Vannes. Nouvelle bagarre sur la plage de Conleau entre une bande et un jeune

L’info est inquiétante car nous assistons depuis le début de l’été à une augmentation de la violence pour des broutilles, à se demander s’il y a des limites pour ces groupes qui peuvent faire preuve d’une violence inouïe. Phénomène de société, évolution des moeurs ou bien cas isolés qui ont tendance à se répéter sans qu’il y ait de rapport entre eux? Le souci, c’est qu’après le problème à Marseille et celui-ci, le risque étant que quelqu’un prenne une arme et se défende de la manière la plus radicale qui soit…

Hier, en fin de journée, un nouvel épisode de violence a touché la plage de Conleau à Vannes. Cette fois, c’est un jeune homme de 15 ans qui a été pris à partie par une bande d’une trentaine de personnes.

Après l’agression des deux maîtres nageurs à Conleau, dimanche, en fin de journée, pour laquelle un quadréganaire comparaît cet après-midi au tribunal, un autre épisode de violence a touché la plage de Vannes, mardi soir. Cette fois, c’est un jeune homme de 15 ans qui a été pris à partie par une bande d’une trentaine de personnes.

Un regard de travers

Vers 17 h 40, alors que la piscine est encore pleine de baigneurs, un regard de travers, des propos jugés déplacés du jeune homme envers la copine d’un autre auraient provoqué la réponse d’une bande. Elle lui serait tombée dessus lui assénant des coups. Ce dernier s’est défendu à l’aide d’une bombe lacrymogène. Alertée que la police était en route, la bande serait remontée vers l’arrêt de bus où se trouvait un véhicule de Kicéo déjà bien rempli. Le chauffeur aurait alors refermé la porte pour repartir.

Bus malmené

Selon les premiers éléments de l’enquête de police, le bus aurait été quelque peu malmené, des coups auraient été donnés sur le véhicule, sans toutefois occasionner de gros dégâts. Hier matin, le directeur d’exploitation n’a pas été A l’arrivée de la patrouille, plusieurs contrôles d’identité ont été opérés. Aucune interpellation n’a toutefois eu lieu. En début de soirée, accompagné par ses parents, le jeune homme « victime de la bande », souffrant de blessures légères, est venu porter plainte au commissariat. Plusieurs auditions de membres du groupe devraient avoir lieu dans les prochaines heures. En attendant, la police annonce un renforcement des patrouilles à Conleau en collaboration avec la police municipale.

SI VOUS AVEZ ASSISTÉ A CET INCIDENT, APPORTEZ VOTRE TEMOIGNAGE SUR NOTRE PAGE FACEBOOK !

Source: ouest-france.fr

Quelles peuvent être les solutions possibles pour endiguer un tel phénomène? Autre que la répression? Et quels sont les facteurs responsables selon vous? Sans pointer systématiquement le grand classique: les jeux vidéos qui ne sont certainement pas seuls en cause…

21 commentaires

  • yenajamaisassez

    a 1 contre 30… quel courage!
    quand on passe son temps hors de son domicile, que la famille ne joue pas son rôle, la meute est le seul repère, la violence est la seule règle établie. ajoutez a çà un sentiment d’impunité totale.

    on se retrouve avec des situations pareille.
    la seule réponse que nous (l’état) devons avoir est une réponse qui utilise leurs codes.
    parlez français a un chinois, il vous comprendra pas, parlez lui mandarin, et il vous écoutera

  • hipopoentutu

    Purée cher moutons si vous saviez. C’est juste une histoire que je vois régulièrement. La solution qu’on propose vous ecoeurerez. Ce n’est pas un pb de gentil ou méchant . Le fond est sociologique depuis hier je me pose cette question . Quelle solution?

