États-Unis : contre les djihadistes, des munitions au porc

La connerie de certains va quand même loin, vouloir pourrir la vie de certains jusqu’à après la mort, c’est grave!

South Fork Industries, basée dans l’Idaho, propose des munitions qu’elle estime dissuasives. Une trouvaille qui repose sur un contresens.

Des balles enrobées d'une peinture au porc.
Des balles enrobées d’une peinture au porc. © capture d’écran / capture d’écran

Aux États-Unis, des amoureux des armes à feu islamophobes, très en colère contre le projet d’un centre culturel musulman à Ground Zero, ont eu une idée, rapporte une chronique du Washington Post : mettre au point des munitions enduites d’une peinture à base de porc. Bref, des balles « haram » pour infliger en quelque sorte une double peine aux djihadistes. L’entreprise South Fork Industries affirme que ces munitions, appelées Ammo Jihawg, seraient un moyen de « dissuasion défensive », puisqu’elles empêcheraient leurs cibles d’entrer au paradis. « Cela devrait faire réfléchir les martyrs avant qu’ils lancent une attaque », indique la compagnie dans un communiqué au début du mois de juin. Très fier de cette trouvaille, le site de l’entreprise la vend avec un sens aigu du marketing : « Vrai porc pour la paix » ou « Dissuasion paisible et naturelle de l’islam radical » sont ainsi les slogans qu’on peut lire sur les boîtes.

Cité par le Washington Post, Shannon Dunn, professeur adjoint de sciences religieuses à l’université Gonzaga (État de Washington), affirme pourtant que l’initiative de South Fork est basée sur une compréhension inexacte du Coran. En effet, « les musulmans ne sont pas privés de paradis pour avoir mangé ou avoir été touchés par du porc s’ils ne l’ont pas voulu. Des exégètes suggèrent que les musulmans devraient manger du porc plutôt que de mourir de faim s’ils étaient confrontés à cette initiative », affirme ainsi le professeur.

Malgré tout, ces « balles au porc » sont mises en vente sur le site de l’entreprise et la page Facebook recueille plus de 5 600 « j’aime ». Parmi les commentaires, un internaute espère que ces munitions seront introduites clandestinement dans les bases américaines.

Source: lepoint.fr

14 commentaires