef d’Al-Qaïda a appelé à attaquer les Etats-Unis et à boycotter l’Amérique et ses alliés dans un message audio diffusé sur les forums jihadistes, pour le douzième anniversaire des attentats du 11-Septembre, a informé jeudi le site de veille SITE.

« Nous devons économiquement saigner l’Amérique en poussant le pays à poursuivre ses immenses dépenses pour sa sécurité » car « l’économie est le point faible de l’Amérique », lance Ayman al-Zawahiri, un Égyptien qui a succédé à Oussama Ben Laden.

« Pour maintenir l’Amérique sous tension et en état d’alerte, il faut quelques attaques par-ci par-là. Nous avons déjà gagné la guerre en Somalie, au Yémen, en Irak et en Afghanistan, nous devons donc poursuivre cette guerre sur ses propres terres », ajoute-t-il. Ayman al-Zawahiri invite ensuite « ses frères » à agir seul ou en groupe pour « mener ces attaques disparates ».

Ayman al-Zawahiri, dont le frère a été arrêté en Égypte pour avoir soutenu le président islamiste déchu Mohamed Morsi, revient sur la situation au Caire, rappelant que la légitimité d’un gouvernement ne provient pas de la démocratie mais de la charia.

Dans ce message de 72 minutes, il affirme que les membres d’al-Qaïda ne sont pas des « terroristes assoiffés de sang » et recommande à ses fidèles de consolider les cellules existant dans les états musulmans dans le but d’instaurer des États islamistes.

Il fait enfin référence au double-attentat du marathon de Boston en avril qui avait fait trois morts et des dizaines de blessés.

Mercredi, les Etats-Unis ont marqué le 12e anniversaire des attentats avec des cérémonies, des fleurs et la traditionnelle lecture des noms des 2.973 victimes.

Source: 7sur7.be

 

5 commentaires