  • karbonn

    La même chose s’est produite sur une plage de Marseille. Un policier qui a tenté de s’interposer a failli être noyé. Mais ce qui m’étonne le plus dans cette histoire, c’est la passivité des gens. On vit vraiment dans un pays de lâches. C’est pas la peine d’espérer une révolte ou quoi que ce soit à l’encontre de nos élites, quand les gens ne sont même pas capables de défendre un homme qui est en train de se faire noyer devant eux.

    • yenajamaisassez

      a 1 contre 30, si tu y vas tu te retrouve toujours qu’a 2 contre 30.
      tu prends une branlée, et ta famille qui est avec toi sur la plage en prend une aussi.

      ces meutes n’ont pas de limite et sont bien souvent plus ou moins armé.
      par contre a 1 contre 1, çà bouge moins bizarrement sauf qu’apres, ils reviennent a 10 ou 20 te faire ta fête. et c’est toi qui va au poste, pas eux

      • karbonn

        Oui je suis bien d’accord. Mais le truc, c’est qu’il n’y a vraiment aucune solidarité. Il y avait 1000 clampins sur la plage. 1000! Et personne ne bronche. Il y a clairement un problème dans ce pays. Comme vous dites, il faudrait « parler » un autre langage avec ces types là. Mais personne ne le fait…

  • vanvoght

    moi ce que je voudrais entendre c’est les noms des agresseurs ….. juste comme ça , histoire de foutre la merde ;
    mais c’est vrais que c’est interdit surtout quant il sagit de mineurs . donc  » de jeunes Français  » …. ça me gonfle la lâcheté des journalistes et de la populace en général .

  • Itsmie

    Allons, allons, ce ne sont que qq bousculades, qq bourrades amicales comme à Paris avec le PSG!

  • Maverick Maverick

    Le 1 contre 30 se serait « défendu avec une bombe lacrymogène » ? Moi, quand je vais me baigner, c’est plutôt de la crème solaire que j’emmène :-p
    Il y avait 31 cons, à mon avis. Après, c’est vrai que ces débordements sont inquiétants, mais sont-ils réellement plus fréquents et/ou plus graves, ou est-ce aussi une diversion des merdias pour amuser le bon peuple avec (encore) un « sujet de société » aussi urgent que le mariage pour tous ?

  • PhildeFer

    Il y a 60ans, de Gaulle avait dit des Français; » ce sont des veaux! » depuis les veaux ont grandi… maintenant ce sont des… boeufs….^^

  • arcadia grand marabout arcadia grand marabout

    de la petite racaille et rien d’autre,celle ci est déjà dans la sélection naturelle qui s’effectuera en temps voulu…

    les caïds des bacs à sables n’iront pas plus loin que les balançoires qui leur servent de trône éphémère,trés pratique d’ailleurs pour faire du ball trap, à ce moment là !

  • Fenrir

    Les multiples frustrations accumulées, ainsi que l’absence d’éducation personnelle, couplées avec le phénoméne de meute, engendrent ce genre de situations qui ne font et feront que s’accroitre.
    Quand on peut se faire tuer pour un froissement de tôle de bagnole ou pour un mot, voire un regard mal interprété, les individus devraient se remettre en cause.
    Malheureusement, ce n’est pas le cas, ou alors que pour bien peu.
    Quand à la société qui engendre cette violence, bien peu là encore, ne la remettent en question.
    C’est tellement plus confortable ainsi.
    Tiens, qu’est ce qu’il y a à la télé ce soir ? …

  • nico nico

    la solution?
    Mais il n en existe qu une seule … UNE VRAIE JUSTICE …

  • labichedesbois labichedesbois

    foutez moi tous ces petits branleurs dans une carriere à casser du caillou avec un marteau et un burin et si ça bronche , un bon coup de schlague pour leur remettre les idées en place !! ça leur passerait l’envie de tout casser et les calmerait !!
    au lieu de ça , on laisse tout ce monde là deriver en toute impunité!!

  • Yanosh Yanosh

    La sélection naturelle ? méfiez-vous, ce sont toujours les plus faibles qui disparaissent les premiers… pas les plus c…. !