Des pilleurs de tombes chrétiennes arrêtés

Une profanation reste une profanation, et de ce fait, elle doit être dénoncée! Alors pourquoi n’en avons jamais entendu parler alors que cela dure depuis plusieurs années? Nous constatons bien ici l’inégalité de l’information quand elle sert des intérêts politiques…

Ce n’est pas un banal acte de vandalisme. C’est un véritable business qui cible des cimetières chrétiens en Algérie. Les profanateurs, qui font partie d’un réseau international, ouvrent des tombes, dépouillent les cadavres des objets de valeur, emportés avec eux, pour les revendre dans des salons des capitales occidentales. La Gendarmerie nationale enquête sur un réseau international.

La profanation des tombes, un phénomène en vogue depuis quelques années, vient de livrer ses premiers secrets. En effet, dans la journée de mardi dernier, trois individus ont été interpellés, la main dans le sac, en train de profaner une tombe dans laquelle étaient enterrés quatre Français. Ces derniers, inhumés dans les années 1873 et 1947, avaient emporté avec eux dans leur tombeau des vases de grande valeur. Des objets de valeur qui devraient profiter aux chercheurs universitaires, aux archéologues et autres historiens afin de situer le profil de ces individus, d’une part, et de remonter dans l’histoire, à savoir la période coloniale en Algérie, pour connaître leur confidentialité, d’autre part. Tout a commencé quand des citoyens ont contacté, via le numéro vert 10 55, les gendarmes de Mostaganem pour leur signaler que des individus étaient en train de creuser les tombeaux de ces ressortissants étrangers.


Au même moment, leurs complices surveillaient les lieux à bord d’un véhicule de marque Volkswagen Golf. Aussitôt alertés, les gendarmes enquêteurs se déploient. Arrivés à proximité du cimetière, les complices, à la vue des services de sécurité, ont pris la fuite, laissant leurs acolytes creuser les tombes. Pris en flagrant délit de profanation, les trois malfrats seront immédiatement interpellés. Jusqu’ici, rien d’anormal puisque l’enquête allait être orientée sur un acte de vandalisme. Mais l’aveu coupable de l’un des mis en cause a tout changé. Ce dernier avait avoué qu’ils venaient d’Oran pour récupérer des objets dissimulés dans ces tombes, indique le lieutenant-colonel Abdelhamid Keroud, chargé de la communication à la GN. “Ces malfrats avaient ciblé cette tombe, mais pas une autre, non pas pour commettre un acte de profanation, mais pour récupérer des vases ou d’autres objets enterrés avec ces personnes décédées durant les années 1800 et début des années 1900. Le comble, les mis en cause ont été envoyés d’Oran vers Mostaganem, c’est-à-dire qu’il s’agit d’une commande spéciale !”.
Ce fait, autrefois classé dans la catégorie de faits divers, est loin d’être un acte de banal vandalisme et revêt un caractère d’une extrême importance pour les gendarmes enquêteurs. D’autant que les malfrats étaient sur le point de les brader à des sommes dérisoires, entre 200 000 et 300 000 DA !

Les objets volés sont destinés à la vente aux enchères
Les profanateurs exercent pour un réseau basé à l’oueCe n’est pas un banal acte de vandalisme. C’est un véritable business qui cible des cimetières chrétiens en Algérie. Les profanateurs, qui font partie d’un réseau international, ouvrent des tombes, dépouillent les cadavres des objets de valeur, emportés avec eux, pour être revendus dans les salons des capitales occidentales. La Gendarmerie nationale enquête sur un réseau international.st du pays et qui récupère des objets datant de plusieurs décennies. Mais au profit de qui ? Le chauffeur de la Golf, arrêté plus tard, révèlera, au même titre que ses acolytes, qu’ils avaient déjà vandalisé des dizaines de tombes et dans plusieurs cimetières situés à Oran.

Source et article complet: liberte-algerie.com

3 commentaires

  • Grand marabout 2.0 Grand marabout 2.0

    “Ce n’est pas un signe de bonne santé que d’être bien adapté à une société profondément malade.”

    Jiddu Krishnamurti,
    Philosophe d’origine indienne, 1895-1986.

  • fotoulaver fotoulaver

    « La santé se mesure à l’amour du matin et du printemps. »

    Ben! chépuquicest

  • Schtroumpf Schtroumpf

    Finalement ce sont de simples pickpockets.

    D’ailleurs, il est préférable de faire les poches de vieux morts plutôt que de fabriquer des morts tout frais en faisant dérailler les trains…

    Je sais je suis mauvaise langue…. ;-)